Club de la semaine

Show-lannemezan
21.02.13

JudoJo Lannemezan (Hautes-Pyrénées)

Les Lannemezanais, leur montagne et leur judo

170 licenciés pour 5790 habitants – Président : Serge Bergé – Professeurs : Fabienne Paris-Royo, Joëlle Mano, Christelle Begue et Thierry Belin – Budget : 15 000 euros.

Pour la reprise de la saison sportive, quoi de mieux que d’aller respirer l’air frais au sommet du Pic du Bastan (2700m). « Après cinq heures de marche, les douleurs dans les pieds furent vite oubliées tellement la vue sur le lac du Port Bielh était splendide», raconte le président du JudoJo Lannemezan, Serge Bergé. Le petit détail qui fait tout le charme de cette randonnée : Kimonos enfilés au sommet du Pic, les judokas ont pris la pose pour la photo de famille. « Ambiance familiale », c’est la bonne description pour évoquer ce club de 170 licenciés perdu dans la nature des Haute-Pyrénées. Si Serge Bergé est à la tête de cette association depuis plus de 10 ans, le judo lannemezan est apparu en 1972 avec Mr Springgesfield. Les cours se faisaient alors dans la salle de la mairie, comme de nombreux clubs provinciaux. « Mais en 2010, on s’est installé à l’espace des arts martiaux du Nébouzan ». Dojo neuf, « deux vestiaires », et « même un bureau vitré qui donne vue sur les tatamis », détaille le président, ravis de pouvoir garder l’œil sur ses judokas même quand il n’entraîne pas. Le mot d’ordre depuis la création du club : Rendre le judo accessible à tous. Alors avec les 12 membres du bureau, Serge Bergé a ouvert deux antennes judo dans la zone rurale du département. « Nous voulions faciliter l’accès aux populations éloignées », explique le professeur 3e dan. Un projet, un engagement, une volonté d’amener les gens à la pratique d'un sport, également. Autre particularité : le club organise tous les deux ans un gala de judo. « À l’image du Judo Show, notre gala mélange la danse et le judo en musique. L’objectif est d’ouvrir le judo à un public non compétiteur ». Cette année, le cirque est à l’honneur pour le gala prévu le 1er juin 2013. « Et tout le monde participe », ajoute Serge Bergé. Un beau spectacle "intergénérationnel" donc. Des poussins aux quadragénaires en passant par les ados qui visent le pôle de Toulouse, l’association tourne bien. « Les jeunes boostent les anciens, les anciens cadrent les adolescents, et tous ensemble ont partage notre passion », se satisfait le président. Sur les terres du rugby, le judo Lannemezan a donc réussi à se faire une petite place, « mais nous ne voulons pas prendre la place du rugby ni nous imposer », précise Serge Bergé. Sports de valeurs, le judo et le rugby sont complémentaires d’après l’équipe d’encadrement du club. « Même si le judo est un sport individuel, l’esprit collectif est mis en valeur. On travaille corps à corps, tout comme au rugby ». Anodins, sont donc les judokas qui partent au rugby et vice-versa. Près de leur montagne, les judokas de Lannemezan travaillent passages de grades, katas, techniques. La veille d’une compétition ? Ils vont prendre un grand bol d’air frais au sommet du Pic du Bastan, histoire de relâcher la pression. Simple et efficace, « préservons l’environnement pour la réussite de nos judokas ».

S.Su.

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei