Club de la semaine

Show-logo_jc_honfleur
20.09.13

Judo Sambo Club Honfleur (Calvados)

Honfleur, port d’attache du judo normand

164 licenciés pour 8 175 habitants - Président : Lionel Guillon – Professeur : Jacques Garot Budget : 30 000 euros.

JSCH - L'Esprit du Judo / Un groupe de jeunes qui s'épanouit à chaque rencontre.

Des copeaux de bois étalés sous une bâche, dans l’annexe du lycée Albert-Sorel, aux 120 m2 du dojo de la Sente aux ladres, le Judo Sambo Club d’Honfleur a tout connu depuis sa création à la fin des années 40. D’abord section du club de gymnastique de l’Etoile Sportive Honfleuraise, l’activité judo a pris son indépendance en 1957. « Ce club est le bébé de quatre copains, Michel Lamoureux, Bernard Duchesney, Emile Bessin et Henri Besançon, qui aimaient la baston sur le tapis, présente Jacques Garot, unique professeur du club mais jamais seul pour encadrer ses séances. Sur les cours enfants, je suis épaulé par Claude, 81 ans, tandis que Mickaël, premier 3e dan du club, m’assiste sur les créneaux adultes, où il prend notamment en charge la préparation physique, conjointe avec le club de handball de la ville. » D’autres bénévoles donnent également la main sur les tatamis, permettant au club de rester fidèle à la politique du club défendue par le président Lionel Guillon. « Ici, personne n’est mis à l’écart, souligne ce père et époux de judokas. On s’occupe de tout le monde de la même manière, que ce soit un judoka qui brille en compétition ou un pratiquant loisir. » Tant et si bien que le club a doublé son nombre de licenciés en l’espace de sept saisons. « On s’attache à faire de bons judokas, en les mettant dans les meilleures dispositions possibles, avec de nouvelles rencontres fréquentes et enrichissantes. » En juin dernier, c’est une délégation de poussins et de benjamins honfleurais qui s’est rendue au Luxembourg pour un week-end de stage et de tournoi. « On reçoit par ailleurs beaucoup de clubs, comme nos amis Essonniens de Villeneuve-Saint-Georges, où l’équipe de l’ACSP Mulhouse il y a trois ans », ajoute Garot, dont la première licence au JSCH remonte à 1969, sous les ordres de Guy Senan. En près de quarante ans, ce dernier aura formé plus de 70 ceintures noires, parmi lesquelles Claire Commelin et Ghislaine Desmouceaux, championnes de France technique en 1976, ou Yannick Pilatte, international cadets et vainqueur de la Coupe de France militaire en  1978. Il mettra également sur pied une section sambo en 1990, qui apportera elle aussi titres nationaux et internationaux.
Dorénavant, la relève du JCSH est incarnée par Jules Quersin, sélectionné à trois reprises dans le groupe national cadet en 2008, avant de rallier les rangs du pôle France de Marseille l’année suivante. « Si les résultats sont là, tant mieux, sinon, tant pis, nuance Jacques Garot. Nous n’avons pas les moyens structurel, financier ni d’effectif pour demander à nos combattants d’accèder au plus haut niveau. On préfère donc faire profiter au plus grand nombre d’une palette d’activités diversifiée. » Dernière d’entre elles, la section self-défense, composée à 90% de féminines cette saison. «  Tout le monde trouve son compte, dans une ambiance amicale et familiale, résume finalement Lionel Guillon, capitaine du navire honfleurais pour encore de longues et belles virées.

Retrouvez toutes les informations du Judo Sambo Club Honfleur en cliquant ici.

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310