Club de la semaine

Show-judo_kwai_frontignan
20.02.13

Judo Kwaï Frontignan (Hérault)

Il fait bon vivre à Frontignan...

190 licenciés pour 23000 habitants - Président : Marcel Rosso - Professeur et directeur technique : Jean-Claude Ferrier - Budget : 25000€.


Située en bordure de Méditerranée, à proximité de Montpellier, la ville de Frontignan est réputée pour son Muscat, son beau temps et surtout le cadre de vie qui séduit au quotidien la population locale. Une ville qui reflète assez bien ce qu’offre le Judo Kwaï Frontignan et ses adhérents. Du plaisir d’abord, depuis sa création en 1991 par le professeur Jean-Louis Chabanon et un apprentissage riche de culture : nippone évidemment ! Car au-delà de l’accueil chaleureux qui vous est réservé à l’ouverture du site internet, le club de Frontignan semble être de ces clubs où il est agréable de pratiquer, d’apprendre. Jean-Claude Ferrier, l’unique professeur bénévole du club a dû s’impliquer à 200% suite au décès de Jean-Louis Chabanon en 1999. « Il m’a transmis des valeurs qui me sont désormais chères, je me devais de prendre la relève pour pérenniser l’histoire du club », signale l’intéressé qui a dû passer tous les diplômes pour pouvoir assurer les cours aux différents groupes de niveau. « Nous sommes très attachés au judo japonais, à sa manière de privilégier l’aspect technique, mais aussi aux valeurs qu’il véhicule, respect d’autrui, plaisir de pratiquer... Chaque année, nous participons à 4 ou 5 stages et nous en organisons un à Pâques où nous essayons de faire venir des experts Japonais », explique avec fierté Jean-Claude Ferrier avant de citer quelques internvenants de renom « Hiroshi Katanashi, 7e dan de l’université de Tenri vient chez nous depuis plus de 30 ans. Nous avons aussi eu la présence de Yoshiyuki Hirano et, plus récemment, celle du 7e dan Nobuhisa Hagiwara ». 

Bien sûr, ces initiatives ont un coût, et le président Marcel Rosso explique que le club « a fait le choix de fonctionner uniquement avec des professeurs bénévoles ». Un choix qui profite largement aux adhérents. Et généralement, ces derniers le rendent bien, puisque de nombreux élèves reviennent chaque année donner un coup de main pour l’encadrement des jeunes. « Je suis arrivé tardivement au judo, à l’âge de 55 ans, mais l’histoire de ce club et son dynamisme m’ont immédiatement séduit. La promotion du beau judo et le bénévolat au service des adhérents nous permettent de réellement avancer », raconte ce président qui, à 74 ans, est en passe d’obtenir son 4e dan. « C’est un moyen pour moi de rester en contact et d’avoir des échanges avec les membres du club ». À noter que même si le judo, ici, est avant tout vecteur de plaisir, quelques jeunes arrivent à sortir leur épingle du jeu. Fabien Ferrier, le fils de Jean-Claude, a récemment disputé les championnats de France de 1re Div’. Tandis que Julien Taurines s’est illustré au niveau international des +100kg chez les non-voyants. Il a notamment remporté à deux reprises le titre européen et terminé 3e des Jeux paralympiques de Pékin. Des performances qu’il doit en grande partie à Jean-Claude Ferrier, son professeur qui utilise également le judo comme moyen d’intégration dans la ville. « Une fois par an, nous essayons de faire enfiler le kim’ à des jeunes issus des quartiers défavorisés, certain y adhèrent d’autres non, mais le principal est de réussir à transmettre nos valeurs ».

Le site internet du club ici.

T.B.

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei