Club de la semaine

Show-jc_mauriac
21.02.13

Judo Club Mauriac (Cantal)

La passion sinon rien

80 licenciés pour 4000 habitants - Président : J.P Fortin - Entraîneurs : Frédéric Anton - Budget : 13 000 €.

Aujourd’hui, la rubrique Club de la semaine nous fait voyager au fin fond du Cantal, à Mauriac. Un petit patelin situé en Auvergne, à 50 km d’Aurillac, la ville référence de Météo France en matière de température négative. Le Cantal est l’un des plus petits comités de France avec 838 pratiquants seulement soit l’équivalent d’une grosse structure parisienne. Alors forcément, le Judo Club Mauriac fait partie de ces clubs qui ne font pas beaucoup de bruit, qui peinent même à s’imposer dans leur région et même parfois dans leur propre ville… Oui, mais le Judo Club Mauriac existe et ce n’est pas sans mérite ! « En France, nous sommes nombreux dans ce cas, à vivoter : notre salle est sous-chauffée, à tel point que les clubs voisins refusent de participer à nos manifestations de peur d’enrhumer leurs pratiquants… Et l’hiver venu, nous voilà envahis par les rugbymen qui se réfugient sur nos tatamis ! » Gilles Vincent, le secrétaire du club, livre un constat accablant. « Par manque de moyens, l’entraineur Frédéric Anton ne peut se rendre que deux fois par semaine dans notre salle municipale pour y assurer ses cours le lundi et le vendredi en fin de journée. Et le manque cruel de bénévoles nous empêche d’organiser des événements durables et impactant dans la région ». La voix atone de Gilles Vincent trahit une certaine lassitude face à la situation. Et pourtant, il se bat avec passion, accompagné de cinq autres bénévoles, les plus actifs, pour multiplier les actions, avec en tête l’objectif ambitieux d’atteindre 100 licenciés dans les années à venir. « Il faut faire connaître notre sport, alors nous participons tous les deux ans à un gala d’arts martiaux ». Pour animer le club, Gilles s’efforce d’entretenir le site Internet au même titre que la page Facebook en publiant les photos et les résultats du week-end. « On réunit également les jeunes et les seniors du club à l’occasion des entraînements de masse qui regroupent la dizaine de clubs du département ». Bien sûr, côté finances le bât blesse cruellement : « Les aides de la mairie n’y suffisent pas et les concours de belote et le loto du club permettent tout juste de boucler le budget pour l’année ». Cela n’empêche pas Gilles et ses acolytes de repartir de plus belle l’année suivante. Une belle leçon d’espoir. Et l’implication nouvelle de quelques partenaires sportifs démontre que le club pourrait bien s’affirmer dans la durée. On lui souhaite de tout cœur ! 

Pour plus d'information sur ce club, c'est ici.

T.B.

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei