Club de la semaine

Show-cognac
11.04.13

JC Cognac (Charente)

Judo Club de Cognac (Charentes) - 300 licenciés pour 19 500 habitants – Président : Michel Rolland - Professeur : Jean-Philippe Gramain – Budget : 60 000 euros

Cognac vieillit bien

Fondé il y a plus de 60 ans par Alcide Gibeau, le club de Cognac est, à en croire son professeur Jean-Philippe Gramain « un endroit de rêve ». Grâce d’abord aux locaux, un ancien court de tennis couvert, en bois foncé. Il a permis d’installer 400 mètres carrés de tatamis, des bureaux et une salle de musculation. « C’est assez idéal comme ambiance de travail, ça a pas mal compté dans ma décision de prendre le poste », avoue Jean-Philippe. Un endroit qu’il regrettera certainement, lui qui, blessé à la hanche,  va quitter le club en fin de saison. « Je pense aussi qu’il sature, explique le président du club Michel Rolland, il a envie de changer. Mais il nous a beaucoup apporté.»
En cinq ans à Cognac, Jean-Philippe Gramain a effectué un vrai changement à l’image de cette mise en place d’une section féminine cognaçaise qu’il a hissées par trois fois en finale du championnat régional ; mais aussi des stages pour « apprendre le judo » aux enfants en primaire ou encore des entraînements avec les équipes de rugby ou de basket. Beaucoup d’idées, énormément d’énergie, aussi. « Tout cela ne s’est pas fait aussi facilement qu’il n’y paraît. Je suis le seul professeur diplômé d’État du club. C’est un peu difficile de monter des projets seul », regrette Jean-Philippe. Si le président déplore que certains projets n’aient pas abouti, il fait néanmoins l’éloge de son professeur. « Il n’y avait pas de professeur à temps plein avant, donc cette avancée est un peu normale. Cognac a une histoire, un palmarès, mais le bilan des années avec Jean-Philippe est vraiment positif » affirme Michel Rolland. Il est vrai que Jean-Philippe Gramain n’est pas arrivé dans un environnement à reconstruire. Le club de Cognac a su se faire un nom depuis longtemps. Dès 1972, la municipalité offrait au club une salle aménagée dans la Maison des jeunes. Les 240 licenciés de l’époque évoluaient alors sur une surface confortable de 120 mètres carrés. Rien à voir avec les locaux de maintenant, mais l’énergie et les résultats étaient là ! Car Cognac a su faire grandir certains talents. Pendant des années, le club était celui des frères Decosterd, Serge, Jean-Pierre et Bruno, qui ont largement contribué au nombre de coupes et de médailles glanées par le club charentais. Parmi les tauliers du JCC, citons aussi Patrick Pouzet, et les frères Beau, dont Claude, premier cognaçais à porter la ceinture rouge et blanche des 6e dan. Il sera suivi par d’autres, au point que le club en compte cinq aujourd’hui, Claude Beau étant nommé 7e dan  en 2009. C’est donc une nouvelle page de la longue histoire du club qui se tourne ces semaines-ci.  à Jean-Philippe Gramain, indique le président qui ajoute. « Nous aussi, nous avons appris avec cette nouvelle expérience. Nous ne referons pas l’erreur d’organiser la vie du club autour d’un seul professeur à temps plein. Il a eu à gérer tous les cours alors qu’on aurait dû se les répartir avec les autres professeurs. Je pense qu’une remise en question est importante. À la rentrée, on va s’attacher à faire un bilan et apprendre de nos erreurs »
Pour consulter le site.

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros