Club de la semaine

Show-dojo_costellois
21.02.13

Dojo Costellois (Loire)

Noëlle Grandjean, consécration du Dojo Costellois

290 licenciés pour 7376 habitants – Président : Maryline Dufour – Directeurs techniques : Jean-Paul et Jean-Pierre Roche – Budget : 40 000 €.

« Les résultats que Noëlle (Grandjean, ndlr) a réalisés cette année sont historiques pour notre club. » Jean-Paul Roche, directeur technique du Dojo Costellois (avec son fils Jean-Pierre), savoure les deux titres nationaux décrochés cette année (cadet et junior, ndlr) par Noëlle Grandjean, une des révélations du judo français et licenciée dans le club de la Loire. « Jamais nous n’avions eu de titre national, malgré quelques médailles, comme celle de Nadège Porte, 3e des derniers championnats de France entreprises », poursuit Jean-Paul. Une réelle satisfaction pour un club formateur, habitué à amener régulièrement des judokas à ce niveau : « Nous avons créé le club en janvier 1979. Plusieurs salles ont été mises à notre disposition par la mairie du Coteau, mais pas avec la qualité d’un dojo… Du coup, il nous a fallu un peu de temps pour amener des judokas au niveau national, ce que faisons depuis une quinzaine d’années », confirme le directeur technique. Un savoir-faire favorisé par le tout nouveau dojo construit par la ville, il y a deux ans : « La mairie a vraiment mis les moyens pour nous offrir d’excellentes conditions de travail, avec un dojo composé de trois surfaces de travail homologuées et d’une valeur d’un million d’euros. » Un club en plein développement donc et qui compte bien surfer sur les résultats exceptionnels de Noëlle Grandjean comme nous l’explique Jean-Paul Roche : « Vous savez, Noëlle est quelqu’un d’exceptionnel, simple et gentille, qui aime transmettre. Je vais la faire venir au club pour qu’elle intervienne auprès des jeunes et même des adultes. C’est une référence pour tous nos jeunes qui se disent qu’en travaillant dur, ils peuvent atteindre le plus haut niveau. Cela crée une émulation bénéfique pour nous. ». Un Dojo Costellois qui veut continuer à faire ce qu’il fait de mieux : « Former et être reconnu pour ça. Nous savons bien, et nous en sommes fiers, que les meilleurs doivent partir vers les pôles de formation, mais beaucoup de compétiteurs peuvent prendre plaisir et maximiser leurs capacités chez nous », conclut le directeur technique du club aux 37 ceintures noires.

Pour le site du club, c'est ici

B.J.

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros