Club de la semaine

Show-asptt_strasbourg
11.12.12

ASPTT Judo Strasbourg (Bas-Rhin)

« Sans toit mais avec eux »

395 licenciés pour 271 700 habitants - Président : Stéphane Partouche – Directeur technique : Samir Manji – Professeurs : Benoît Gottmann, Loïc Nebinger, Fabien Chartoire, Luc Janes, Denis Raymann, Laurent Abiss, Mohamed Kadid, Gaël Matuszewski – Budget : 150 000 euros

 

L’ASPTT Judo Strasbourg, club « corpo » créé en 1987, s’est longtemps entraîné dans les locaux d’un vieux bâtiment de La Poste. 240 mètres carrés de surface de tapis, un sous-sol exclusivement pour le judo, des salariés de La Poste qui descendaient fouler les tatamis… mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, plus précisément depuis janvier 2011, l’ASPTT Judo Strasbourg, dirigée par Stéphane Partouche, dont nous vous avions parlé il y a quelques mois, est désormais sans dojo fixe. Le bâtiment de La Poste a été vendu et les judokas, expulsés. Alors, la solidarité strasbourgeoise s’est mise en place. Un créneau, ici, dans un gymnase d’école, trois créneaux, là, au Creps de Strasbourg, les quelque 395 licenciés de l’ASPTT Judo ont ainsi trouvé charmante hospitalité auprès des autres judokas de la région. Demain ? C’est encore loin, mais la municipalité a prévu de leur construire un nouveau dojo pour 2013. En attendant, les cours se poursuivent au sein de cette association, « avec détermination et mobilisation », précise le président Stéphane Partouche. Composée d’une dizaine de professeurs, encadrée par Samir Manji, « le cœur du club », d’après son président, l’équipe de l’ASPTT s’est répartie les tâches. Tandis que Denis Raymann effectue une séance de ne-waza avec son cours d’adultes, puis son cours de judo adapté, Fabien Chartoire est au dojo de Koenigshoffen (Creps d’Alsace) en train de travailler les balayages avec le groupe « élite », composé de benjamins et minimes axés sur la compétition. Quant à Samir Manji, quand il n’est pas avec le groupe élite, il se trouve au milieu des tous petits kim’ blancs du club, au dojo Brigitte. « Puisque nous sommes éparpillés un peu partout dans Strasbourg et ses alentours, nous devons être très bien organisés. Nos professeurs sont complémentaires et mobiles, et ils se sont organisés pour gérer plusieurs groupes », explique Stéphane Partouche. Au fait, vous avez dit « groupe élite » ? « En effet, c’est la nouveauté de la saison. Ce groupe concerne une quinzaine de benjamins, minimes, détectés par le directeur technique en début d’année. L’objectif est de les préparer au mieux pour qu’ils intègrent un pôle, une fois cadet. Ils ont trois entraînements par semaine et sortent le week-end sur des tournois régionaux ou nationaux. Dernière particularité de ce club alsacien : son partenariat Plan Réussite Education avec la ville de Strasbourg. Depuis huit ans, l’ASPTT judo intervient auprès des jeunes, issus des quartiers sensibles, qui sont en difficultés scolaires ou familiales. « L’idée est de les initier au judo, de leur donner des objectifs et de les aider, par le sport, à affronter leurs problèmes », raconte Stéphane Partouche. « Sans toit », l’ASPTT Judo Strasbourg continuera à vagabonder entre gymnases… le temps qu’un nouveau dojo s’édifie « pour toi », jeune judoka strasbourgeois…

S.Su.

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310