Club de la semaine

Show-lescure_logo
19.12.13

Arts Martiaux de Lescure l’Albigeois (Tarn)

Petit à petit, le judo lescurien fait son nid

73 licenciés pour 4 288 habitants – Président : Yannick Maffre – Vice-président : Nicolas Pasturel – Présidente d’honneur : Claudette Delpoux - Trésorière : Cécile Beignet – Vice-trésorier : Vincent Solignac – Secrétaire : Sophie Labourdette – Vice-secrétaire : Claude Bru – Membres actifs : Marie-Pierre Imbert, Jean-Christophe Sentous – Professeur : Sonia Teyssier.

 

« Entre bones vesins òm se deu prestar los topins » (« Entre bons voisins, on doit se prêter les pots de terre »). Cette expression occitane, que l’on peut encore entendre sur les places des villages du Midi-Pyrénées, prend tout son sens lorsque l’on évoque l’histoire des Arts Martiaux de Lescure l’Albigeois. Adossée à la préfecture tarnaise Albi, la commune de Lescure d’Albigeois a effectivement vu le judo débarquer en ses murs en 1977 à l’initiative de deux « voisins » judokas venus du nord du département. Sur son nouveau lieu de travail, « dans un  coin de l’Albigeois » comme elle nous le présente, Claudette Delpoux, alors licenciée des Arts Martiaux du Carmausien où officie Monsieur Carbajo, rencontre Marie-José Daude, avec qui l’idée de mettre sur pied un club de judo à Lescure d’Albigeois va germer au fil des discussions. « Sous la tutelle de Monsieur Carbajo, on a tout retapé de nos mains, en se cotisant pour acheter le matériel », se souvient celle qui participe toujours, « dans la mesure du possible », à la vie de son « bébé ». Sans qu’il n’y ait de demande particulière de la part de la population locale, l’association ne cessa d’attirer du monde lors des séances dirigées dans un premier temps par Marie-José Daude et Rudy Gely, avant que Claudette Delpoux ne pallie l’appel du dernier nommé sous les drapeaux en 1980.

Un dojo promis mais toujours attendu

À cette époque, Yannick Maffre use alors ses premiers kimonos. Sans se douter qu’après treize ans loin des tatamis, entre 1990 et 2003, il reviendrait à ses premiers amours avant de succéder à Claudette à la présidence des Arts Martiaux de Lescure en 2007. « L’ambiance familiale, qui a toujours prévalu au club, n’avait pas changé, évoque le président. Chacun sait que le travail est important, mais que l’amusement l’est tout autant. C’est même indispensable pour la pérennité du club, qui constitue notre véritable ambition. » Malheureusement, les infrastructures mises à la disposition du club par la Mairie de Lescure, un préfabriqué de 120m2 « plus ou moins aux normes » qui est le même depuis la fondation de la structure, freine tout espoir de développement. « Depuis trente ans que nous réclamons un nouveau dojo, promis par les différentes équipes municipales en place, nous n’avons jamais rien obtenu », déplore Claudette. « Il y a bien eu quelques avancées ces dernières années, mais le projet, tombé à l’eau depuis, demeure toujours au point mort", constate Yannick. Au grand dam des soixante-treize licenciés, parmi lesquels cinquante-cinq jeunes âgés de 4 à 15 ans, qui verraient d’un bon œil un déménagement dans de nouveaux locaux pour pratiquer avec toujours plus de camarades.

Le JC Valencinois comme petit frère

Pour l’heure, ils se satisfont des diverses actions menées par le club, comme le traditionnel tournoi du Jeudi de l’Ascension, qui a fêté ses trente ans en 2009. Ouvert à toutes les catégories de poussins à cadets, il est l’occasion de réunir près de trois cents judokas en herbe, issus d’une vingtaine de clubs de la région. Parmi lesquels le Judo Club Valencinois, né lui aussi à l’initiative de Claudette Delpoux en 1989, et véritable frère des Arts Martiaux de Lescure l’Albigeois. « Ce sont deux structures qui sont toujours restées très attachées", se réjouit la présidente d’honneur. Lors des stages qui sont organisés lors des petites vacances scolaires, tout ce petit monde se retrouve d’ailleurs sur les tatamis comme sur les parquets du bowling, à la piscine ou sur les terrains communaux. Essentiel pour fidéliser alors qu’une poignée de clubs se partage la population d’Albi à quelques encablures de là. « L’enjeu, pour ces jeunes comme pour nos adultes loisirs et notre vingtaine d’élèves en sport adapté, réside dans le fait de les faire venir régulièrement, pour prendre du plaisir tout en transpirant », conclut Yannick Maffre, qui représente les Arts Martiaux de Lescure lors des compétitions vétérans en compagnie de plusieurs autres membres du bureau. Entre bons voisins.

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei