11:02 14 jan

Wang Ki Chun en détention huit jours pour avoir utilisé son mobile

Le finaliste olympique de Pékin pris sur le fait lors d’une formation militaire

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / Wang Ki-Chun, lors de sa demi-finale mondiale de Rotterdam en 2009 contre le Russe Mansur Isaev.

On ne badine pas avec la discipline en Corée du Sud, même lorsque l’on s’appelle Wang Ki-Chun et que l’on est vice champion olympique et double champion du monde. Alors qu’il effectuait en fin d’année dernière son service national obligatoire, ramené de deux ans à quatre semaines du fait de son podium à Pékin, au centre de formation de l’armée sud-coréenne de Nonsan, il avait été surpris en possession d’un mobile alors qu’il avait renoncé à un autre téléphone au début de son mois d’engagement. Sanctionné comme tout autre soldat, sans traitement de faveur, Wang Ki Chun a donc dû passer huit jours en détention entre le 31 décembre et le 7 janvier. « Et tant que Wang ne se remobilisera pas à nouveau  pour terminer sa formation, on ne le laissera pas tranquille », a prévenu un responsable du Ministère de la Défense nationale à l’agence Reuters. Ne décroche pas qui veut.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions