15:21 20 jun

Trois Français n°1 mondiaux

Depuis les Jeux le classement du judo mondial a été totalement transformé

Automne Pavia (-57 kg) est, avec Clarisse Agbegnenou (-63 kg) et Teddy Riner (+100 kg), l'un des trois n°1 mondial français / Emmanuel Charlot - EDJ

Après la série de tournois d'hiver, Tokyo, Paris et Dusseldorf notamment. Après les championnats continentaux, un Grand Chelem au rabais (Bakou), un Master, et quelques Grand Prix contrastés, dont le dernier à Miami le week-end dernier, Le classement mondial du judo a évolué depuis les Jeux de Londres.

Au lendemain de Londres, et malgré l'échec de l'équipe du Japon, les combattants du Soleil Levant occupaient encore cinq des sept premières places féminines (Fukumi en -48 kg, Nishida en -52 kg, Matsumoto en -57 kg, Ueno en -63 kg, Sugimoto en +78 kg) et deux premières places masculines (Ebinuma en -66 kg et Nakaya en -73 kg). Cette domination a totalement volée en éclats puisque désormais un seul Japonais est en tête, et il n'était pas aux Jeux, il s'agit du -60 kg Takato. Incroyable, mais vrai, la totale emprise des féminines japonaises s'est évaporée, et avec elle celle de l'Asie. L'Europe domine de peu les Amériques - sans l'Amérique du Nord puisque la championne olympique américaine et n°1 mondiale Kayla Harrison ne continue pas sa route en -78 kg - par quatre n°1 mondiale à trois.

Certains grands leaders de la génération 2012 se sont effacés, pour certains temporairement, pour d'autres, ce sera peut-être difficile de reprendre la route. Ainsi de Sobirov l'Ouzbek en -60 kg, du Coréen Kim Jae-Bum en -81 kg, ou du Grec Iliadis en -90 kg... ou des  Française Emane et Décosse en -63 kg et -70 kg.  Lequel va revenir reprendre son sceptre et son règne interrompu ?

Qui sont donc aujourd'hui les leaders mondiaux ?
La France est très bien placée avec deux n°1 en -57 kg et en -63 kg, Automne Pavia et Clarisse Agbegnenou, et bien sûr Teddy Riner en +100 kg. Trois n°1 donc, une performance remarquable. Qui nous place en tête des nations ? Non - et c'est un peu agaçant de ne pas parvenir, même dans ce classement et quand le Japon est occupé ailleurs d'arriver enfin en tête des nations - car le Brésil fait mieux que nous, non seulement au classement global des nation (3 n°1 comme nous, mais deux deuxième et un 3e, tandis que nous faisons l'inverse), mais aussi chez les féminines avec deux n°1, mais aussi une n°2, alors que nous avons deux n°3. On se consolera en disant que la France place ses féminines dans les trois meilleures de chaque catégorie mieux que personne (quatre combattantes classées). Avec six combattants sur le podium la France est en tête avec le Brésil, mais aussi le Japon et la Géorgie.

Une poignée de pays...
On peut le constater, si des individualités s'imposent avec leurs seules forces, comme la n°1 mondiale en -52 kg, la Kosova Kelmendi. Ce sont surtout des pays, une poignée, qui tiennent le haut du pavé depuis quelques mois. La France, mais aussi les Pays-Bas - qui imposent l'impressionnante Kim Polling en -70 kg - Cuba, toujours présent, les Mongols, qui nous privent aussi du titre officieux de première nation masculine et qui est la seule nation à placer deux n°1 chez les masculins.

Que faut-il penser de ce classement ?
Qu'il devra passer l'épreuve du temps et des championnats du monde à venir et qu'il ne dit pas tout, quoi qu'il en soit, du réel rapport des forces. Des Japonais, des Coréens en retrait... L'absence complète des Russes est même une forme de désaveu de sa crédibilité quand on se rappelle leur score aux derniers Jeux ! Même la gestion humaine prudente de l'équipe russe sous l'ère Gamba est un jugement discret de ce que vaut la "rankin". Pour Gamba, on ne doit pas (on ne peut pas) forcément viser l'excellence tous les week-end pour gagner les Jeux Olympiques. On ne voit pas trace non plus de pays d'Asie qui ne jouent pas du tout le jeu, comme la Chine, ou pire, la Corée du Nord. Des pays qui étaient bien là pour les Jeux avec des médailles, et même un titre pour la Corée du Nord.

Et Riner...
Une seule chose est dans l'ordre et n'est pas près de finir - et profitons en - c'est la première place de notre géant Teddy Riner ! Malgré des sorties comptées et surtout sa pubalgie le Français est en tête du classement mondial aujourd'hui comme il l'était en 2012 avant et après les Jeux. Du coup notre champion poids lourds vient d'obtenir un nouveau titre discret, mais prestigieux : il est le seul judoka à n'avoie jamais quitté la première place* de cette ranking list depuis le début de son existence, en janvier 2010. Joli.

 

Le classement des combattants

Féminines

-48kg
1. MENEZES Sarah (BRA) - 1994
2. VAN SNICK Charline (BEL) - 1340
3. ASAMI Haruna (JPN) - 1320
 
-52kg
1. KELMENDI Majlinda (KOS)     - 2240
2. BERMOY ACOSTA Yanet (CUB) - 1506
3. HASHIMOTO Yuki (JPN) - 1310
 
-57kg
1. PAVIA Automne (FRA) - 2206
2. DORJSUREN Sumiya (MGL) - 1508
3. MATSUMOTO Kaori (JPN) - 1150
 
-63kg
1. AGBEGNENOU Clarisse (FRA) - 1806
2. GERBI Yarden (ISR) - 1674
3. ABE Kana (JPN) - 1334    
 
-70kg
1. POLLING Kim (NED) - 2088
2. ZUPANCIC Kelita (CAN) - 1946
3. DECOSSE Lucie (FRA) - 1670
 
-78kg
1. AGUIAR Mayra (BRA) - 1940
2. JOO Abigel (HUN) - 1618
3. TCHEUMEO Audrey (FRA) - 1544
 
+78kg
1. ORTIZ Idalys (CUB) - 2180
2. ALTHEMAN Maria Suelen (BRA) - 1926
3. TACHIMOTO Megumi (JPN) - 1390
 

 
Masculins


-60kg
1. TAKATO Naohisa (JPN) - 1838
2. PAPINASHVILI Amiran (GEO) - 1416
3. KITADAI Felipe (BRA) - 1288
 
-66kg
1. DAVAADORJ Tumurkhuleg (MGL) - 1650
2. LAROSE David (FRA) - 1472
3. SHAVDATUACHVILI Lasha (GEO) - 1306
 
-73k
1. SAINJARGAL Nyam-Ochir (MGL) - 1730
2. ELMONT Dex (NED) - 1324
3. KHASHBAATAR Tsagaanbaatar (MGL) - 1026
 
-81kg
1. PENALBER Victor (BRA) - 1556
2. TCHRIKISHVILI Avtandil (GEO) - 1520
3. KIM Jae-Bum (KOR) - 1368
 
-90kg
1. GONZALES Asley (CUB) - 1994
2. LIPARTELIANI Varlam (GEO) - 1882
3. ILIADIS Ilias (GRE) - 1542
 
-100kg
1. GROL Henk (NED) - 1530
2. MAMMADOV Elkhan (AZE) - 1408
3. KRPALEK Lukas (CZE) - 1396
 
+100kg
1. RINER Teddy (FRA) - 1950
2. SILVA Rafael (BRA) - 1830
3. OKRUASHVILI Adam (GEO) - 1562

 

Classement des nations

Brésil 3-2-1
France 3-1-2
Mongolie 2-1-1
Cuba 2-1-0
Pays-Bas 2-1-0
Japon 1-0-5
Kosovo 1-0-0
Géorgie 0-3-2
Israël 0-1-0
Canada 0-1-0
Hongrie 0-1-0
Azerbaijan 0-1-0
Grèce 0-0-1
Tchéquie 0-0-1

*En fait, le premier tournoi de la ranking list 2010 fut celui de Tbilissi, auquel Teddy Riner ne participait pas. Mais dès le second, le tournoi de Paris, il s'est emparé de la tête du classement pour ne plus le lâcher... jusqu'à aujourd'hui.

 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei