8:25 14 jun

Transferts - Amandine Buchard officiellement au RSC Champigny

La toute jeune championne de France seniors des -48kg a signé hier

©L'Esprit du Judo / Amandine Buchard quitte le JC Noiséen pour les RSC Champigny.

L’info a attendu un peu avant d’être officialisée, le RSC Champigny souhaitant être en conformité avec le règlement fédéral qui prévoit l’ouverture de cette période de changement de club pour les athlètes 1re division à partir du 15 juin et ce jusqu’à la fin du mois… Mais ça, c’était avant ! Car, en enregistrant administrativement la licence de sa nouvelle recrue, le club francilien a constaté que cette période officielle et traditionnelle de « transferts » n’existait plus depuis une décision du comité directeur de la FFJDA passée complètement inaperçue. La période ouverte s’étend désormais de fin mai au 1er septembre…

Qu’importe, avec la venue de cette jeune pépite formée au JC Noiséen (Elle aura 18 ans le 12 juillet prochain, NDLR) ans au RSCC, Philippe Sudre, le président du club champion de France par équipes dimanche dernier, a le sourire : « Amandine est l'espoir du judo français pour cette olympiade. Elle souhaitait intégrer une structure plus grande et nous, nous voulions une nouvelle -48kg pour étoffer l'équipe. Amandine souhaitait avoir comme entraîneur Audrey La Rizza. Puis, elle s'entend très bien avec les filles de l'équipe. Elle a le profil d'une judoka du RSCC, donc c'est un plus. Ensemble, on espère aller le plus loin possible ». Quant à l’ancienne vice championne d’Europe Audrey Bonhomme, 32 ans, qui attend un heureux événement et qui a intégré le staff du club ces derniers mois, elle ne tarit pas d’éloge sur celle qui fut vice championne d’Europe et médaillée mondiale cadettes 2011, avant d’enchaîner un titre national juniors et un titre national seniors en 2012 et de se classer 7e du dernier tournoi de Paris : « Elle est déjà très déterminée et mûre pour son âge et c’est une très belle aventure que l’on a envie de partager ensemble. Je l’avais vue en stage d’été en 2011 puis repérée au tournoi junior d’Arlon l’an passé. C’était délicat car c’était une jeune mineure et, au club, nous tenons à faire les choses comme il faut. Nous avions déjà discuté en juin 2012, mais c’était un peu tôt. Mais elle avait très envie. Elle avait même un peu peur qu’on ne s’intéresse plus à elle ! On a patienté, on l’a rassurée après son opération à l’épaule en mars et elle est déjà bien intégrée dans le groupe. Travailler avec elle pour être aux Jeux dans quatre ans, c’est une aventure dans l’aventure pour moi qui débute comme entraîneur. Cela impose aussi d’être responsable. Amandine n’est que junior 1re année et il ne va pas falloir la sortir à toutes les sauces. Mais je crois que les entraîneurs nationaux sont aussi très clairvoyants sur ce point. Donc tout est réuni pour que l’aventure soit belle. »

À noter encore du côté du RSC Champigny, l’arrêt des deux anciennes internationales Marie Pasquet et de Véronique Diébolt.

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310