11:50 21 aoû

Takanori Nagase : "Le titre de champion du monde et rien d'autre"

Le -81kg japonais avait répondu à nos questions à Tenri

À la fin du mois de juin, il avait permis à son université, Tsukuba, de remporter le titre de champion du Japon universitaire par équipe et faisait partie des favoris après ses victoires au Masters de Rabat et au Grand Chelem de Tokyo, fin 2014. Nous l'avions rencontré sur les tatamis de Tenri, fin juillet, alors qu'il était en stage avec l'équipe du Japon, le sourire aux lèvres mais déterminé. 

Il y a 3 semaines, tu as battu deux combattants de Tokai (Sakamoto et Wolf) pour offrir la victoire à Tsukuba. Qu'as-tu ressenti après cette victoire ?
Takanori Nagase : Cela faisait très longtemps que Tsukuba n'avait pas gagné cette compétition (1987 NDLR). Nous savions que Tokai était très fort, car ils restaient sur 7 victoires d'affilée. Mais nous nous sommes entrainés pour les battre. Selon moi, nous avions vraiment l'équipe, peut-être la seule, capable d'empêcher Tokai d'empocher un 8ème titre. Encore fallait-il le faire. Grâce à un état d'esprit incroyable, l'équipe a réussi son pari. Mes copains et moi n'avons fait qu'un autant pendant la préparation que pendant la compétition. Je suis tellement heureux que notre génération ait réalisé cela. Encore plus en tant que capitaine de l'équipe.

Dans un mois, il y a les championnats du monde. Tu feras partie des favoris avec Piétri et Tchrikishvili et Nifontov. Que penses-tu d'eux ?
À Chelyabinsk, j'ai malheureusement perdu contre les deux premiers. Il y a d'autres combattants forts mais Piétri et Tchrikishvili le sont particulièrement. Ces deux défaites le même jour m'ont laissé beaucoup de regrets. Depuis, je me suis servi de cette déception pour me motiver encore plus. Aujourd'hui, je me sens vraiment bien.
Car je vais à Astana pour gagner et rien d'autre. Je veux être champion du monde et champion olympique dans un an.

 Vous avez été en stage en Espagne, au Brésil puis ici à Tenri. Quel est ton programme en août, avant de partir pour Astana ?
J'ai un dernier stage à Nobeoka dans la préfecture de Miyazaki où j'en profiterai d'ailleurs pour travailler les “spéciaux” mis en place pour battre Pietri et Tchrikishvili (petit sourire).

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei