10:44 01 fév

Souvenirs de champions

À l’approche des championnats de France seniors 1re division, l’Esprit du Judo fait preuve d’un brin de nostalgie et revient sur les France de deux grandes championnes qui ont marqué l’histoire du judo français.

Séverine Vandenhende, championne de France en 1994 et 1995. Championne du monde en 1997. Vice championne d’Europe en 2000. Championne olympique en 2000.

Quelle saveur a un premier titre de champion de France ?
« Le premier titre est important. C’est celui qui lance ta carrière internationale. Une fois que tu es championne de France, tu es la leader de la catégorie et cela doit te motiver sur la scène européenne puis mondiale. C’est souvent le sésame pour le tournoi de Paris. C’est une fierté, c’est l’excellence nationale. »

Un souvenir de votre finale en 1994 ?
« C’était contre Cathy Fleury. Combattre contre la championne olympique (1992, ndlr), c’était une fierté. J’avais atteint le meilleur niveau. Après, c’était un gros challenge de remporter ce combat. Je ne me souviens plus comment je gagne mais je sais que j’ai mis du temps à réaliser que j’avais gagné. Cathy, c’était ma référence. Symboliquement, il y a eu un passage de génération qui s’est fait durant ces France. En gagnant, j’ai repris le flambeau. Un témoin qui m’a amené au plus haut niveau ensuite. »

Et de Coubertin… ?
« Coubertin, c’est l’emblème du judo français. La salle est mythique. On adorait cette salle car le public était proche du tapis. C’était très chaleureux. Les deux annexes étaient très bien aménagées aussi. On était dans de très bonnes conditions pour combattre ».

Anne-Sophie Mondière, quintuple championne de France seniors et d’Europe, triple médaillée mondiale. Sélectionnée aux Jeux olympiques en 2008 et 2012

Quels souvenirs avez-vous de votre premier titre ?
« J’ai très peu de souvenirs des « France », à vrai dire. En revanche, ce fut grandiose quand je suis devenue championne de France juniors, en 1996. À l’époque, j’étais à l’AJ Loire. Pour les provinciaux que nous étions, c’était super de monter sur Paris pour les championnats de France. Je me rappelle qu’avec mon amie Fanny Riaboff, on a eu « le souffle coupé » quand nous sommes arrivées dans la salle de Courbertin. C’était la première fois que nous voyions autant de monde dans les gradins. Il y avait une ambiance de folie. C’est une très grande fierté d’avoir gagné mes premiers France à Coubertin. J’étais contente de me dire que j’allais arriver en senior avec un titre national déjà en poche. J’ai gagné quatre autres fois en m’imposant en -78kg puis en +78kg. Finalement, ce n’est pas le nombre de titres qui est important mais la première fois où tu gagnes."

Un autre souvenir des France ?
« Guy, surnommé Mr Podium. C’était le meilleur commissaire sportif de Coubertin. Qu’est-ce qu’il nous faisait rire... » 

Que représentent les championnats de France, une fois que l’on est championne d’Europe ?
« Une routine. Mais c’est aussi le rendez-vous national à ne pas manquer quand l’on veut confirmer son « leadership » dans la catégorie. Après mon titre européen, j’ai eu la pression en revenant aux France parce que j’avais des adversaires qui jouaient gros sur cette compétition. Les championnats de France, c’est plus difficile qu’une compétition internationale. On entre dans une scène épique. Même si on s’entend bien avec les autres judokas, ce jour-là, c’est le rendez-vous des rivalités. Et puis, c’est une grosse prise de risque quand on est déjà installé dans la catégorie. Pression, concurrence, blessure, fatigue…on y pense à deux fois avant de participer car ce n’est plus l’objectif majeur d’un athlète international. »

Serez-vous présente à Montpellier ?
« Non, je ne participerai pas aux France 2012. Je n’ai pas encore vraiment repris. Puis, j’ai une blessure au coude qu’il faut que je soigne avant de revenir. »

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions