10:44 01 fév

Sofia, le coup de Berger

Le travail du commentateur n'est pas bien compliqué à faire sur cette première World Cup de l'année, le tournoi de Bulgarie qui prépare traditionnellement le tournoi de Paris en proposant une sélection d'espoirs dont certaines sont éventuellement amenés à compléter la liste des sélectionnées pour Paris. En effet, ni Louise Raynaud (-48 kg), ni Delphine Delsalle, Elodie Grou et Marine Richard (-52 kg), ni Audrey La Rizza et Cindy Huber (-57 kg), ni Rizlein Zouak (-63 kg), ni Fanny Posvite (-70 kg), ni Rebecca Ramanich, ni même Ketty Mathé, espoir des +78 kg si longtemps attendue et enfin de retour à la compétition, n'ont pu se classer sur ce "modeste" tournoi de reprise. Toutes ces combattantes se situent au niveau d'un podium national... Un résultat d'ensemble qui replace le "collectif" féminin français a son niveau, face à l'obstacle international. Un signe plutôt négatif, auquel échappent la jeune Parisienne Lola Bennaroche, 3e des "France" dans l'intéressante catégorie des -57 kg et cinquième ici après une victoire sur la Hongroise Karakas, troisième des championnats du monde 2009. Dans la même catégorie, Caroline Lantoine réussit elle aussi une cinquième place correcte. Mais la révélation du tournoi - qu'il faudra suivre avec intérêt au tournoi de Paris pour lequel elle a très certainement obtenu son ticket - c'est Karine Berger, 2e en -70 kg. Elle avait gagné cette première sélection internationale seniors en se hissant à la troisième place des championnats de France, battant au passage Marie Pasquet. Elle fait à Sofia un parcours semé de ippons qui l'amène en finale, où elle est opposée à l'Allemande Thiele, l'une des toutes meilleures Européennes de la catégorie, vice-championne d'Europe 2009 derrière Décosse. "Dommage pour la finale, j'ai manqué d'expérience et de métier, Il faut que je devienne un peu plus "roublarde" !" commente cette excellente technicienne du JC Maisons-Alfort, qui a 26 ans tout juste (elle a fêté son anniversaire sur place), a passé récemment un vrai cap dans cette catégorie qui cherche une "numéro 2" derrière Lucie Decosse. Avec la maturité, et sur la base d'un judo classique très au-dessus de la moyenne, cette jeune architecte a encore une belle carte à jouer. À suivre !
Chez les meilleures étrangères, on remarque la bonne forme de la Russe Tea Donguzashvili en +78 kg, qui l'emporte en dominant largement d'entrée Ketty Mathé. On retrouve aussi dans cette catégorie la grande Ivaschenko, longtemps en rébellion avec l'équipe nationale russe, et manifestement de retour. Dommage pour les autres nations !
En -52 kg, la jeune Yuko Hashimoto, troisième des championnats du Japon, emporte sa deuxième World Cup d'affilée. Derrière Nakamura et Nishida, et avec la "gamine" Anzu Yamamoto, que nous allons découvrir à Paris, il y a du monde chez les Nippons.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_regions
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code