10:43 01 fév

Rotterdam, Tcheuméo bat la championne du monde

Grand Prix peut-être, mais franchement light, même si on trouvait de vrais morceaux de champions dedans. Franchement comment juger la performance de Pénélope Bonna, troisième, mais dans une catégorie à seize combattantes et après deux combats gagnés sur l'Australienne Chervonsky d'abord, et, d'un yuko, sur la Néerlandaise Polak 81e sur la ranking list, et un combat perdu sur l'Espagnole Laura Gomez ? Et dans ces conditions on se demande un peu aussi (et on peut imaginer que cela commence à travailler aussi les organisations nationales) à qui cela sert de dépenser une fortune pour ça ?
Deux Françaises finalistes marquent néanmoins des points importants, l'une pour revenir en équipe de France l'autre pour s'y maintenir. Anne-Sophie Mondière (+78 kg) contrôle bien son calendrier en se montrant meilleure que sur sa dernière sortie, et en engrangeant une nouvelle place d'honneur, avec une victoire intéressante sur l'Allemande Konitz. Elle échoue en finale pour avoir sans doute sous-estimé la Turque Kocaturk, en pleine progression. Audrey Tcheuméo fait une nouvelle fois une très grosse performance. Elle bat d'abord par ippon la grande combattante Allemande Wollert qui l'avait dominée au premier tour des championnats du monde. Plus fort encore, elle surclasse par waza-ari et ippon, l'Américaine Kayla Harrison, rien de moins que la championne du monde, et tombeuse de Céline Lebrun à Tokyo. Elle est arrêtée en finale par une autre médaillée mondiale senior, la Japonaise Akari Ogata (qui élimine aussi Lucie Louette), championne du monde juniors à Paris en décembre dernier devant Kayla Harrison, laquelle avait été championne du monde juniors 2008... devant Audrey Tcheuméo. On se répète, mais quelle génération !
Au rayon Japon (toujours fourni), on l'attendait depuis un moment, la voici qui débarque et directement à la première place en -70 kg, la si impressionnante double championne du monde juniors Haruka Tachimoto.
Si Marie Pasquet apporte une nouvelle médaille de bronze pour les féminines en -70 kg, les autres combattantes tricolores, Payet, Climence, Pavia, La Rizza, Poli, Riad (ex-Chollet), Louette n'y parviennent pas.
Pas de médailles chez les garçons, malgré une délégation solide. Ce sont les Néerlandais, avec la victoire de Guillaume Elmont et celle de Henk Groll, dominent la compétition masculine, avec les Japonais, qui placent en tête Yuya Yoshida en -90 kg et le poids lourds Tachiyama. Sur six filles engagées, les Japonaises font trois médailles d'or et une médaille de bronze pour la grande championne Emi Yamagishi (-48 kg), battue par la très prometteuse jeune Belge Van Snick.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions