16:23 28 aoû

Romane Dicko et Marie-Eve Gahié rejoignent le PSG

Le club parisien change de dimension avec ces deux arrivées

« Avec le report des Jeux, nous avions deux alternatives : soit nous nous laissions encore du temps avec nos jeunes, soit nous nous en tenions au plan de développement initial avec cette nouvelle étape prévue pour la rentrée 2020. » À voir signer pour deux saisons la championne du monde 2019 des -70kg Marie-Eve Gahié et la championne d’Europe 2018 des +78kg Romane Dicko, le PSG Judo s’est clairement tenu à la deuxième option. « Je suis forcément heureux d’accueillir ces deux filles que j’ai pu entraîner par le passé (au pôle espoirs de Brétigny-sur-Orge, NDLR), et dont je connais à la fois le potentiel, l’état d’esprit et les valeurs humaines, poursuit Nicolas Mossion, responsable du haut niveau. Romane et Marie-Eve collent parfaitement au projet du club : elles sont jeunes et donc dans le projet de Paris 2024, elles sont déjà très performantes au point de briguer des podiums dès les Jeux de Tokyo l’an prochain, et elles évoluent dans les catégories que nous recherchions. »

Deux recrues de poids qui rejoignent ainsi la vitrine Teddy Riner et la petite trentaine de jeunes athlètes sur laquelle s’appuie le club depuis deux ans maintenant. « C’est le club de ma ville et c’est important, mais c’est aussi un grand club, qui je l’espère sera là pour m’accompagner sur ma route vers les plus belles médailles, souligne Marie-Eve Gahié, qui avait déjà été approchée par le passé pour rejoindre le PSG. A contrario, je suis aussi là pour contribuer au succès du club. C’est un nouveau départ après cinq ans au FLAM 91, et je vais me donner à fond pour qu’on marche tous main dans la main, avec le club et l’équipe de France. » Pour Romane Dicko, c’est « l’intégration dans un grand projet qui dépasse le cadre du judo » qui l’a séduite. « Si le judo reste un sport amateur, le staff du PSG Judo va permettre de tout professionnaliser autour de mon projet, pour que je n’ai plus qu’à me concentrer que sur le judo. »

Les deux filles qui bénéficieront du suivi quotidien de Nicolas Mossion, mais aussi de Laurent Calleja, jusque-là entraîneur de Teddy Riner et désormais en charge du groupe élite du club, dans lequel sont intégrées Faiza Mokdar et Ophélie Vellozzi en plus du décuple champion du monde et des deux nouvelles venues. « En s’occupant de Teddy, Laurent avait déjà un pied dans le club et avait pu s’imprégner de notre état d’esprit avec Julien (Boussuge, qui continuera de s’occuper du groupe jeunes, NDLR), explique Nicolas Mossion. Il va nous faire bénéficier de son expérience du très haut niveau et de la gestion d’athlètes de ce calibre. En intégrant Faiza et Ophélie à ce groupe élite, nous voulons montrer à tous nos jeunes que la passerelle est accessible en fonction de leurs performances. »

Et, sur le papier, c’est désormais la moitié de la probable équipe de France mixte qui tentera de clore en beauté le tournoi olympique l’an prochain qui défendra par ailleurs les couleurs du PSG Judo. Plus qu’un développement, un grand coup d’accélérateur sur la route du retour au tout premier plan du PSG Judo en France.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions