3:42 15 fév

Quoi de neuf à la ranking list ?

I - Les légers (-60 kg / -66 kg / -73 kg)

Le Coréen Bang Gui-Man face au Slovène Raksic, les hommes qui montent en -73 kg / Paco Lozano - Esprit du Judo

L’année judo 2013 s’est terminé par l’un des (deux) tournois les plus prestigieux de la planète, celui qui lançait vraiment « l’après championnat du monde », le Grand Chelem de Tokyo. L’année 2014 s’est ouverte avec l’autre grand tournoi planétaire, Paris. Entre le deux un Grand Prix coréen, deux Open continentaux. Qu’est-ce qui a bougé dans le classement mondial ? Qui a profité ? Qui a chuté ? Où en sont les meilleurs Français ? Notre analyse.

 

-60 kg :

Les cinq premiers :

1 - TAKATO Naohisa (JPN)

2 - PAPINASHVILI Amiran (GEO)

3 - GANBAT Boldbaatar (MGL) +1

4 - DASHDAVAA Amartuvshin (MGL)  -1

5 - KIM Won-Jin (KOR) +3

 

Ça bouge pour :

11 – TSAI Ming Yen (TPE) +30

20 - GALSTYAN Arsen (RUS)  -10

 

Les Français :

19 - MILOUS Sofiane (FRA) -5

64 - RAYMOND Adrien (FRA) +210

92 - MOHAMEDI Kamel (FRA) -13

121 - LIMARE Vincent (FRA) +93

 

Le virevoltant champion du monde japonais Takato a gagné Tokyo sans difficulté et garde logiquement son leadership mondial devant le Géorgien Papinashvili, qui se maintient avec sa 2e place à Paris. Mais celui qui l’a martyrisé en finale, le Mongol Ganbat gagne une place et le Coréen Kim Won-Jin, 2e à Tokyo et vainqueur en Corée dans la foulée, entre à la 5e place. Si le champion olympique Galstyan a recommencé à se montrer, il est pour l’instant  en perte de vitesse rapide. À l’inverse, un homme impressionne, et c’est bien la première fois que c’est le cas d’un Taiwanais en judo ! L’excellent Tsai Min Yen, 2e en Corée et 3e à Paris  s’approche du top ten. Impressionnant.

Malgré sa 2e place à Casablanca (et une 2e place au Grand Prix de Croatie en septembre), le leader français Milous continue de descendre au classement. Le podium du championnat de France est encore bien loin, mais à commencer à bouger. Raymond notamment, qui était non classé en novembre et qui se retrouve 64e grâce à sa victoire à Casablanca.

 

-66 kg

1 - DAVAADORJ Tumurkhuleg (MGL)

2 - CHIBANA Charles (BRA) +2

3 - EBINUMA Masashi (JPN) -1

4 - TAKAJO Tomofumi (JPN) +1

5 - ZANTARAYA Georgiy (UKR) +15

 

Ça bouge pour :

6 - PULYAEV Mikhail (RUS) +15

12 - LIM Sergey (KAZ) -7

16 - GADANOV Alim (RUS) -8

 

Les Français :

7 - LAROSE David (FRA) -4

18 - DRAGIN Dimitri (FRA) +1

56 - KORVAL Loic (FRA +86

 

 

Le Mongol Davadoorj avait assez d’avance pour assumer la perte de la moitié des points de sa fnale à Paris l’année dernière, d’autant plus que ses suiveurs ne l’ont pas pressé de près. Le champion du monde Ebinuma est resté couché et ne reprendra qu’à Dusseldorf et David Larose, malgré son podium à Tokyo et sa 5e place à Paris, perd des points sur l’année dernière. Du coup, c’est le Brésilien Chibana, 2e à Tokyo, qui se hisse à la seconde place du classement. Et malgré sa prestation moyenne à Paris, le vainqueur de Tokyo, Takajo, reste dans les cinq. On croyait l’Ukrainien Zantaraya un peu à bout de souffle, il a manifestement digéré son passage en -66 kg et c’est lui qui arrive en trombe à la 5e place du classement mondial, avec trois podiums (dont une finale) à Tokyo, Jeju et Paris.

Sur le même rythme que l’Ukrainien, le récent vainqueur du Grand Prix des Emirats Arabes Unis en novembre, et vainqueur à Paris, le Russe Pulyaev est en train de prendre la place de leader à son compatriote Gadanov et, 6e mondial, remet la Russie au premier plan.

Dans l’ombre de Larose, Dimitri Dragin tient le choc avec, notamment, sa 5e place à Tokyo. Le Français qui monte, c’est Loic Korval, mais il lui faut encore accumuler des points pour espérer reprendre le leadership de David Larose.

 

1 - SAINJARGAL Nyam-Ochir (MGL)

2 - VAN TICHELT Dirk (BEL)

3 - DRAKSIC Rok (SLO) +6

4 - ELMONT Dax (NED)

5 - BANG Gui-Man (KOR) +19

 

Ça bouge pour :

7 - KHASHBAATAR Tsaganbaatar (MGL) -2

8 - ONO Shohei (JPN) -5

11 - NAKAYA Riki (JPN) +5

18 - ISAEV Mansur (RUS) -3

26 - WANG Ki-Chun (KOR) -14

 

Les Français :

6 - LEGRAND Ugo (FRA) +1

15 - DUPRAT Pierre (FRA) +5

55 - URANI Florent (FRA) -4

83 - ALLARDON Jonathan (FRA) +96

 

Le duo de tête reste identique malgré une perte de points conséquente pour le Mongol Davaadorj, qui n’engrange plus depuis les championnats du monde de Rio. Mais là encore, la pression venue de l’arrière n’est pas très forte. Le champion du monde japonais Ono aurait sans doute pu prendre le leadership s’il n’avait pas été suspendu d’entraînement. 3e en novembre, il est désormais sorti du cinq majeur… jusqu’à sa prochaine compétition. Et le vieux guerrier mongol Khashbaatar, 5e à Tokyo, non classé à Paris, dévisse doucement, mais régulièrement. Le Coréen Wang Ki-Chun abandonne la partie depuis son échec de Londres, le Japonais Nakaya, malgré sa victoire à Tokyo est encore timide et le Russe Isaev, encore en reprise . La surprise vient du Slovène Draksic, qui n’aura pas seulement été l’homme des championnats d’Europe. Deux podiums à Tokyo et Paris l’amène dans le trio de tête. Et l’intrusion la plus brutale dans le quintet majeur est celle du Coréen Bang, qui, comme son nom l’indique, est adepte des parcours explosifs ! Deuxième à Tokyo, premier à Paris, il prend presque vingt places en deux mois. Bang et Draksic sont à l’attaque : ils étaient tous les deux en finale du Grand Prix de Croatie juste après les championnats du monde.

Chez les Français, le finaliste mondial Ugo Legrand fait mieux que résister à la période en prenant une petite place grâce à sa belle troisième place parisienne, et Pierre Duprat, 5e à Tokyo, reste au contact. Au loin là-bas, on voit arriver Jonathan Allardon, prometteur 5e à Paris. Il y a encore du boulot.

 

Pour découvrir la seconde partie de cet article, c'est ici.

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei