18:22 10 fév

Quand Sagi Muki rencontre Saeid Mollaei...

Un geste fort ce dimanche à Bercy entre l’Israélien et l’ex-Iranien


L'ancien Iranien (naturalisé mongol) Saeid Mollaei et l'Israélien Sagi Muki, ce dimanche 9 février 2020 dans les couloirs de l'AccorHotels Arena de Bercy. ©Anthony Diao/L'Esprit du judo

Ce n’est pas seulement un mais deux moments d’Histoire qui se sont déroulés à quelques heures d’intervalle ce dimanche 9 février 2020 à l’AccorHotels Arena. Le premier, sur les coups de 13 h 14, a vu la fin de neuf années, quatre mois et vingt-six jours d’invincibilité du +100kg français Teddy Riner, et son retentissement fut planétaire.

Le second moment fut plus discret mais au moins aussi symbolique. Il est intervenu six heures plus tard, au moment où sonnaient les derniers hymnes (français et néerlandais) de la journée et où les spectateurs du Grand Chelem parisien rejoignaient la sortie. Au milieu du couloir face à la porte M, deux -81kg en civil discutent face à face. Au début les spectateurs passent sans les remarquer. Et puis ils commencent à les dévisager, les reconnaître et se passer le mot. Une fois n’est pas coutume, ils restent à distance respectueuse, hésitant à s’approcher pour demander un selfie, un autographe ou une accolade. Ces deux hommes sont Saeid Mollaei, champion du monde 2018 pour la république islamique d’Iran, et Sagi Muki, champion du monde 2019 sous les couleurs d’Israël. Leurs non-rencontres avaient fait beaucoup parler tout au long des deux dernières saisons, jusqu’au climax des derniers championnats du monde de Tokyo.

Ce qu’ils se sont dit ce dimanche soir à Bercy ? Cela leur appartient. Toujours est-il que l’échange fut long, souriant, ponctué de plusieurs accolades et d’une volonté claire que ce moment soit vu et su. Un journaliste de L’Esprit du judo assista à l'intégralité de la scène et immortalisa l’instant avec le téléphone portable de Sagi Muki. Cette photo - ou la même prise par une spectatrice avec le portable de Saeid Mollaei, mais est-ce là le plus important ? - fait depuis son chemin sur les réseaux sociaux du monde entier. Le reste appartient à l’Histoire… et à ces deux hommes de bonne volonté.

 

 

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions