3:04 15 fév

Open d'Autriche J1, Receveaux de plus en plus haut

La Dijonnaise monte sur son troisième podium en 2015

Première journée autrichienne pour nos combattantes françaises. Seule engagée en -48 kg, Mélanie Clément rate l'occasion de profiter d'une catégorie accessible, en perdant en repêchages d'une pénalité qu'elle ne parvient pas à remonter contre la Hongroise Pupp, moins bien classée qu'elle. En -52 kg, Louise Raynaud et Laura Holtzinger se faisaient sortir logiquement par la la Roumaine Chitu et la Japonaise Hashimoto, toutes les deux dans les cinq meilleures mondiales. Et Amélie Guihur subissait le même sort à son second combat en -57 kg contre la championne olympique Kaori Matsumoto elle-même. 

Receveaux - Matsumoto II
Encore une fois c'est Hélène Receveaux, dans cette catégorie des -57 kg, qui faisait le parcours quasi sans faute, ne venant buter que sur la terrible Japonaise Matsumoto en finale, comme au Grand Prix de Hongrie en juin. La combattante de l'Alliance Dijonaise marquait deux ippons de chauffe avant de triompher du premier obstacle du jour pour elle, la Japonaise Yoshida, 3e du Grand Chelem de Tokyo, qu'elle surprenait en reprise de garde sur ko-soto-gake dans la dernière minute, avant de mettre son quatrième ippon de la journée à l'Italienne Lo Giudice en demi-finale. Volontaire, la jeune Française faisait un combat très engagé contre la Japonaise Matsumoto en finale, parvenant même à mener de deux pénalités (grâce au nouveau point d'arbitrage à la mode : la garde croisée désormais totalement prohibée, même quand elle est à peine esquissée). Mais Matsumoto trouvait l'ouverture pour un efficace sode-tsuri-komi-goshi.

Six sur sept
Même battue en finale,  Hélène Receveaux est d'ores et déjà la gagnante française du week-end. Cette nouvelle médaille confirme l'évidence de la montée en puissance de la jeune bourguignonne, qui vient en effet d'enquiller sa troisième médaille en trois sorties depuis le début de l'année 2015, après l'Open de Tunisie et celui de Bulgarie.
Championne d'Europe et du monde juniors en 2010, la jeune femme était championne de France seniors dès l'année suivante et vice championne d'Europe -23 ans. En 2012, elle gagne deux tournois internationaux. Mais c'est à partir du printemps de l'année dernière qu'elle s'affirme avec éclat, sortant à sept reprises pour récolter... six médailles. La voici désormais à la lisière de la 20e place mondiale, malheureusement pour elle, dans une catégorie bien pourvue en combattantes françaises de talent. Automne Pavia, 26 ans, est 2e mondiale et Laetitia Blot, 31 ans, est 10e. Mais, à 23 ans, Hélène Receveaux incarne avec de plus en plus de consistance l'avenir de la catégorie.  

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei