10:43 01 fév

Moscou, Darbelet au bon moment

Benjamin Darbelet est un sacré champion. On le pensait confronté à une aventure trop difficile en -73 kg, usé par de nombreuses années de lutte, déconcentré même, et le voilà de retour ! Dans un timing parfait, à quelques mois des championnats du monde, le vice champion olympique des -66 kg démontre à Moscou qu'il est parvenu à maîtriser cette catégorie des -73 kg en puissance, fidèle à son style, contrôlant le calendrier et la situation, s'imposant d'un coup comme un vrai bel outsider pour le titre mondial. Chapeau.
Il bat du beau linge : le Kazakh Ibragimov (5e des championnats du monde à Rotterdam), le Russe en forme du jour, Murat Kodzokov, la révélation brésilienne de l'année, Bruno Mendonca, et en finale l'excellent Coréen Bang Gui-Man, tombeur lui-même d'Ugo Legrand.
Chez les Français, Thierry Fabre ramène une seconde médaille masculine (3e) et une probable sélection pour les championnats du monde en -100 kg en battant, entre autres adversaires, le Géorgien Zhorzholiani et l'ancien champion du monde coréen Hwang Hee-Tae, avant de céder au Russe Khaybulaev. Malgré les bons débuts de parcours de Sofiane Milous (5e en -60 kg) et de Romain Buffet (5e en -90 kg), ce seront les seules médailles françaises pour les hommes. Forte de ses vingt-huit engagés, et malgré quelques déceptions avec certains leaders, c'est la Russie qui reste maître chez elle chez les hommes avec deux victoires et une médaille d'argent. le champion du monde Ivan Nifontov (-81 kg) revient opportunément au premier plan avec une victoire sur l'Allemand Bischof et le Coréen Song Dae Nam.
Avec trois finalistes, les garçons coréens sont présents, malgré l'absence des leaders comme Wang Ki-chun. Pratiquement au complet, l'équipe masculine japonaise inquiète avec une grosse contre-performance des légers (jusqu'en -81 kg) et des +100 kg, et avec une nouvelle défaite - contre le Brésilien Correa - du -100 Anai (3e). Seul Ono en -90 kg, continue à se montrer impeccable en ajoutant une nouvelle victoire pour cette année.
Un rival pour Teddy Riner ? L'Egyptien Islam El Shehaby gagne une nouvelle fois en +100 kg avec le Grand Prix d'Allemagne et la Coupe du Monde d'Egypte. À suivre de près.

Deux grosses satisfactions françaises chez les féminines : la victoire nette de Gévrise Emane, irrésistible désormais en -63 kg, quand elle parvient à rester mobile et agressive et la confirmation impressionnante d'Audrey Tcheumeo.
Gevrise Emane sort assez tranquillement d'un tableau accessible, battant comme à Paris la Néerlandaise Emden en finale. Audrey Tcheumeo sort la championne du monde ne titre, la Néerlandaise Verkerk et les deux Japonaises Sayaka Anai et Tomomi Okamura, après que cette dernière aie battu Céline Lebrun par ippon au tour précédent ! Elle ne s'incline qu'en finale devant la Chinoise Yang Xuli, une championne olympique 2008 qui sort du bois.
Laetitia Payet (-48 kg) battue par la Japonaise Yamagishi (1e), Mylène Chollet (-70 kg), dominée par la vice championne du monde Hongroise Meszaros (2e), finissent troisième. Un frémissement significatif.
Avec trois médailles d'or, malgré l'absence de certaines des meilleures combattantes nippones, les Japonaises dominent largement les débats chez les filles. On notera le retour au premier plan de Maki Tsukada (1e en +78 kg).

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions