5:38 27 aoû

Mondiaux d'Astana - La quatrième journée en direct commenté

Pietri et Agbegnenou vice champions du monde

Championnats du monde 2015, Astana - Jour 4

Catégories du jour : 
-63 kg (féminines)
-81 kg (masculins)


La Alau Arena d'Astana. Emmanuel Charlot/L'Esprit du Judo

- Pensez à rafraîchir régulièrement cette page pour découvrir les dernières informations -

Les champions du monde du jour

Takanori Nagase (JPN), -81kg


Emmanuel Charlot/L'Esprit du Judo

Tina Trstenjak (SLO), -63kg

Emmanuel Charlot/L'Esprit du Judo

19h45 - La réaction de Loïc Pietri :


Loïc Pietri : "Pas eu l'impression de combattre" par lespritdujudo

19h15 - La réaction de Clarisse Agbegnenou : 


Clarisse Agbegnenou : "Ça ne va pas me décourager" par lespritdujudo

18h25 - -81kg, Pietri aussi !
Quelle déception pour Loïc Pietri et tout le clan français : alors qu'il semblait bien dans le combat, agressif, posant les mains, le combattant de l'OJ Nice laissait engager la jambe de Nagase… qui le retournait, tirait sur le bras… Pietri était obligé de lâcher mais tentait la rotation. Nagase était vigilant et l'immobilisait. Ippon. Presque trop facile pour Nagase. Une journée qui se termine en jus de boudin pour les Français…

18h05 - -63kg, Agbegnenou rate sa finale
Déjà battue par la Slovène à Zagreb cette année, la Française n'a jamais montré l'impact des tours précédents lors de cette finale. Elle venait s'enferrer sur le ippon-seoi-nage de son adversaire qui la déroulait pour waza-ari. Un gros handicap, qu'aucune attaque forte ne venait compenser. La championne du monde en titre prenait même un yuko à mi-combat. La numéro un mondiale du moment c'est Trstenjak. Clarisse, elle, aura des regrets.

17h40 - -81kg, Pietri s'offre une nouvelle finale !
À un premier sutemi du Français répondait une tentative d'uchi-mata du Canadien Valois-Fortier dont le grand gabarit et la mobilité devaient gêner Loïc Pietri. Mais celui-ci est très combatif aujourd'hui et a choisi, comme souvent, de ne pas attendre : il allait chercher un premier yuko sur un enchaînement morote/-ko-uchi-gari. Blessé à l'arcade au bout de deux minutes, le combat s'interrompait le temps de se faire strapper. Celui de souffler, aussi. Deux shido contre lui, Loïc Pietri continuait à s'appliquer sur les mains et plaçait un nouveau morote/ko-uchi pour waza-ari rectifié ippon. Splendide techniquement et d'engagement. Mais le chemin n'est pas terminé : il lui reste, lui aussi, à aller chercher l'or. Ce sera face au Japonais Nagase que le Français avait battu l'an passé à Chelyabinsk en place de 3e. Le Japonais, vainqueur du Master cette année, a aussi fait forte impression.

17h15 - -63kg, Ce sera la finale pour Agbegnenou !
Quelle baston entre deux des trois meilleures combattantes de la catégorie : un corps à corps permanent, des o-goshi incessants de la Française mais une Yarden Gerbi qui la connaît par coeur, lançait les quelques uchi-mata qu'il fallait pour ne pas se faire pénaliser et surtout résistait à la pression physique énorme de son adversaire. Agbegnenou trouvait l'ouverture après 35s de golden score, pas sur l'avant où elle avait beaucoup insisté, mais sur un o-uchi-gari alors que les deux femmes étaient au corps à corps. Qui pour battre cette Clarisse Agbegnenou vraiment impressionnantes ?  Pour dérocher l'or, il faudra battre la Slovène Trstenjak tranquille vainqueur de la Néerlandaise Franssen sur ippon.

15h - Les demi-finales du jour
-63kg

T. Trstenjak (SLO) / J. Franssen (NED)
C. Agbegnenou (FRA) / Y. Gerdi (ISR)
-81kg
T. Nagase (JPN) / A. Tchrikishviili (GEO)
L. Pietri (FRA) / A. Valois-Fortier (CAN)

14h45- -81kg : Valois-Fortier expéditif !
Le Moldave Duminica ou le Canadien Valois-Fortier, son bourreau de 2014 ? Ce sera finale une revanche contre le Canadien pour Loïc Pietri après que le protégé de Nicolas Gill a mis un juji-gatame à son adversaire Duminica.

14h45- -81kg : Pietri aussi !
S'il n'est pas flamboyant, on ne pourra pas reprocher à Loïc Pietri de ne pas s'engager : un premier yuko en contre sur le Brésilien Penalber sanctionné pour non combativité une première fois mais qui n'avait visiblement pas décidé de faire le combat, si bien qu'il en prenanit deux autres, le Français ayant entre temps pris le soin de marquer un 2e yuko sur son ippon-ko. Le voici en demi-finale, sa quatrième consécutive en championnat du monde, déjà une sacrée performance en soi.

14h45- -63kg : Agbegnenou en demie
Waza-ari sur o-soto-gari puis yuko sur osae-komi dont sortit la jeune médaillée mondiale japonaise 2014 Miku Tashiro, la Française était au-dessus, physiquement et dans l'impact sur ce combat. La voici en demi-finale. Le clan français respire !

14h15- -81kg : Pietri à la dernière seconde
Que c'était chaud ! Pénalisé trois fois, le Grec Ntanatsidis menait pourtant au score grâce à ce yuko marqué en contre de morote… Il fallait au Français courir après le score durant de longues secondes. Il avançait sur son adversaire, lançait une fois, deux fois, trois fois, quatre fois son mouvement d'épaul. Matte, il restait une seconde. Et l'arbitre de donner la quatrème pénalité, synonyme de hansokumake. Le couperet est tombé du bon côté pour le Français.

14h- -63kg : Agbegnenou facile
La championne du monde avance tranquillement dans son tableau. Elle règle la Coréenne Pak sur harai-goshi pour ippon. Ou comment expédier les affaires courantes.

13h30- -81kg : Pietri déroule
L'Italien Ciano géré aux pénalités était finalement planté sur le morote inversé du Français pour ippon. Sérieux et appliqué, le champion du monde 2013 et médaillé 2014 fait son chemin. Ça sent bon.

13h15 - -63kg : Petit-déjeuner pour Agbegnenou
Un premier tour reste un premier tour et Clarisse Agbegnenou a dû s'employer pour battre l'Autrichienne Drexler, d'abord gérée aux pénalités (3) puis contrée pour waza-ari.

13h10 - -81kg : Kim battu !
C'est l'une des grosses désillusions du début de journée ici à Astana : Le champion olympique et duble champion du monde Kim Jae-Bum vient d'être battu sur un super de ko-soto-gari par le Portugais Carlos Luz. La vidéo le confirme et il n'y a rien à dire.

12h30 - La réaction à écouter - Alain Schmitt "Pas envie de finir là-dessus"

12h - -81kg : Pietri bien dedans
L'Iranien Mollaie, très agressif, avait décidé de faire le combat : appliqué, mobile, Loïc Pietri a trouvé la solution en contre de soi-nage pour un premier waza-ari et sumi-gaeshi pour le second. Un premier tour bien négocié. Le Français avait d'ailleurs annoncé la couleur sur son compte Facebook ce matin, on ne peut plus clairement

11h45 - -81kg : Débuts poussifs pour Alain Schmitt
Premier combat de la journée en -81kg, Alain Schmitt s'en est sorti avec difficulté contre le Salvadorien Turcios : 3 pénalités à deux et un yuko sur seoin tout de même.

-63kg : Pas simple, mais jouable pour Clarisse Agbegnenou
N°1 mondiale, Clarisse Agbegnenou ne craint a-priori personne. De plus, le tirage ne lui propose rien de particulièrement piégeux, même si Hilde Drexler (Autriche), qu'elle rencontre au premier tour est tout de même 13e mondiale et lui demandera d'être tout de suite à son meilleur niveau. Son quart ? Probablement Miku Tashiro, une Japonaise championne du monde juniors 2010... une année où la toute jeune Clarisse Agbegnenou ne s'était pas classée. Depuis, la Française a rencontré trois fois la Japonaise et l'a emporté trois fois. Méfiance tout de même car Tashiro, qui n'a que 21 ans, soit un de moins que la Française, était médaillée mondiale en 2014 et n'a perdu qu'une fois cette année. En un an, elle a encore pris de la maturité. En cas de victoire, Clarisse Agbegnenou serait sans doute opposée en demi-finale à sa grande adversaire des deux années précédentes, championne du monde 2013 et finaliste 2014, l'Israélienne Yarden Gerbi. La belle ?

-81kg : Franchement dur pour Schmitt / Pas simple, mais jouable pour Pietri
Pour ce qui pourrait être sa dernière grande aventure de compétition, Alain Schmitt se voit offrir par le destin un 1/8ème de finale potentiel contre le Géorgien Advantil Tchrikishvili, champion du monde et champion d'Europe en titre, contre lequel il avait fait un très grand combat en 2014, manquant d'un rien de le battre en demi-finale. Une revanche donc, qui n'est peut-être pas du goût du champion géorgien qui n'apprécie qu'à moitié la capacité d'Alain Schmitt à sortir de sa garde de fer pour placer ses seoi-nage. Ce sera en tout cas un grand moment, un grand scénario, dont la chute - si l'on peut dire - n'est encore pas écrite.
Le champion du monde 2013 et médaillé mondial 2014 Loïc Pietri a de la marge et c'est pourquoi on peut penser que son tirage est "jouable", même si l'Iranien Saeid Mollaei, qu'il n'a jamais rencontré, a tout du piège à déjouer d'entrée. Son ¼ de finale potentiel contre l'Emirati Sergiu Toma, qu'il a rencontré deux fois en 2015 et qui lui a infligé une défaite, ou le Brésilien Victor Penalber, numéro trois mondial, qu'il a battu aux championnats du monde de Rio en 2013, ou encore le Géorgien Ushangi Margiani, 21 ans, que le Français a battu en mars, ne sont pas des adversaires à sous-estimer, mais pas non plus à craindre pour le champion du monde 2013. Une éventuelle demi-finale le verrait peut-être prendre une revanche sur le Canadien Antoine Valois-Fortier, qui l'avait sorti du tableau à Chelyabinsk en 2014, où le très grand champion de la génération précédente, un combattant que Loïc n'a jamais rencontré et qu'il rêvait d'affronter, le Coréen Kim Jae-Bum ! Ce serait un beau moment.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310