3:54 28 aoû

Mondiaux d'Astana - La cinquième journée en direct commenté

Emane championne du monde, Posvite 3e, Tcheuméo 5e

Championnats du monde 2015, Astana - Jour 5

Catégories du jour : 
-70 kg et -78 kg (féminines)
-90 kg (masculins)


La Alau Ice Arena d'Astana. Emmanuel Charlot/L'Esprit du Judo

- Pensez à rafraîchir régulièrement cette page pour découvrir les dernières informations -

Les champions du monde du jour

Dong-Han GWAK (KOR), -90kg

Gévrise Emane (FRA), -70kg

Mami Umeki (JPN), -78kg

19h25 - La réaction de Gévrise Emane : 


Gévrise Emane : "Pour mon dernier champion du... par lespritdujudo

19h15 - La réaction de Fanny-Estelle Posvite:


Fanny-Estelle Posvite : "C'est allé tellement... by lespritdujudo

18h50 -78kg, Umeki chamionne du monde
Pas de Kayla Harrison, pas d'Audrey Tcheuméo, pas de Mayra Aguiar, ni de Steenhuis ou encore Sol ? C'est la Japonaise Umeki qui ramasse la mise ce soir face à la Slovène à quatre poumons Velensek. Une vraie grosse surprise. Car si la Japonaise est championne d'Asie en titre, elle a terminé 3e des championnats du Japon (et 5e en Open), remportant seulement l'Open d'Oberwart cette année, seulement 5e à Budapest. Sacré hold-up !

18h50 -78kg, Triste pour Tcheuméo
Sa journée méritait tellement mieux : À l'attaque toute la journée, la championne du monde lançait bien un petit o-uchi puis o-soto-gari, mais sur ce o-soto où elle est si forte, elle croyait sans doute un peu moins en elle et se faisait immédiatement contrer par l'Allemande Malzahn qui n'en demandait pas tant, poursuivant au sol pour l'immobilisation. Ippon et une Audrey Tcheuméo en larmes qui reste au pied du podium. Cruel.

18h45 -90kg, La Corée encore en or
Quatre médaillés sur cinq catégories dont deux titres avec celui de Dong Han Gwak qui projette le Russe Denisov sur son morote en finale. La seconde médaille d'argent pour le Russe après sa finale de 2009 déjà perdue face à un Coréen (Lee) et l'or pour Gwak, double champion d'Asie et vainqueur des dernières Universiades sur son sol

18h18 -70kg, 14 secondes et puis c'est tout : Emane est dans la place !
Les combattants français ont pu être timorés depuis ce début de semaine. Avec son expérience, Gévrise Emane savait qu'un titre, ça va se chercher. Un doigt reçu dans l'oeil à la première prise de garde, quelques secondes pour refaire le point et viser la cible : en quatorze secondes de combat, Gévrise Emane a griffé de sa patte de lionne l'Espagnole Bernabeu avec son seoi-nage pour ippon ! La voici qui décroche son 3e titre mondial. Chapeau !

18h -70kg, Posvite en bronze !
Uchi-mata gaeshi sur une attaque de la Japonaise Arai en 40 secondes, Fanny-Estelle Posvite est médaillé mondiale !

17h55 -78kg, Tcheuméo battue… par l'arbitrage ?
Dans un combat à la configuration totalement différente de ceux qu'elle avait livrés depuis ce matin, Audrey Tcheuméo aura sans doute cette défaite en travers de la gorge. Et les images de contrôle laissent (encore une fois), un sérieux doute : avec pénalité (la 2nde pour saisie illicite), la Française contrait un o-soto-gari un peu lent de Velensek et déroulait la Slovaque. Waza-ari annonçait l'arbitre de centre, avant de se raviser et de ne donner aucune marque. Il restait une minute, Audrey courait après le score sans parvenir à vraiment attaquer… La voici battue. Si son action ne méritait sans doute que yuko, on peut s'interroger sur l'annulation pure et simple de l'avantage par la table centrale…

17h34 -90kg, Magnifique Denisov
Le Russe retrouve la finale après celle déjà disputée en 2009 ! Un premier waza-ari sur un superbe contre en rotation sur le Géorgien Gviniashvili avant cet uchi-mata pour ippon. Il y retrouvera le Coréen Gwak qui se sort du piège Tadjik Ustopiriyon par un petit yuko.

17h15 - -70kg, Et Emane en finale
Quelques secondes après que l'Espagnole Bernabeu se soit qualifiée pour la finale en battant l'Autrichienne Graf, Gévrise Emane, sur le tapis, la rejoint en finale de ces championnats du monde au bénéfice d'une pénalité (1 à 2). Dans un combat où tout s'est joué sur les mains et sur un o-uchi-gari de la Japonaise d'abord compté yuko mais finalement annulé et d'un ura-nage de la Française d'où la Japonaise réchappait presque miraculeusement, Emane, double championne du monde mais dont le titre en -70kg remonte à 2007, a assuré l'essentiel. Elle n'a jamais rencontré Bernabeu, vainqueur à Budapest cette année… La prime à l'expérience de la Française ?

17h05 - -70kg, Posvite en place de 3
Kim Polling est vraiment à côté de ses pompes aujourd'hui, Fanny-Estelle Posvite l'a bien compris et ne s'est pas posé de question : face à une Néerlandaise quasi inerte, elle plaçait d'abord un makikomi en reprise de garde pour yuko avant de la prendre au sol après deux tentatives : parfaite liaison pour un juji-gatame. Ippon.

15h15 - Les demi-finales du jour
-70kg
M. Bernabeu (ESP) / B. Graf (AUT)
G. Emane (FRA) / C. Arai (JPN)

-78kg
D. Pogorzelec (POL) / M. Umeki (JPN)
A. Tcheuméo (FRA) / A. Velensek (SLO)

-90kg
K. Denisov (RUS) / B. Gviniashvili (GEO)
D.-H. Gwak (KOR) / K. Ustopiriyon (TJK)

14h45 - -78kg - Tchoumi aussi !
Qui peut battre Audrey Tcheuméo, à part elle-même ? C'est un peu le refrain dans le clan français ce matin, entendu en fait à chaque compétition ou presque. On la dit pas en forme optimum mais, sur ce quart contre la championne du monde 2009 Verkerk, "Tchoumi" a encore montré toute sa puissance. Un premier shido contre la Néerlandaise débordée sur deux-trois séquences dont un o-uchi-gari ken ken, avant de lui mettre yuko sur un uki-wza puis waza-ari sur harai-goshi en bordure. Tcheuméo pouvait ensuite gérer la fin de combat avec deux shidos contre elle. La voici en demi-finale des mondiaux face à la Slovène Velensek qui a battu Gibbons, vice championne olympique, en quart. Médaillée européenne en juin, Velensek reste sur une défaite contre la Française au même stade de la compétition en 2014. On remet ça ?

14h45 - -70kg - Emane en demie
Gévrise Emane est une championne et, à 33 ans, elle sait ce qu'elle fait là. Après avoir débuté difficilement ce matin, elle monte en régime au moment opportun face à Yuri Alvear. À une pénalité partout, elle lançait son morote bien plac pour yuko avant un lourd sur ura-nage sur la Colombienne. La voici en demie contre la Japonaise Arai. Il y a la place pour une finale mondiale.

14h35 - -70kg - Posvite a manqué de tranchant
Face à B. Graf, trois fois médaillée européenne, la partie n'était pas gagnée d'avance. Il n'empêche, on aurait aimé voir Fanny-Estelle Posvite plus agressive : subissant face à l'Autrichienne, elle accumulait les pénalités sans pouvoir lancer. Une élimination avec beaucoup de frustration. La porte de la demi-finale se ferme, celle de la finale aussi alors que Kim Polling, en petite forme, a subi la loi de l'Espagne Bernabeu, victorieuse à Budapest. Il y avait sans doute la place pour mieux.

14h15 - -70kg - Emane au sol
À un shido partout, Gévrise Emane lançait son mouvement d'épaule pour waza-ari bien enchaîné au sol pour le compte. Elle est en quart de finale. Ce sera contre la triple championne colombienne Yuri Alvear. 5 titres mondiaux à elle deux sur le tapis dans quelques minutes. Gros combat en perspective.

13h55 -90kg - Iddir, tellement près…
Très actif, dominant à la garde le vice champion du monde 2013, ALexandre Iddir a pris ce combat par le bon bout, actif et lançant ses seoi. Il faisait ainsi pénaliser Liparteliani au bout d'une minute trente, lançait son ippon-seoi, auquel Lipo répondait par uchi-mata. Il continuait d'attaquer avec cet enchaînement ippon-seoi/ko-uchi-gake pour yuko… Mais le Français se relâchait sur le passage au sol et se faisait piquer en osae-komi par le Géorgien. L'erreur qui fait mal.

13h55 -78kg - Tcheuméo explose Joo
La Hongroise a explosé en vol sur le harai-goshi de la Française à mi-combat. Alors qu'elle subissait la pression et la main droite très haute de Tcheuméo derrière sa nuque, Joo, double championne d'Europe, ne sera, cette fois encore, pas médaillée mondiale. Privée de médaille olympique à Londres par Audrey Tcheuméo, elle n'est jamais montée sur un podium mondial et reste donc sur quatre défaites consécutives contre la Française, laquelle a (s'est) rassurée après un premier tour difficile. Place maintenant au quart de finale contre la Néerlandaise Verkerk, championne du monde 2009 chez elle à Rotterdam et qui reste sur un titre européen à Bajou en juin dernier.

13h50 -70kg - Kim prend hansokumake, Posvite passe
Kim, championne d'Asie 2014 et médaillée mondiale 2013 vient de prenddre hansokumake pour une saisie au panalon alors qu'elle lançait ko-uchi-gari… Pas du goût du clan coréen, mais cela permet à la Française de passer en quarts.

13h35 -78kg - Harrison battue !
La championne olympique américaine, sacrée en 2010 à Tokyo et qui reste sur une 3e place à Chelyabinsk (elle avait aussi obtenu le bronze en 2011 à Paris) est battue à la surprise générale par la Coréenne Hyunji Yoon sur ura-nage pour waza-ari alors que les deux combattantes étaient allées au golden score.

13h -90kg - Iddir dépote
Seoi-nage pour waza-ari, seoi-nage pour ippon, Alexandre Iddir a vite réglé la question face au Kazakhstanais Bozbayev, vice champion d'Asie 2011 mais qui n'a pas remporté de tournoi depuis le Grand Prix d'Alamty en 2013. Iddir en combattant libéré : c'est aussi ce qu'il faudra contre le Géorgien Liparteliani, un gros morceau au prochain tour, double champion d'Europe et double médaillé mondial, actuellement classé 3e à la ranking list mondiale.

13h -70kg - Emane inquiète
Dans ce premier tour contre la Néerlandaise Van Dijke, Gévrise Emane était menée d'une pénalité jusqu'à quinze secondes de la fin dans un combat à tout dire insipide sans attaque forte de part et d'autre. Le seoi de la double championne du monde et médaillée olympique lui permettait pourtant de faire pénaliser son adversaire, totalement inactive, avant de faire tomber sur le même mouvement piur yuko en golden score. Ouf !

12h35 -70kg - Posvite convaincante face à Zupancic
C'est la bonne nouvelle de cette matinée : la Française passe la Canadienne ex-numéro un mondiale de la catégorie. Le début de combat était pourtant à l'avantage de Zupancic qui la faisait pénaliser une première fois dans un combat assez tactique. Mais Posvite mettait la pression sur chaque attaque en suivant au sol, sans la mettre véritablement en danger mais en étouffant son adversaire à qui elle plaçait son o-uchi-gari pour yuko.

12h30 - -78kg - Tcheuméo dans la douleur
Dans un combat très brouillon imposé par le style de la Cubaine qui parvenait à la faire d'abord pénaliser deux fois en lançant ses seoi à genou, Audrey tentait le contre et, à l'entrée de la dernière minute trente, mettait la pression sur Castillo qui prenait deux shidos à son tour, puis un 3e finalement annulé. Direction le golden score où la Cubaine se faisait encore tour pénaliser sous la pression d'une Tcheuméo qui, à défaut d'être précise, trouvait des ressources physiques pour lui imposer un rythme qu'elle ne pouvait plus tenir. Un premier tour acquis dans la douleur.

12h20 - -70kg : Polling frise la correctionnelle
Menée d'un shido à 14 secondes de la fin face à une combattante qui monte, la Croate Barbara Matic (5e des mondiaux 2014, comme elle), Kim Polling était soulagée de voir son adversaire sanctionnée cinq secondes plus tard. Elle allait chercher la victoire au golden score avec un petit yuko. C'était chaud pour la Néerlandaise.

12h15 - -90kg : Iddir concentré
Le Finlandais Alli n'est pas le plus dangereux de la catégorie, encore fallait-il ne pas rater ce premier tour : le Français a rassuré en prenant nettement l'avantage sur sons adversaire, d'abord sur morote pour yuko avant de contrer le kata-guruma de Alli sur un ko-soto-gake marqué waza-ari et suivi au sol pou ippon. Ça, c'est fait !

11h30- -70kg : Posvite assure
Premier tour sans encombre pour Fanny-Estelle Posvite contre la Bosnienne Samardzic, seulement 17 ans et donc encore un peu tendre : un ko-uchi-gari aura suffi pour s'assurer d'une victoire sur waza-ari. Le premier vrai test arrive dans quelques minutes face à la Canadienne Zupancic, quadruple championne panaméricaine. Les deux femmes se sont rencontrées une fois, il y a un peu moins d'un an, au Grand Chelem d'Abou Dhabi et c'est la Canadienne qui l'avait emporté.

9h30, -70kg : Très difficile pour Posvite et Emane
Deux chances Françaises dans cette catégorie dominée aux deux derniers championnats du monde par l'étonnante Colombienne Yuri Alvear, triple championne du monde (2009, 2013, 2014) et médaillée olympique 2012. C'est justement cette combattante que prendrait Gévrise Emane, dans un quart de finale ultra-décisif. A-priori, la Néerlandaise Sanne Van Dijk au premier tour, la Canadienne Alix Renaud-Roy, ne devraient pas l’arrêter avant. A-priori…
Dans l’hypothèse d’un passage en demi-finale, ce serait alors sans doute la Japonaise Chizuru Arai, qui l’attendrait à ce niveau, peut-être l’Anglaise Sally Conway n°6 mondiale, ou plus probablement la n°2 mondiale, l’Allemande Laura Vargas-Koch, finaliste en 2013. Pas simple, mais la plus dure, ce sera Alvear !

Fanny-Estelle Posvite est dans l’autre demi-tableau. Pour elle, le premier exploit est nécessaire dès le second tour pour battre la Canadienne Kelita Zupancic, 3e au Grand Chelem de Tyumen en 2015, n°3 mondiale. Elle l’a rencontrée une fois en 2014 et avait perdu ce combat. Si elle fait mieux cette fois, elle pourrait alors affronter la Coréenne Kim Seongyeon, médaillée mondiale 2013 et 8e mondiale, qu’elle n’a jamais eue dans les mains. La finale de son quart de tableau ? Ce serait peut-être contre la Cubaine Cortes Aldama, médaillée mondiale 2014 qu’elle n’a jamais rencontrée non plus, ou contre l’Autrichienne Bernadett Graf, 5e mondiale, qu’elle connaît bien en revanche pour l’avoir prise trois fois, pour trois défaites. Ce sera dur.

-78kg : Difficile, mais jouable pour Audrey Tcheuméo
C’est dès le premier tour qu’Audrey Tcheuméo sera sollicitée. Elle rencontre en effet la Cubaine Yalennis Castillo, vice championne olympique 2008. Une référence, même si la Cubaine n’est plus au top et même si la Française l’a battue trois fois sur trois. La suite monte en puissance de façon régulière avec la grande Hongroise Abigel Joo, 6e mondiale, qu’elle connaît par cœur avec sept rencontres officielles ces dernières années, et cinq victoires au compteur, dont trois en 2015, notamment à Bakou pour le championnat d’Europe. Ensuite, la n°1 mondiale se retrouverait en demi-finale face à un sérieux danger : la Néerlandaise Marhinde Verkerk, championne d’Europe en titre, un titre qu’elle avait obtenu en dominant la Française. Une revanche éventuelle qui serait douce et qui amènerait Audrey Tcheuméo en demi-finale. Face à l’Anglaise Gibbons qui l’avait privée de finale aux Jeux de Londres ? La Slovène Velensek ? Ou Park, l'une des deux Coréennes engagées dans cette catégorie ? Une seule chose de sûr, les deux seules combattantes capables d’inquiéter une Tcheuméo en pleine possession de ses moyens, la Brésilienne Mayra Aguiar, championne du monde en titre, et Kayla Harrison, l’Américaine championne olympique sont dans l’autre tableau (avec la Japonaise Umeki, la Néerlandaise Steenhuis, la Chinoise Zhang, d'autres rivales très sérieuses…). Elles sont même ensemble dans le premier quart de tableau.

-90 kg : Très difficile pour Iddir
Pour Alexandre Iddir, son destin sera vite fixé : pour espérer briller dans ce championnat du monde, son deuxième, il lui faudra être capable de sortir le vice champion du monde géorgien Varlam Liparteliani, sur le podium européen depuis 2010, deux fois médaillé mondial lors des deux dernières éditions. Somme toute un combat idéal pour transcender la carrière sportive encore naissante du Français de 24 ans. Il n'y a rien à perdre... Dans la foulée, il lui faudrait sans doute battre le représentant de cette redoutable équipe coréenne, Gwak Dong-Han, vainqueur du Grand Chelem de Tokyo 2014 et du championnat d’Asie 2015, à chaque fois devant le représentant japonais, le double médaillé mondial Daiki Nishiyama. Une belle référence aussi. Ce sera donc très difficile effectivement, mais pas plus que dans d’autres tableaux. Ainsi Ilias Iliadis devrait retrouver dans son quart le champion olympique cubain Asley Gonzales et le Brésilien Tiago Camilo affronte le Russe Kirill Denisov dès le premier tour !

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310