8:11 27 oct

Mihael Zgank, vice champion du monde 2017, passe sous pavillon turc

La Slovénie perd son unique médaillé mondial masculin

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / Mihael Zgank lors des championnats du monde de Budapest, sa dernière compétition avec le kimono slovène sur le dos.

Alors que la période qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo ne débutera qu'au printemps prochain, les grandes manoeuvres ont déjà débuté au quatre coins de la planète pour réussir au mieux la mise sur orbite des athlètes ciblés pour le grand rendez-vous de 2020. Pour la Slovénie, cela ne passera en tout cas plus par son -90kg Mihael Zgank qui, à vingt-trois ans, a choisi de continuer sa carrière sous les couleurs de la Turquie. D'abord mis sur le compte de différends en matière de méthodes d'entraînement avec le coach slovène Marjan Fabjan, ce dernier a tenu à clarifier la situation avec le vice champion du monde à Budapest tout début septembre. « Je suis vraiment heureux pour "Miha". Il s'est entraîné dur avec moi depuis longtemps et il mérite vraiment cette opportunité, a-t-il précisé à nos confrères de Judo Inside. Il ne faut y voir aucun conflit. Nous travaillons dur au club (le Sankaku Celje, lieu d'un Dojo du Monde de notre journaliste Anthony Diao dans l'Esprit du Judo n°59), nous prenons soin de nos athlètes, pendant et à l'issue de leurs carrières. Nous nous assurons qu'ils gagnent de l'argent mais, bien évidemment, quand vous avez la chance de pouvoir toucher 800 euros par mois, comme ce pourrait être son cas, vous y réfléchissez. Je lui souhaite le meilleur car il s'agit d'un grand athlète, qui le mérite. Donc le club et moi lui laissons toute liberté d'action. Peut-être que la fédération peut stopper le processus, mais ce n'est pas de mon ressort. Et je ne souhaite pas qu'il revienne sur sa décision. »

Il faudra également guetter les directions prises à l'orée de cette nouvelle olympiade par les autres têtes de gondole masculines du judo slovène, à savoir le trentenaire Rok Draksic (-73kg), sextuple médaillé européen (cinq médailles de bronze et le titre en 2013), et le jeune vice champion d'Europe 2017 Adrian Gomboc (-66kg), absents du circuit international depuis le mois d'avril et non retenus pour les derniers mondiaux.

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei