10:43 01 fév

Matthieu Bataille « J’ai besoin de temps pour apprendre »

Matthieu Bataille, on te réclame ! Après la réception de plusieurs messages adressés à l’Esprit du Judo concernant le manque de nouvelles du médaillé mondial à Rio en 2007, la rédaction se mobilise. Et vous offre une entrevue avec le combattant qui évolue depuis un an dans la catégorie des -100kg. Comment gère-t-il son nouveau challenge ? Nous allons enfin le savoir…

Tu t’es mis au défi de t’imposer chez les -100kg, comment t’adaptes-tu à cette nouvelle catégorie ?
Ça va, je me sens bien. Pour ma première année en -100kg, je pense avoir réussi de beaux résultats en me classant 3e au tournoi de Bucarest en février et 3e à la compétition du « Titre Suprême », à Levallois, fin 2008. J’ai décroché une sélection pour les championnats d’Europe en avril dernier et même si j’étais déçu de passer à côté de la compétition, cela reste une satisfaction d’avoir pu y participer. J’ai les moyens de rivaliser avec tous mes concurrents, même si je trouve le Hollandais, Henk Grol, très fort. Je peux battre les meilleurs, mais pour ça, il me faut davantage de compétitions pour engranger de l’expérience et poursuivre mon adaptation. Je me donne deux ans pour m’accoutumer à cette nouvelle catégorie et revoir certains détails qui me font défaut aujourd’hui.

À ce propos, qu’elles sont les principales difficultés que tu rencontres chez les -100kg ?
Je n’ai pas eu de difficultés majeures, mis à part mon régime pour descendre de catégorie. J’ai perdu 20kg en deux mois et demi. Ce n’était pas facile, mais la détermination m’a permis d’y parvenir. Côté poids, je me stabilise autour des 105kg. Je fais attention à mon alimentation trois semaines avant les compétitions pour être au poids, ça ne représente pas de gros sacrifices. Dans le combat, je me fais trop souvent surprendre par la rapidité des attaques et des contres. Pourtant, après mon opération du genou en 2008, j’ai eu une période de repos qui m’a permis de me concentrer sur le travail vidéo. Mais, je perds parfois sur des erreurs bêtes. J’ai besoin de temps pour apprendre. J’ai évolué dix ans chez les lourds, j’avais mes automatismes. Aujourd’hui, je réfléchis plus sur le tapis. Il me faut tout simplement acquérir les mêmes réflexes en -100kg.

Quels sont tes prochains objectifs ?
J’aimerais décrocher une médaille au Grand Chelem de Rio la semaine prochaine. Le niveau de la compétition va être fort même si on ne connaît pas encore les nations qui seront présentes. Ce rendez-vous va me permettre de voir où j’en suis. J’y vais sans avoir trop fait de judo ces dernières semaines puisque, durant un mois et demi, avec l’équipe de France, on s’est concentré sur la préparation physique. Et je pense évidemment aux championnats du monde en août. Cela met une petite pression compte tenu de la concurrence française (avec Cyrille Maret et Thierry Fabre, NDLR). Nous en saurons plus à l’issue de Rio et des Jeux Méditerranéens pour la sélection pour Rotterdam. Et je garde, bien sûr, en ligne de mire les Jeux olympiques de 2012. Sinon je n’aurais pas changé de catégorie !

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions