9:16 24 mai

Masters 2013, le tirage au sort

Des absents... et de gros chocs en perspective !

La salle des Master 2013 à Tyumen / Photo : Fighting Films

Même si le Master 2013 de judo, comme la plupart des précédents, ne réunit finalement pas les seize meilleurs du monde - il est notamment privé de toute sélection coréenne masculine ! - il va néanmoins être l'occasion de gros chocs, notamment en ce qui concerne les Français engagés.
En -60 kg, si il manque, le Russe Galstyan, le Japonais Yamamoto et le Géorgien Shukvani, Sofiane Milous aura fort à faire dès le second tour face au champion d'Europe géorgien Amiran Papinashvili.
En -66 kg, pas de Ebinuma ni de Fukuoka, ni de Morishita, pas de Cho Jun-Ho (5e mondial) et pas de Shavduatashvili, le champion olympique géorgien. Mais David Larose aura un gros boulot d'entrée face à l'Ukrainien Zantaraiya et Dimitiri Dragin fait le remake de son combat perdu contre le meilleur russe du moment, Kamal Khan-Magomedov, finaliste des championnats d'Europe.
Pas de -73 kg français, c'est bien dommage pour Pierre Duprat qui n'aurait pas eu dans les pattes le Slovène Draksic, tout nouveau champion d'Europe et forfait, comme le Japonais Nakaya, le Coréen Wang, le Russe Isaev (trois des cinq meilleurs combattants de la ranking list), le Français Legrand...
Choc très excitant en -81 kg, Loic Pietri contre le Russe Nifontov, magnifique champion du monde 2009 et médaillé olympique 2012... qui aura intérêt à être bien réveillé pour faire face à la "furia francese" du Monégasque. Alain Schmitt devra faire face à l'excellent double champion d'Europe russe, l'énigmatique Shirazudin Magomedov.
En -90 kg Ludovic Gobert se sentira un peu seul en -90 kg, mais il y a des chances qu'il apprécie la qualité de son premier tour : le grand technicien brésilien Camilo. Si ça passe, un autre maître du judo l'attend au coin du second tour, le champion d'Europe russe Denisov. Enjoy.
En -100 kg, Cyrille Maret a le meilleur quart de tableau possible, avec un Mongol 26e mondial, le Brésilien Correa, bien loin de son meilleur niveau et l'Egyptien Darwish... qu'il ne faudra surtout pas sous-estimer. Les ennuis arrivent normalement en quart, avec le Néerlandais Grol ou le Japonais Kobayashi. Le Tchèque Krpalek n'honore pas ce rendez-vous.
En +100 kg, du très lourd d'entrée pour Jean-Sébastien Bonvoisin, qui testera l'Allemand Toelzer, de retour de congés. Là encore, l'absence des Coréens Kim Sung-Min (3e mondial) et Cho Guham (7e mondial) laisse un vide.

Même constat chez les féminines, où la Corée sera néanmoins présente. En -48 kg, Laetita Payet prend la championne d'Asie japonaise Hiromi Endo et Aurore Climence la meilleure Cubaine, Alvarez Mestre. En -52 kg, Priscilla Gneto peut faire face à la Brésilienne Miranda (4e mondiale) si elle retrouve les bonnes vibrations. En -57 kg, Automne Pavia sera vite dans le vif du sujet : après un premier tour à vide, elle prend celle qui sortira vainqueur du duel Monteiro (POR) - Malloy (USA), le remake d'un premier tour des Jeux de Londres que Malloy avait emporté à la surprise générale. De toute façon, ce sera dur. L'éventualité de retrouver sa meilleure rivale, Anzu Yamamoto, ne se présente qu'en finale. Dur aussi en -63 kg pour la jeune Maelle Di Cintio qui se fera les dents sur la solide Coréenne Joung Da-Woon avant de prendre évenutellement la Japonaise Abe ou celle qui l'avait étranglée pour le compte à Budapest, la Russe vice championne d'Europe Labazina. En -70 kg, on attend LE gros choc du week-end : la rencontre très probable en quart de finale entre Lucie Décosse et Kim Polling, la Néerlandaise championne d'Europe qui lui avait mis ura-nage à Paris. Polling devra cependant écarter au premier tour sa compatriote Bolder, finaliste contre elle à Budapest. La magie du tirage au sort.
Trois Françaises en -78 kg, trois tirages "costauds". Audrey Tcheumeo devra être remonté sur son cheval pour espérer battre la copieuse championne d'Asie coréenne, Jeon Gyong-Mi, Géraldine Mentouopou prend la Japonaise Sato d'entrée et Lucie Louette se fait un remake de la finale délicate qu'elle avait gagné au championnat d'Europe contre "l'accrocheuse" (au figuré comme au propre car son spécial et un ko-soto-gake en levier assez particulier) Slovène Velensek. Et pourquoi une surprise en +78 kg pour Emilie Andeol ? Dans cette catégorie sans hiérarchie claire pour l'instant, elle a plutôt un bon tirage, avec la perspective d'avoir à battre en quart de finale, la championne d'Asie Coréenne Lee Jung-Eun (17e mondiale) où la championne Pan-Am, la Brésilienne Althemann, 2e mondiale, mais qu'elle a déjà battu.
 

 

En pièce jointe ci-dessous les tirages au sort du Master de Judo 2013 (Tyumen)

Téléchargements associés à l'actualité

IJF_Masters_Tyumen_2013_-_les_tableaux.pdf

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310