7:55 23 avr

Marius Vizer : « Il faut nettoyer le système »

Le torchon brûle entre le président de SportAccord et de la FIJ et le CIO

L’attaque a été lancée lundi dernier, à Sotchi. Lors de l’Assemblée générale de SportAccord, l’association des fédérations sportives internationales dont il est président, Marius Vizer s’en est ouvertement pris au CIO et à son dirigeant, Thomas Bach. Le président de la FIJ pointe du doigt la volonté du Comité International Olympique de faire main basse sur le mouvement sportif, écartant d’un revers de manche les fédérations concernées. Le torchon brûle ! Alors que cette joute verbale entre deux mastodontes du sport mondial attire l’attention des médias, Marius Vizer s’est justifié devant les caméras d’Euronews, partenaire de SportAccord. Morceaux choisis.

« J’ai seulement adressé un message au monde du sport (…) Le CIO, considéré comme la plus grosse organisation sportive, comme une institution ou ce que vous voulez, est ou veut assumer le rôle de leader du sport mondial. Tous, nous respectons et reconnaissons l’olympisme et les Jeux olympiques. Mais derrière, il doit y avoir un réel système. »

« Je pense que les Jeux olympiques sont le plus prestigieux des films de l’humanité et le plus cher, mais aussi le seul film où les acteurs ne sont pas payés. Par « acteurs », je veux parler des sportifs et de leur famille, car ces athlètes dédient et sacrifient leur vie pour un rêve, et ce rêve doit leur permettre de subvenir à leurs besoins. »

« Nous devons distinguer les personnes qui vivent pour le sport de celles qui vivent grâce au sport. Pour ces dernières, c’est très lucratif de défendre le système en place car celui-ci, appelons-le CIO, a de nombreuses tentacules allant dans toutes les directions. La question est donc simple, veut-on faire le ménage ou couvrir cela ? »

« Il faut nettoyer le système et le rendre juste, au profit du sport. Nous ne voulons pas qu’il puisse se défendre lui-même, ainsi qu’un groupe réduit de leaders ou de cardinaux du sport, parce que nous n’en avons pas besoin (…) Nous n’avons pas non plus besoin de papes, en revanche il nous faut des dirigeants justes, qui soient des exemples à travers leur attitude, leur comportement, leurs actions, leurs initiatives ou encore leur vision. »

Plusieurs fédérations sportives, dont la FIFA (football), la FINA (natation) et l’IAAF (athlétisme) ont d’ores et déjà déclaré qu’elles étaient en désaccord avec les déclarations du président Vizer, la dernière citée ayant même décidé de quitter SportAccord.

Téléchargements associés à l'actualité

/files/original/missing.png

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-flyer
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei