15:18 31 mai

Les judokas néerlandais se révoltent

Ils remettent en cause le partenariat de leur fédération avec Green Hill

© L'Esprit du Judo - On ne devrait plus revoir Anicka van Emden porter un kimono Green Hill.

En dépit du partenariat qui court entre la marque de judogis Green Hill et la fédération néerlandaise de judo, seize des combattants de la sélection nationale, parmi lesquels la championne d’Europe en titre Kim Polling (-70 kg), Marhinde Verkerk (championne du monde 2009 en -78 kg) ou Anicka van Emden (médaillée des championnats du monde 2011 en -63 kg), désiraient obtenir la liberté de choisir leurs kimonos. La décision de justice, rendue la semaine dernière par le tribunal d’Amsterdam, leur a donné gain de cause, invoquant la possibilité offerte aux judokas de contracter des accords, à titre personnel, avec des sponsors privés. Alors qu’elle ne s’est pas encore prononcée sur un éventuel appel, la fédération néerlandaise, par la voix de son directeur général Theo Fledderus, n’a pas caché son désarroi. « Le partenariat avec Green Hill participait au développement à long terme du judo aux Pays-Bas. C’est un coup d’arrêt, qui nous amène maintenant à réfléchir sur l’évolution de notre partenariat. »

Certains combattants néerlandais, comme Dex Elmont (-73 kg), ambassadeur de la marque, devraient toutefois continuer d’arborer en compétitions les kimonos du fournisseur principal de la fédération internationale de judo depuis 2010.

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei