8:34 16 oct

Le pôle France d’Orléans Judo fait sa rentrée

L’objectif 2014 ? « Renouveler les titres »

Le pôle France d’Orléans célébre sa 39e rentrée ce soir. L’occasion de faire le point sur les objectifs de cette nouvelle saison.

En 2014, l’objectif du pôle France d’Orléans reste identique : être présent sur les podiums. Avant tout, le but est de renouveler les performances de l’année passée.  « C’est toujours la même chose, on fait des compétitions pour gagner et former au mieux nos athlètes », explique clairement Frank Vuilleminey, coordinateur sportif du pôle depuis janvier 2011. Après une saison riche en médailles, le pôle compte bien conserver ses titres. En 2013, les judokas d’Orléans sont monté sur treize podiums nationaux, pour cinq titres de champions de France. Les jeunes combattants ont également fait parler d’eux à l’étranger en remportant dix-neuf breloques internationales dont deux titres de championnes d’Europe cadettes. En Croatie, Eloïse Combeau (-48kg, AJ Limoges) et Marie-Eve Gahié (-70kg, Sainte-Geneviève Sports) ont raflé l’or. Des résultats qui séduisent l’équipe de France. En 2013, le pôle a enregistré treize sélections en équipe de France juniors et douze en cadets. En fin de saison, cinq de ses combattants ont intégré l’INJ et quatre ont rejoint l’INSEP, dont les deux lauréates européennes.

Une échéance nationale primordiale

Pour confirmer ses résultats, le centre d’Orléans compte s’appuyer cette année sur un solide groupe de cadets. « Avec le décalage des groupes d’âges, nous avons une nouvelle catégorie, les cadets 3. Nous avons donc plus de jeunes », souligne le coordinateur sportif. Ce groupe, contenant donc les anciens juniors 1, compte 25 judokas. Les juniors sont environ 50. Désormais, au niveau national, le pôle retient une seule échéance : les championnats de France. Pour s’y préparer les jeunes seront envoyés aux différents rendez-vous nationaux. Le premier en date : le tournoi junior label A de Cormelles –le-Royal (samedi 19 octobre). « Les quatre pôles y seront représentés, c’est un bon moyen de voir concrètement les capacités du groupe », détaille Frank Vuilleminey. « Nous les engagerons également dans des stages et tournois internationaux, car c’est là que les combattants gagnent en confiance et acquièrent de l’expérience ». Le reste de la préparation « est un secret », confie souriant le coordinateur. Depuis la création du pôle, neuf judokas passés sur ces tatamis ont accéder aux Jeux olympiques, parmi lesquels Lucie Décosse ou Céline Lebrun. Depuis 2006, 53 titres nationaux ont été glanés et 80 jeunes ont rejoint l’INJ et l’INSEP. « Ce n’est pas le fruit du hasard, à Orléans, il y a un savoir-faire », avance celui qui a entraîné les élèves du pôle de 1992 à 2011.

Pour cette 39e rentrée, l’accent a également été mis sur les études. Un coordinateur a été engagé afin de faire le lien entre les enseignants des garçons et le centre sportif. « Les filles sont plus studieuses », confie en riant Frank Vuilleminey. La même méthode existait déjà pour l’université. Une nouvelle convention sera d’ailleurs signée avec celle d’Orléans. « Avec les nouvelles catégories, nous avons davantage de jeunes en post-bac. Pour les aider à pratiquer le judo correctement, nous devons aménager au mieux leurs heures de cours et d’entraînement », précise le coordinateur sportif. En 2013, le pôle a affiché de 87 à 90% de réussite au Bac. Preuve que les études et le sport sont compatibles. 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei