15:13 15 nov

Le champion du monde japonais Shohei Ono tente de redorer son image

L'Université de Tenri est venue en aide aux sinistrés du tsunami

© Copyright 100JUDO.com

Suite à des problèmes de violences au sein de sa section, le club de l’université de Tenri a été suspendu depuis septembre dernier (lire ici). Shohei Ono, son ancien capitaine, a écopé pour sa part de trois mois de suspension (en savoir plus ici). Le champion du monde 2013 (-73kg), vainqueur d’Ugo Legrand en finale, qui ne participera donc pas au Grand Slam de Tokyo, prévu du 30 novembre au 1er décembre, et toute l’équipe de Tenri tentent donc de se racheter une bonne image. Depuis plus d'une semaine, les judokas participent à un chantier volontaire dans la ville de Miyazaki, commune sinistrée par le tsunami ayant déferlé sur le Japon en mars 2011.

L’ensemble des combattants, soit une petite vingtaine d'athlètes, aident notamment à réparer des toitures. Des membres de l’université  s'occupent également du nettoyage des rues dans la ville de Tenri. Cette démarche, assimilable à des heures d'intérets généraux, a été adoptée par toute la fédération nippone de judo, qui tente de redorer son blason. « Je suis vraiment désolé de ne pas avoir pu contrôler les faits de violence au sein de l’équipe. Je veux davantage travailler comme volontaire et aider le peuple. Je désire « rafraîchir » mon esprit pour revenir sur les tapis en étant un nouveau judoka », a confié Ono aux médias locaux. 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei