9:14 06 fév

Judokas of the year 2014 - Avtandil 1er et Princesse Majlinda

La Kosovare et le Géorgien succèdent à Yarden Gerbi et Teddy Riner

© Robert Danis et Paco Lozano / Montage L'Esprit du Judo - Avtandil Tchrikishvili et Majlinda Kelmendi, en tête des suffrages des Judokas of the year 2014.

Comme Yarden Gerbi avec Lucie Décosse en 2013, Avtandil Tchrikishvili a mis fin au règne, long de trois ans, de Teddy Riner. Une petite révolution qui a accouché pour la première fois depuis 2009 d’un palmarès sans Français, Majlinda Kelmendi damant le pion de Clarisse Agbegnenou malgré le plébiscite des internautes. 

En 2013, Majlinda Kelmendi, placée en tête des suffrages des experts et journalistes, avait été reléguée à une rédhibitoire sixième place dans le classement des internautes. Ce dernier, lui préférant -de loin- le binôme Gerbi-Agbegnenou, aussi rivales sur le tapis qu’amies en dehors, avait offert du même coup la couronne à l’Israélienne, plus régulière avec ses deuxième et troisième places acquises respectivement dans le palmarès des journalistes et des experts. L’histoire allait-elle se répéter ?

Méconnaissable en début d’année avant un retour au tout premier plan dans la foulée de sa nouvelle finale mondiale, la tenante du titre n’allait cette fois pas se mêler à la lutte. Au contraire de la Française, irrésistible aux quatre coins de la planète avec 32 succès en autant de combats en 2014 pour rafler l’or européen et mondial, en individuel comme par équipes. Une copie parfaite, seulement comparable à celle de … l’implacable Kosovare, 28 victoires cette année, qui n’a plus connu la défaite depuis 42 duels et son revers en quarts de finale des championnats d’Europe d’avril 2013. Deux machines de guerre qui ont fait tellement d’ombre aux autres sélectionnées, parmi lesquelles on retrouvait tout de même la triple championne du monde colombienne Yuri Alvear, ou l’irrésistible Cubaine Idalys Ortiz, troisième du classement 2013 et toujours présente lors des grands rendez-vous, qu’elles allaient logiquement se retrouver en tête des votes des trois « collèges ». Le public ne s’y trompait pas cette fois, plaçant certes Kelmendi derrière la numéro 1 mondiale des -63kg, mais devant Amandine Buchard, Automne Pavia et la Portugaise Telma Monteiro. À l’inverse des experts et des journalistes, plébiscitant à nouveau la perle des Balkans pour la porter –enfin- au pinacle du judo mondial.

© Patrick Urvoy / L'Esprit du Judo - Kelmendi a décroché à Montpellier son premier titre continental. 

Pour l’y accompagner, quinze prétendants masculins se sont affrontés selon les mêmes règles, bombant au passage leurs torses garnis des médailles continentales et planétaires glanées cette saison entre Montpellier, Guayaquil, Incheon et Chelyabinsk. Triple tenant de ce titre honorifique, Teddy Riner partait en pôle position pour être celui-là. Mais le Français fait-il toujours autant rêver, dans un registre irréalisable du commun des mortels devenu quasiment banal au fil de ses exploits à répétition et d’une hégémonie sans partage qui court depuis plus de quatre ans? Masashi Ebinuma et Avtandil Tchrikishvili se sont engouffrés dans la brèche, récompensés pour leur domination mondiale, certes toute relative à côté du colosse guadeloupéen mais, au demeurant, exceptionnelle. Le Japonais et sa palette technique virevoltante, qui s’est adjugé son troisième titre planétaire consécutif, devenant ainsi le quinzième judoka de l’histoire -et le huitième masculin- à réaliser pareille prouesse, a davantage charmé les experts, qui ont par ailleurs placé le Géorgien en deuxième position, pendant que les journalistes glissaient le rival de Loïc Pietri d’une toute petite voix devant Riner. Le septuple champion du monde peut toutefois se targuer d’une cote toujours intacte auprès des internautes, pointus et avertis au point de saluer le formidable judo de pur attaquant du natif de Gardabani, bourreau du Niçois en finale des Europe de Montpellier avant de s’emparer du titre mondial en Russie, en le hissant au deuxième rang devant le l’idole grecque Ilias Iliadis.
L’aube d’un règne rafraîchissant avec Majlinda Kelmendi et Avtandil Tchrikishvili, 23 ans chacun, aux commandes du judo mondial ? Cela ne tient qu’à vous.

© Patrick Urvoy / L'Esprit du Judo - Le duel Pietri-Tchrikishvili a tourné à l'avantage du Géorgien en 2014, comme ici en finale des championnats d'Europe.

Le palmarès 2014

Femmes
1. Majlinda Kelmendi (KOS)
2. Clarisse Agbegnenou (FRA)
3. Yuri Alvear (COL)
4. Ami Kondo (JPN)
5. Amandine Buchard (FRA)

Hommes
1. Avtandil Tchrikishvili (GEO)
2. Teddy Riner (FRA)
3. Masashi Ebinuma (JPN)
4. Ilias Iliadis (GRE)
5. Lukas Krpalek (RTC)

 

Historique

2013 Yarden Gerbi (ISR) et Teddy Riner (FRA)
2012 Lucie Décosse (FRA) et Teddy Riner (FRA)
2011 Lucie Décosse (FRA) et Teddy Riner (FRA)
2010 Lucie Décosse (FRA)
2009 Wang Ki-Chun (KOR)
2008 Choi Min-Ho (KOR)

La méthode de calcul
Chaque votant a désigné cinq champions et cinq championnes, classés par ordre de préférence (1er  au 5e). Les cinq combattants cités dans chaque catégorie (hommes et femmes) se sont vu respectivement attribuer 10 points (1er), 8 points (2e), 5 points (3e), 3 points (4e) et 2 points (5e). Un classement des journalistes, des experts et des internautes a donc été établi sur cette base, donnant lieu à un podium à 5 noms pour les hommes et 5 noms pour les femmes pour chacun des trois « collèges » de votants. Ces podiums ont finalement offert un classement global établi avec le même barème.

---------------------------------------------------------------------

Le vote des experts

Femmes
1. Majlinda Kelmendi (KOS), 89 voix
2. Clarisse Agbegnenou (FRA), 74 voix
3. Yuri Alvear (COL), 65 voix
4. Ami Kondo (JPN), 39 voix
5. Mayra Aguiar (BRA), 23 voix
6. Idalys Ortiz (CUB), 18 voix
7. Yarden Gerbi (ISR), 8 voix
8. Nae Udaka (JPN), 7 voix
9. Telma Monteiro (POR), 6 voix
10. Amandine Buchard (FRA), 5 voix
11. Automne Pavia (FRA), 2 voix

Hommes
1. Masashi Ebinuma (JPN), 72 voix
2. Avtandil Tchrikishvili (GEO), 64 voix
3. Teddy Riner (FRA), 63 voix
4. Ilias Iliadis (GRE), 59 voix
5. Lukas Krpalek (CZE), 34 voix
6. Boldbaatar Ganbat (MGL), 17 voix
5. Hifumi Abe (JPN) et Riki Nakaya (JPN), 5 voix
6. Loïc Pietri (FRA) et Naohisa Takato (JPN), 4 voix
7. Kim Jae-Bum (KOR), 3 voix
8. Mikhail Pulyaev (RUS), Krisztian Toth (HUN) et Antoine Valois-Fortier (CAN), 2 voix

© L'Esprit du Judo / Le triple champion du monde japonais Masashi Ebinuma avait pourtant la faveur des experts...

Ebinuma était leur choix

Son imparable uchi-mata contre Pulyaev en plein centre de la Traktor Arena de Chelyabinsk en finale des mondiaux résonnait encore aux oreilles de nos experts au moment de coucher les cinq noms de leur classement masculin. Présent sur onze des douze bulletins recensés, dont deux fois en première position, Masashi Ebinuma est le seul membre du trio infernal de Rio –avec Naohisa Takato et Shohei Ono- à avoir su remettre le couvert en 2014. Toujours invaincu en championnat du monde depuis le 12 septembre 2010 et son seizième de finale perdu face au Brésilien Leandro Cunha, contre lequel il décrochera sa première couronne à Paris un an plus tard, le jeune marié – il s’est uni avec la -63kg Kana Abe en fin d’année dernière -est en passe de se forger l’un des plus beaux palmarès nippons chez les légers. À moins que le jeune prodige Hifumi Abe, qui l’a dominé à Tokyo, ne vienne contrarier ses plans dans un futur proche.
Derrière, malgré leurs quatre nominations à la première place, Avtandil Tchrikishivili et Teddy Riner n’ont pu tenir la distance, échouant respectivement à 8 et 9 voix. Une petite unité entre les deux hommes –écart également retrouvé chez les journalistes- qui aura fait toute la différence au moment du décompte final, tandis que Majlinda Kelmendi, d’emblée propulsée sur le devant de la scène en figurant onze fois dans le trio de tête, affichait un total de 89 voix reléguant Clarisse Agbegnenou (74 voix pour cinq premières places) et Yuri Alvear (65 voix) aux oubliettes.

---------------------------------------------------------------------

Le vote des journalistes

Femmes
1. Majlinda Kelmendi (KOS), 76 voix
2. Clarisse Agbegnenou (FRA), 49 voix
3. Yuri Alvear (COL), 40 voix
4. Ami Kondo (JPN), 27 voix
5. Mayra Aguiar (BRA), 10 voix
6. Automne Pavia (FRA), 8 voix
7. Idalys Ortiz (CUB), 7 voix
8. Laura Vargas-Koch (GER), 3 voix
9. Yarden Gerbi (ISR) et Kim Polling (NED), 2 voix

Hommes
1. Avtandil Tchrikishvili (GEO), 61 voix
2. Teddy Riner (FRA), 60 voix
3. Masashi Ebinuma (JPN), 47 voix
4. Ilias Iliadis (GRE), 25 voix
5. Lukas Krpalek (CZE), 23 voix
6. Boldbaatar Ganbat (MGL), 4 voix
7. Dex Elmont (NED) et Krisztian Toth (HUN), 2 voix

 

Les pros du prono

Derrière leurs objectifs, leurs stylos ou leurs claviers, les huit jurés ont vu juste. Si quatre d’entre eux ont sorti de leur chapeau le quinté masculin dans le désordre, c’est dans l’ordre que le quintet s’est retrouvé une fois le dépouillement terminé. Avtandil Tchrikishvil, cité à chaque fois dans les trois premiers, dont trois en tête, a donc fait mieux que Teddy Riner, à deux reprises devant et cinq fois deuxième. 61 voix contre 60. Ni plus, ni moins.
Pour le trophée féminin, les six « Majlinda Kelmendi » retrouvées en haut des suffrages (pour deux deuxièmes places) ont suffi pour tuer tout suspense. Avec 76 points, la Kosovare et sa joie démonstrative au sortir de ses finales gagnées, était seule au monde. Clarisse Agbegnenou et Yuri Alvear -décidément !-, nommées chacune sept fois dont une en première position, ne pouvaient que s’incliner. Au final, seule la jeune Amandine Buchard, portée par le vote des internautes, aura échappé à l’œil des huit routards du circuit mondial, qui guetteront de près son éclosion définitive chez les seniors. À l’image de la Japonaise Ami Kondo, elle aussi de la génération 1995, déjà inarrêtable dans la cour des grands en Russie avant même sa dernière sortie majestueuse en juniors du côté de Fort Lauderdale, qu’ils ont placée au quatrième rang. Selon eux, c’est la Brésilienne Mayra Aguiar, ressortie victorieuse de ses neuf combats de l’année, dont la finale mondiale russe contre Audrey Tcheuméo, qui méritait davantage son nom au palmarès.

---------------------------------------------------------------------

Votre vote

Femmes
1. Clarisse Agbegnenou (FRA), 10842 voix
2. Majlinda Kelmendi (KOS), 6327 voix
3. Amandine Buchard (FRA), 5997 voix
4. Automne Pavia (FRA), 5820 voix
5. Telma Monteiro (POR), 4197 voix
6. Ami Kondo (JPN), 3891 voix
7. Mayra Aguiar (BRA), 3801 voix
8. Audrey Tcheuméo (FRA), 2805 voix
9. Yarden Gerbi (ISR), 1788 voix
10. Yuri Alvear (COL), 1725 voix
11. Émilie Andéol (FRA), 1554 voix
12. Nae Udaka (JPN), 1341 voix
13. Idalys Ortiz (CUB), 1290 voix
14. Kim Polling (NED), 1251 voix
15. Andreea Chitu (ROU), 543 voix

Hommes
1. Teddy Riner (FRA), 11262 voix
2. Avtandil Tchrikishvili (GEO) 7218 voix
3. Ilias Iliadis (GRE), 7038 voix
4. Masashi Ebinuma (JPN), 5259 voix
5. Cyrille Maret (FRA), 3804 voix
6. Loïc Pietri (FRA), 3546 voix
7. Hifumi Abe (JPN), 3039 voix
8. Loïc Korval (FRA), 2283 voix
9. Lukas Krpalek (CZE), 2259 voix
10. Boldbaatar Ganbat (MGL), 1539 voix
11. Antoine Valois-Fortier (CAN), 1434 voix
12. Krisztian Toth (HUN), 1374 voix
13. Ryu Shichinohe (JPN), 1332 voix
14. Riki Nakaya (JPN), 1140 voix
15. Mikhail Pulyaev (RUS), 645 voix

© Patrick Urvoy / L'Esprit du Judo - Clarisse Agbegnenou et Teddy Riner, champions d'Europe et du monde 2014 portés en vain par le vote des internautes. 

Un brin chauvins, mais pertinents !

Ce sont 106344 voix qui se sont envolées de vos ordinateurs durant le mois de vote pour faire monter les jauges des trente sélectionnés. Celles de Clarisse Agbegnenou et de Teddy Riner sont montées en flèche, raflant chacune plus de 20% de vos suffrages. Leur doublé championnats d’Europe – championnats du monde vous ont fait vibrer, tout comme les beaux parcours d’Amandine Buchard et d’Automne Pavia ( 3e et 4e féminines avec près de 11% des voix chacune), médaillées lors des deux grands rendez-vous de 2014, ou de Cyrille Maret (5e masculin avec 7% des voix), vainqueur du Tournoi de Paris à la toute dernière seconde de sa finale contre le futur champion d’Europe et du monde Lukas Krpalek. Mis à part le Tchèque, seul membre du top 5 final à avoir été oublié par le public (9e avec 4% des voix), les Tchrikishvili, Iliadis et Ebinuma ont tous été plébiscités à la hauteur de leur talent. De même, la force de frappe de Majlinda Kelmendi a marqué vos esprits au point de la faire grimper sur la deuxième marche, créditée de près de 12% des voix réservées aux féminines. Enfin, la troisième finale mondiale (perdue) par la guerrière Telma Monteiro a également retenu votre attention, faisant de la Portugaise votre cinquième choix. La preuve, s’il en fallait une, que rien ne vous échappe depuis la création du trophée en 2008.

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei