12:55 01 mar

Judokas de l'année 2012, Décosse et Riner sacrés

And the winners are (again)...Lucie Décosse et Teddy Riner

Kim/Riner, Riner/Kim...Ces deux-là ont été à la bagarre cette année pour décrocher le titre de meilleur judoka du monde 2012. Pendant ce temps-là, Lucie Décosse règne sans partage. Troisième titre consécutif pour la plus grande championne de l'histoire du judo français.

La méthode de calcul
Chaque votant a désigné cinq champion(ne)s, classés par ordre de préférence (1er au 5e). Les cinq combattants cités se sont vus respectivement attribuer dix points (1er), huit points (2e), cinq points (3e), trois points (4e) et deux points (5e). Un classement des journalistes et des experts a donc été établi sur cette base, venant s'ajouter au vote des lecteurs, chacun des trois "collèges" de votants donnant lieu à un podium à cinq noms. Ce podium a donné lieu à un classement final établi avec le même barême.
NB : aucune pré-liste n'a été suggérée aux différents jurys.

Paris-Bercy, 5 février 2012... Lucie Décosse est en colère. Elle vient de laisser échapper la finale du Grand Chelem parisien à l'impétueuse Haruka Tachimoto. Un coup de semonce, "si il fallait en perdre une seule, autant que ce soit celle-là", glissent les derniers journalistes présents en zone mixte. Moue dubitative de la Guyanaise "mouais, j'espère que vous avez raison". Ce sera la seule faille de la vice championne olympique 2008, qui ne pense qu'à ça : l'or olympique, l'or olympique, l'or olympique, jour et nuit. Exceptionnelle sur un tatami, les dieux du judo ont veillé sur elle jusqu'aux derniers instants du tournoi londonien. 1er août. "Championne olympique, Lucie Décosse, France", s'époumone la speaker. C'est fait! "Ca y est, je suis championne olympique, c'est fou". Oui, Lucie Décosse a décroché le titre que le monde du judo tout entier avait envie de lui offrir. Tellement juste. Oui, elle est désormais le plus gros palmarès du judo français, l'un des plus beaux du judo mondial. Oui, elle est sans doute aussi la plus brillante judokate du moment. Alors, "Judoka of the Year" pour la 3e anée consécutive, c'était une évidence pour tous : lecteurs, internautes, experts, journalistes. "Lucie Décsse, tu es la plus grande en ce moment. Merci pour tout ce que tu nous offres" semblent transpirer tous les suffrages qu'elle recueille. Kaori Matsumoto, lumineuse championne olympique des -57 kg dans la pénombre du judo nippon n'aura pas démérié. Mais quand vous êtes en concurrence avec Lucie Décosse...Derrière, les combattantes citées sont brillantes et à tout dire dans des registres différents, mais il y a Décosse et les autres.

C'est donc du côté des garçons que la "baston" a eu lieu pour ce titre honorifique, mais désormais remis des mains mêmes de Marius Vizer et Jean-Luc Rougé chaque année à Bercy. Riner, forcément? Oui, mais non. Ce ne fut pas si simple en fait pour le quintulpe champion du monde, sans égal dans sa catégorie comme dans son envergure, et désormais champion olympique. La faute à l'explosif -81 kg coréen Kim-Jae Bum, auteur d'une année énorme et de la dramaturgie d'une finale qui aura marqué l'histoire de la discipline. La faute aussi, évidemment, à l'escadrille russe menée par les avions de chasse Galstyan, Isaev et Khaybulaev qui ont séduit et grignoté des voix. La faute enfin à la plus grande surprise de l'année, le Géorgien Lasha Shavduatashvili - apprenez à prononcer son nom ! - champion olympique à 20 ans totalement inattendu. Après les éblouissants coréens Choi Minh Ho (2008) et Wang Ki-Chun (2009), Lucie Décosse (2010) et le duo Décosse-Riner en 2011, c'est donc un bis repetita qui honore le judo français et le judo tout court. Découvrez le détail des votes de cette 5e édition des Judokas of the Year.

Le palmarès final
FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. Kayla Harrison (USA) et Sarah Menezes (BRA) 5. Urska Zonir (SLO)
HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Kim Jae-Bum (KOR) 3. Arsen Galstyan (RUS) 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 5. Ilias Iliadis (GRE)

Le palmarès des "Judokas of the Year"
2011 : Lucie Décosse (FRA) et Teddy Riner (FRA
2010 : Lucie Décosse (FRA)
2009 : Wang Ki-Chun (KOR)
2008 : Choi Minh-Ho (KOR)

Le vote des lecteurs
FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 1428 voix 2. Kaori Matsumoto (JPN) 644 voix 3. Sarah Menezes (BRA) 616 voix 4. Kayla Harrison (USA) 574 voix 5. Idalys Ortiz (CUB) 238 voix 6. Audrey Tcheuméo (FRA) 175 voix 7. Alina Dumitru (ROM) 119 voix 8. Automne Pavia (FRA) et Telma Monteiro (POR) 105 voix 10. Priscilla Gneto (FRA) 56 voix
HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 1302 voix 2. Kim Jae-Bum (KOR) 742 voix 3. Arsen Galstyan (RUS) 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 364 voix 5.Ilias Iliadis (GRE) 336 voix 6. Ugo Legrand (FRA) 329 voix 7. Rishod Sobirov (UZB) 322 voix 8. Mansur Isaev (RUS) 217 voix 9. Ole Bishof (GER) 84 voix 10. Wang Ki-Chun (KOR) 77 voix

LE PALMARES DES EXPERTS
Maarten Arens (Pays-Bas) - FEMMES : 1. Urska Zolnir (SLO) 2. Kayla Harrison (USA) 3. Lucie Décosse (FRA) 4. Kaori Matsumoto (JPN) 5. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) - HOMMES : 1. Kim Jae-Bum (KOR) 2. Arsen Galstyan (RUS) 3. Teddy Riner (FRA) 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 5. Lasha Shavduashvilli (GEO)
Jane Bridge (Grande-Bretagne) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. Sarah Menezes (BRA) 4. Urska Zolnir (SLO) 5. Kayla Harrison (USA) - HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Tagir Khaybulaev (RUS) 3. Rishod Sobirov (UZB) 4. Ilias Iliadis (GRE) 5. Kim Jae-Bum (KOR)
Stéphane Frémont (France) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Urska Zolnir (SLO) 3. Sarah Menezes (BRA) 4. Kayla Harrison (USA) 5. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) - HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Kim Jae-Bum (KOR) 3. Tagir Khaybulaev (RUS) 4. Arsen Galstyan (RUS) 5. Lasha Shavduashvilli (GEO)
Christophe Gagliano (France) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Sarah Menezes (BRA) 3. Kaori Matsumoto (JPN) 4. Kayla Harrison (USA) 5. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) - HOMMES : 1. Lasha Shavduashvilli (GEO) 2. Teddy Riner (FRA) 3. Kim Jae-Bum (KOR) 4. Ugo Legrand (FRA) 5. Arsen Galstyan (RUS)
Nicolas Gill (Canada) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. An Kum-Ae (PRK) 4. Urska Zolnir (SLO) 5. Kayla Harrison (USA) - HOMMES : Kim Jae-Bum (KOR) 2. Arsen Galstyan (RUS) 3. Teddy Riner (FRA) 4. Lasha Shavduashvilli (GEO) 5. Antoine Valois-Fortier (CAN)
Noriko Mizoguchi (Japon) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Koari Matsumoto (JPN) 3. Sarah Menezes (BRA) 4. Kayla Harrison (USA) 5. Urska Zolnir (SLO) - HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Kim Jae-Bum (KOR) 3. Mansur Isaev (RUS) 4. Lasha Shavduashvilli (GEO) 5. Alexander Mikaylin (RUS)
Ronaldo Veitia (Cuba) - FEMMES : 1. Kayla Harrison (USA) 2. Lucie Décosse (FRA) 3. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) 4. Kaori Matsumoto (JPN) 5. Gévrise Emane (FRA) - HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Kim Jae-Bum (KOR) 3. Arsen Galstyan (RUS) 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 5. Ole Bishof (GER)

Menezes légèrement moins mise en avant par nos experts, avec une Urska Zolnir qui touche le graal et une Kayla Harrison "on fire", la princesse Mononoke Matsumoto à sa place... Lucie Décosse n'a pas eu, là non plus, à s'en faire. Ce fut différent chez les garçons, avec, cette fois, la prime à Teddy Riner, Riner devant Kim, c'est le choix de notre collège d'experts et c'est mérité. Teddy ? Treize victoires pour zéro défaite cette année, une seule en quatre ans rappelons-le - aux mondiaux 2010 face à Kamikawa, lui le combattant le plus attendu de la planète, qui n'a encore que... 23 ans, de l'intelligence devant les situations - il a rongé son frein sur ces Jeux de Londres face à des adversaires qui montaient sur le tapis pour ne prendre aucun risque. Riner donc, sacré aux Jeux, sa 2e médaille olympique déjà, lui qui aura 27 ans en 2016...le Coréen Kim n'est pas loin, le brillant -60 kg Russe Galstyan, également auteur d'un sans faute (13 victoires, 0 défaite), une victoire aux au Master et l'homme qui battit le favori Sobirov aux JO, trouve aussi la récompense de ses pairs. La garde de l'armée rouge n'est pas loin derrière lui : Khaybulaev, Isaev, également champions olympiques brillants et heureux, alors que le Géorgien Shavduashvilli, l'homme de la compétition parfaite le jour J, le plus jeune (20 ans), est cité à trois reprises dont une fois premier. Le plus frais aussi, auteur de... 33 combats sur la seule année 2012 pour un joli ratio de 85% de victoires. Un prétendant pour 2013 ?

Le vote des experts
FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 63 voix 2. Kaori Matsumoto (JPN) 35 voix 3. Kayla Harrison (USA) 31 voix 4. Urska Zolnir (SLO) 26 voix 5. Sarah Menezes (BRA) 23 voix 6. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) 11 voix 7. An Kum-Ae (PKR) 5 voix 8. Gévrise Emane (FRA) 2 voix
HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 58 voix 2. Kim Jae-Bum (KOR) 51 voix 3. Arsen Galstyan (RUS) 26 voix 4. Lasha Shavduashvilli (GEO) 20 voix 5. Tagir Khaybulaev (RUS) 19 voix 6. Rishod Sobirov (UZB) et Mansur Isaev (RUS) 5 voix 8. Ugo Legrand (FRA) et Ilias Iliadis (GRE) 3 voix 10. Ole Bishof (GER), Alexander Mikhaylin (RUS) et Antoine Valois-Fortier (CAN) 2 voix

LE PALMARES DES JOURNALISTES
Ollivier Bienfait (L'Equipe - France) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. Kayla Harrison (USA) 4. Gévrise Emane (FRA) 5. Sarah Menezes (BRA) - HOMMES : Teddy Riner (FRA) 2. Kim Jae-Bum (KOR) 3. Arsen Galstyan (RUS) 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 5. Mansur Isaev (RUS)
Emmanuel Charlot (L'Esprit du Judo - France) - FEMMES : 1. Kaori Matsumoto (JPN) 2. Lucie Décosse (FRA) 3. An Kum-Ae (PRK) 4. Kayla Harrison (USA) 5. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) - HOMMES : Kim Jae-Bum (KOR) 2. Tagir Khaybulaev (RUS) 3. Teddy Riner (FRA) 4. Arsen Galstyan (RUS) 5. Lasha Shavduashvilli (GEO)
Danny Hicks (Fighting Films - Grande Bretagne) - FEMMES : 1. Kaori Matsumoto (JPN) 2. Lucie Décosse (FRA) 3. Sarah Menezes (BRA) 4. Urska Zolnir (SLO) 5. Kayla Harrison (USA) - HOMMES : 1. Kim Jae-Bum (KOR) 2. Arsen Galstyan (RUS) 3. Teddy Riner (FRA) 4. Ole Bishof (GER) 5. Ilias Iliadis (GRE)
Olivier Kauer-Berk (Judo Magazin - Allemagne) - FEMMES : 1. Kayla Harrison( USA) 2. Lucie Décosse (FRA) 3. Urska Zolnir (SLO) 4. An Kum-Ae (PKR) 5. Kerstin Thiele (GER) - HOMMES : 1. Kim Jae-Bum (KOR) 2. Ole Bishof (GER) 3. Ilias Iliadis (GRE) 4. Teddy Riner (FRA) 5. Dimitri Peters (GER)
Francisco Lozano (Hajimejudo.com - Espagne) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. Kayla Harrison (USA) 4. Sarah Menezes (BRA) 5. Urska Zolnir (SLO) - HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Kim Jae-Bum (KOR) 3. Tagir Khaybulaev (RUS) 4. Ilias Iliadis (GRE) 5. Arsen Galstyan (RUS)
Olivier Remy (L'Esprit du Judo - France) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. Kayla Harrison (USA) 4. Sarah Menezes (BRA) 5. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) - HOMMES : 1. Kim Jae-Bum (KOR) 2. Teddy Riner (FRA) 3. Tagir Khaybulaev (RUS) 4. Arsen Galstyan (RUS) 5. Mansur Isaev (RUS)
Hans Van Essen (Judoinside.com - Pays-Bas) - FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 2. Kaori Matsumoto (JPN) 3. Kayla Harrison (USA) 4. Sarah Menezes (BRA) 5. Urska Zolnir (SLO) - HOMMES : 1. Arsen Galstyan (RUS) 2. Teddy Riner (FRA) 3. Kim Jae-Bum (KOR) 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 5. Lasha Shavduashvilli (GEO)
Emanuele Di Feliciantonio (Fightingpromotion.com - Italie) - FEMMES : 1. Kaori Matsumoto (JPN) 2. Lucie Décosse (FRA) 3. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) 4. Urska Zolnir (SLO) 5. Yoshie Ueno (JPN) - HOMMES : 1. Teddy Riner (FRA) 2. Tagir Khaybulaev (RUS) 3. Kim Jae-Bum (KOR) 4. Arsen Galstyan (RUS) 5. Ilias Iliadis (GRE)

Ils ont osé : Teddy Riner, star planétaire désormais, ne décroche pas la première place au classement des journalistes. L'or, l'aura qui dépasse désormais le cadre du judo, mais aussi un champion qui a travaillé sur sa communication et se montre globalement toujours disponible et "bon client" pour la presse, n'auront pas suffi ! En fait, ça s'est joué dans un mouchoir de poche. La faut au diable coréen Kim Jae-Bum. Cité quatre fois premier (contre trois à Riner), le tigre souriant de Gimcheon, finaliste en 2008, a touché la perfection en 2012 : 14 combats, autant de victoires. Un titre de champion d'Asie d'abord, l'or olympique donc et pour finir en beaute le Grand Chelem de Tokyo...A 28 ans, le -81 kg incarne une force tranquille et féline qui a d'abord résisté à l'usure et réalisé le double titre mondial-titre olympique. Pour que l'hsitoire soit magnifique, il faut aussi se souvenir que le titre olympique aura été conquis face à Ole Bishof - désormais membre de la team EDJ (!), soit la même finale qu'en 2008 à Pékin, cette fois dans des rôles inversé mais sur la même technique, un o-uchi-gari pour rentrer dans l'histoire. Les filles? Dire que Lucie Décosse s'est imposée serait un euphémisme. La Française recueille encore plus de voix qu'en 2011, même si, pour le coup, la Japonaise Matsumoto lui dispute le nombre de citations sur la première marche (trois à Matsumoto, quatre pour Décosse).

Le vote des journalistes
FEMMES : 1. Lucie Décosse (FRA) 72 voix 2. Kaori Matsumoto (JPN) 62 voix 3. Kayla Harrison (USA) 35 voix 4. Sarah Menezes (BRA) 16 voix 5. Urska Zolnir (SLO) 15 voix 6. Idalys Ortiz Bocourt (CUB) 9 voix 7. An Kum-Ae (PKR) 8 voix 8. Gévrise Emane (FRA) 3 voix 9. Kerstien Thiele (GER) et Yoshie Ueno (JPN) 2 voix
HOMMES : 1. Kim Jae-Bum (KOR) 66 voix 2. Teddy Riner (FRA) 59 voix 3. Arsen Galstyan (RUS) 34 voix 4. Tagir Khaybulaev (RUS) 32 voix 5. Ilias Iliadis (GRE) 12 voix 6. Ole Bishof (GER) 11 voix 7. Mansur Isaev (RUS) et Lasha Shavduashvilli (GEO) 4 voix 9. Dimitri Peters (GER) 2 voix
 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310