15:09 22 jun

Job dating judo en Occitanie : favoriser la proximité

Rencontre entre clubs, professeurs et candidats à la formation

Le samedi 16 juin dernier, la ligue Occitanie organisait une rencontre professeurs/clubs employeurs, simultanément à Toulouse (Maison du Judo) et à Narbonne (Dojo). Une initiative singulière pour communiquer sur les formations existantes (Animateur Suppléant, BP JEPS, etc.) mais également pour aider les professeurs à trouver des heures de cours, les futurs alternants à trouver une structure de formation ou encore les clubs à se positionner ou à trouver un jeune à former... Que peut-on retenir de ce job dating du judo ?  Martine Lemozy, Kader Boukli, Julien Lauren Varin et Thomas Lacaze témoignent, ainsi que Frank Opitz, le président de la ligue.
 


Job dating organisé par la ligue Occitanie à Toulouse. Photo : ligue Occitanie.

 « Des contacts »
Le Judo Club de Moissac, présidé par Martine Lemozy depuis 2013, cherche un professeur de judo pour la saison 2018-2019.
« Je suis actuellement ceinture noire 3e dan, je pratique le judo depuis bientôt quarante-sept ans, et je m’entraîne dans mon club avec mon mari et mes trois enfants, tous ceintures noires. Je suis également commissaire sportive interrégionale. Le Job Dating organisé par la Ligue Occitanie nous a permis d’obtenir des informations supplémentaires sur les formations existantes et toutes les possibilités qui en découlent pour le club, mais nous a aussi permis de prendre des contacts et de faire appel au réseau local. Nous n’avons pas encore trouvé de professeur pour le moment, mais nous avons récupéré des informations utiles lors de l’événement, et notre recrutement poursuit son cours. Notre club est en périphérie de Toulouse et nous cherchons un professeur pour effectuer six à dix heures par semaine – babys, mini poussins, poussins, benjamins – pour le moment et peut-être plus ultérieurement. »

 

« Un échange direct »
Kader Boukli, ceinture noire 5e dan, titulaire d’un DES JEPS Judo, est professeur au Aramon Judo Club Gardois (30) depuis 2003.
« Je suis responsable de l’encadrement, des entraînements et de la compétition, également formateur arbitre national et examinateur des épreuves katas à la ligue Occitanie. Depuis six ans, je suis assisté par Marvin Murano, un jeune judoka ceinture noire qui est plutôt pratiquant de jujitsu à l’origine. L’idée, pour moi, est de former Marvin – qui s’investit depuis de longues années – au BPJEPS à la rentrée prochaine, pour qu’il intègre entièrement l’équipe pédagogique. Nous avons participé au Job Dating afin de récupérer des informations notamment sur les possibilités de financement. La ligue nous a aidés et aiguillés : ils ont été très réactifs et nous ont envoyé tout ce qu’il fallait rapidement suite à nos échanges. Le Job Dating, c’est une très bonne action, on a un échange direct, on nous explique comment ça fonctionne et il y a des documents sur place. Cela permet aussi de créer des liens entre les clubs. »

 

 « Aider mon club et ouvrir une section »
Actuellement ingénieur en spatial au CNES (Centre National d’Études Spatiales), Julien Laurent Varin, 38 ans et ceinture noire 3e dan, aimerait se former au BP JEPS Judo.
​« Après avoir passé le diplôme d’Animateur Suppléant en 2017 pour donner un coup de main à mon club, le JC Villefranche-de-Lauragais, mon objectif serait de pouvoir aider et intervenir au sein de mon club mais aussi auprès de l’Association Sportive du CNES qui ne dispose pas encore de section judo. C’est Christophe Bozzo, Conseiller Technique Fédéral et coordonnateur de la formation BP JEPS Toulouse, qui m’a parlé de la possibilité de passer le BP JEPS grâce au CIF (Congé Individuel de Formation), dispositif financé par le Fongecif. Grâce au Job Dating, j’ai pu obtenir des informations sur le dispositif et la constitution du dossier pour y accéder, et être orienté vers les bonnes personnes et les bons organismes. »

 

« La suite logique »
Présent lors de la première édition du Job Dating l'an passé, Thomas Lacaze, 1er dan, 24 ans, originaire de Nouvelle Calédonie, effectue cette année son alternance avec l’Arena Judo Club Montbazin-Cournonterral.
« Je suis venu en France, à Montpellier, pour poursuivre mes études. Après un bac+3 en marketing, j’ai choisi de m’orienter vers un BPJEPS – c’était la suite logique pour moi – et j’ai donc assisté au Job Dating l'an passé pour obtenir des informations sur la formation, me faire des contacts, et idéalement trouver une structure qui cherchait un alternant. Après avoir assisté à une présentation claire de la formation dans une salle commune, utile à la fois aux structures et aux alternants, j’ai pu échanger avec plusieurs représentants de clubs qui étaient à la recherche de professeurs, d'alternants etc. Concrètement, j'y ai trouvé mon club actuel pour pouvoir suivre la formation en alternance. »

 


L'Occitanie propose tout au long de l'année des stages de sensibilisation et de formation. Photo : DR

Frank Opitz
« Individualiser au maximum »

Le président de la ligue Occitanie, qui porte ces journées de Job Dating azvec ses équipes, souligne l'enjeu de la formation au sens large.

Proximité. L’idée de ces journées est simple : créer ce face-à-face entre clubs et professeurs à la recherche d’heures ou d’un plein temps. L’enjeu, pour nous, c’est d’individualiser au maximum, avec, en soutien, l’expertise de la ligue en termes de formation, d’orientation des candidats, et des conseils précis pour favoriser les recrutements. Cela permet de prendre en compte les difficultés spécifiques des uns et des autres. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que nous avons fait la journée en parallèle à Toulouse et à Narbonne, les besoins du bassin méditerranéen et des zones rurales étant assez différents. D’ailleurs, ce deuxième job dating nous pousse aussi, déjà, à réfléchir à de possibles délocalisations au cœur de notre grande ligue afin d’aller encore davantage à la rencontre des problématiques des clubs et des professeurs.

Formation pour tous. Quel diplôme pour quel enseignement ? Les questions sont souvent nombreuses lors de ces échanges. Nous avons aujourd’hui l’expertise pour y répondre. Y compris d’ailleurs sur des questions plus larges comme le groupement d’employeurs, le volet social qui va concerner l’employeur, etc. Il y a le jeune qui aimerait bien enseigner le judo et le voit comme un métier à part entière, celui, parfois plus âgé, qui donne un coup de main déjà depuis des années au professeur sur deux cours enfants, celui encore qui organise sa reconversion professionnelle… Il y a une pluralité et une disparité des situations. En face, il y a des diplômes qui sont là pour donner du sens à ce qu’ils cherchent : CQP, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS… Se former tout au long de la vie, cela rentre progressivement dans les mœurs. Avoir l’envie et des capacités que l’on peut convertir en un diplôme d’enseignant, ça va même au-delà du judo quand c’est lu par un recruteur sur un CV. Je pense vraiment qu’il faut voir la formation au sens large comme un enrichissement personnel, celui de sa pratique de judoka.

Un enjeu pour le judo français. Se former, passer d’un enseignement bénévole que l’on fait évidemment avec son coeur à un enseignement, qui peut rester bénévole, mais plus structuré, qui s’enrichit au fil des années, c’est aussi un enjeu important, majeur même, pour le judo français. Le judo doit être exigeant envers lui-même et chercher la qualité, qui doit être partout, y compris dans le contenu et l’organisation des formations que nous proposons. Yves Cadot, notre vice président de la ligue en charge de la formation, donne quatre stages par an sur notre territoire pour l’expliquer, les gens viennent, et apprécient ce temps de formation. C’est comme cela qu’il faut comprendre la formation : un enrichissement, comme lorsque l’on prépare un grade, on va souvent au-delà de ce que l’on pensait savoir.

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310