5:11 28 jun

Jeux européens Bakou 2015 - Les équipes en direct

Les Français double champions d'Europe par équipes !

Jeux européens de Bakou 2015 - Dimanche 28 juin

Compétition par équipes

© L'Esprit du Judo / La Heydar Aliyev Arena avant le début des combats.

-Pensez à rafraîchir régulièrement cette page pour découvrir les dernières informations-

13h06. Masculins - FINALE France - Géorgie 4-1

-81 kg : Loic Pietri – Avtandil Tchrikrishvili. Un cauchemar en forme de classique. Ces deux-là se connaissent par coeur et savent que cela va être dur. Le champion d'Europe géorgien ne met pas une pression énorme sur ce début de combat. Limité sans doute dans ses moyens physiques, il cherche à la jouer plus fine que d'habitude, de prendre le Français sur un unique coup de force. Mais Loic Pietri n'est pas fixé et trouve l'ouverture à 2.39 ! Un de ses seoi-nage qui entraîne le Géorgien sur le flanc et accroche le yuko. Tchrikrishvili met la pression et Loic n'a pas beaucoup de gaz. Il prend trois pénalités garde sa lucidité à grand peine... Une attaque à genoux dans les huit dernières secondes, quelques sifflets sporadiques des pro-Géorgiens dans la salle, mais l'arbitre ne se laisse pas impressionner. Un dernier clash sur le rush du champion du monde et double champion d'Europe, c'est fini, Loic Pietri gagne le troisième point, la France est championne du monde en détrônant les invicibles guerriers géorgiens. Une belle fin de partie pour ce championnat d'Europe 2015 à Bakou !
Alexandre Iddir forfait, pour la gloire, Cyrille Maret immobilisait le gros Okroashvili, champion d'Europe poids lourd, pour le quatrième point. Les Géorgiens sont "fanny" sur le tapis, et c'est rare. Profitons du moment...

-73 kg : Pierre Duprat – Nugzari Tatalashvili. D'entrée, le Français tente d'emballer le combat et de rééditer l'exploit de la Russie. Mais le vice-champion d'Europe tient le choc et le combat se stabilise. Pierre Duprat fait le combat, accrocheur et agressif, le Géorgien ne lâche pas. À une minute de la fin, rien n'est inscrit au compteur, malgré les attaques fréquentes du Français et un contre qui aurait pu valoir un waza-ari. Tatalashvili n'a plus grand chose dans le moteur, mais fait ce qu'il faut pour ne pas laisser son pays à 2-0. Golden Score ! À trente secondes, Duprat tente un étrnaglement en sode-guruma-jime, mais le Géorgien est à deux doigts de revenir en osae-komi. Il tient toujours. À 1.16, c'est Tatalashvili, sur un troisième ou quatrième souffle, qui est à deux doigts de contrer Duprat et d'enchaîner en juji-gatame. Le combat ne baisse pas de rythme. À 2.04 Pierre Duprat attaque à nouveau en harai-goshi. Le Géorgien reste bloqué derrière, Duprat se retourne, corchète en ko-soto-gake, enroule au sol. L'arbitre hésite, il n'a rien compris à l'action, un peu étrange. La table donne le yuko ! Un vrai gros combat.

-66 kg : Loic Korval – Amiran Papinashvili. Un combat inédit pour le finaliste français de ce championnat d'Europe en -66 kg face au petit pieu géorgien des -60 kg. Prudence et pénalité de part et d'autre. À 2.25, le Géorgien est sanctionné pour un décrochage illicite du kumi-kata adverse. Le Français allait alors se contentait de gérer avec quelques accélarations sans risque... jusqu'à un o-soto-makikomi énorme à l'entrée de la dernière minute. Un ippon magnifique de Korval !

12h29. Masculins - L'Ukraine en bronze. L'Ukraine de Zantaraya s'est fait peur sur cete petite finale face à la Hongrie. Elle était bien lancée par son leader avec un magistral kubi-nage sur Bence Zambori et menait bientôt deux victoires à zéro. Mais la Hongrie revenait à égalité et c'st finalement les deux lours Iakiv Khammo pour l'Ukraine et Barna Bor pour la Hongrie qui allait partager leurs deux nations. C'est finalement le médaillé européen individuel ukrainien qui glissait sous le centre de gravité (pourtant bien stable) de son adversaire avec un ippon seoi-nage à gauche remarquable.

12h24. Masculins - La Russie troisième. Il aura fallu trois combats secs pour que la Russie domine l'Allemagne pour le bronze chez les hommes. Un petit yuko de Pulyaev sur Englmaier, et deux beaux waza-ari : Iartcev sur Voelk par un avant -arrière ponctué en ko-soto-gari et un ko-uchi-gari à l'arrache d'Alan Khubetsov sur Sven Maresch à dis secondes de la fin.

11h55. Féminines - FINALE France - Allemagne 3-1

+70 kg : Madeleine Malonga - Luise Malzahn. Les Françaises "on fire" ! Madeleine Malonga ne pouvait être en reste sur ses copines ! Luise Malzahn explosait en vol en dix secondes sur un uchi-mata énorme ! Un sacré final.

​-70 kg : Marie-Eve Gahié - Szaundra Diedrich. La mèche a prise au tour précédent et c'est l'explosion ! la Française battue au premier tour écartait la jeune médaillée allemande de 22 ans en la jetant au sol sur harai-goshi en huit secondes !

-63 kg : Clarisse Agbegnenou - Maryna Trajdos. La revanche de la demi-finale ! Le suspens ne fut pas bien long. Après avoir pris impérieusement la garde qu'elle aime, Clarisse Agbegnenou poussait le bras de l'Allemande en travers de son corps jusqu'à l'obliger à se mettre de côté, et la sanctionnait de cette première prise de garde par o-soto-gari. Ippon. L'église est à nouveau au milieu du village.

-57 kg : Laetitia Blot- Miryam Roper. Grosse attaque dans la première minute de la Française en mouvement de hanche sur la médaillée européenne et un yuko precieux marqué. Après une rupture pour un soin donné à l'Allemande, Laetita Blot repartait fort avec un ura-nage sur lequel elle allait chercher l'Allemande déjà à plat ventre ! Un waza-ari, changé par la table en yuko. À 40 secondes de la fin, alors que Roper tentait de monter en rythme, Blot lui replaçait un énorme ura-nage pour un troisième yuko et tenait le combat jusqu'à la fin.

-52 kg : Annabelle Euranie - Mareen Kraeh. Pénalisée deux fois en début de combat par cette solide allemande médaillée mondiale 2013, Annabelle faisait le forcing et reprenait une pénalité. Dans les deux dernières secondes, la Française poussait l'Allemande dehors... et se faisait sanctionner.

11h30. Féminines - La Slovénie domine la Hongrie pour le bronze. Gros bras de fer entre ces deux nations qui se ressemblent pour le judo féminin et ont chacune leur point fort. Avec la victoire accrochée de Petra Nareks sur Reka Pupp et la domination de la vice championne d'Europe Tina Trstentjak au sol sur Franciska Szabo, la Slovénie prenait deux points, contre-balancés par les deux victoires hongroises de Karakas sur Bedeti et de Breitenbach (ex-Meszaros) sur Pogacnik sur un joli nidan-ko-soto-gake. Dans le combat décisif, la grande Anamari Klementina Velensek trouvait l'ouverture pour un yuko sur la non moindre grande Abigel Joo et donnait la victoire à la Slovénie.

11h30. Féminines - L'Italie bat la Russie pour le bronze. Une fois encore, la Russie était bien partie avec ses légères, uchi-mata de Dologova sur Giuffrida et un juji-gatame rapide de Zabludina sur la championne olympique 2008 Quintavalle. Mais Labazina se faisait coincer au sol par Gwend et Cantoni gagnait le décalage des pénalités face à Gazieva. Pour le combat final, la Russie avait fait confiance à Dmitrieva, sa -78 kg, pour contrer la -70 kg italienne Cantoni. Mal joué. La Russe prenait un yuko sur seoi-nage et c'est l'Italie qui récoltait le bronze. 

10h. Ce qu’il vous reste à vivre ce dimanche, à partir de 11h30 :

Féminines
Combats pour le bronze :

Italie - Russie
Hongrie – Slovénie

Finale :
France
– Allemagne

 

Masculins
Combats pour le bronze :

Ukraine - Hongrie
Allemagne - Russie

Finale :
France
- Géorgie

9h55. Masculins - La Géorgie au menu des Bleus ! Programme alléchant pour les protégés de Stéphane Frémont, qui restent sur trois défaites contre ces mêmes Géorgiens sur les cinq dernières éditions (finales 2010, demi-finale 2012 et 2014). La bande à Tchrikishvili n'ont rien laissé passer à la Hongrie, l'emportant 5-0 avec le dernier point empoché par Okruashvili aux dépens de Bor, sur un seoi comptabilisé waza-ari à dix secondes de la fin.

9h35. Masculins - Les Français survoltés ! Face à une Russie plus que compétitive, la France a su démontrer toute sa valeur en écartant leurs adversaires combat après combat. À commencer par Loïc Korval, qui a sauté sur l'aubaine pour prendre sa revanche du Masters contre Pulyaev, d'un o-soto-gari tout d'abord, avant un yoko-tomoe-nage pour le second waza-ari du combat. Pierre Duprat se présentait à son tour, pour une représentation de seulement neuf secondes, le temps d'amener le vainqueur du Masters Iartcev dans un déplacement et de lui infliger son juji-gatame en liaison debout - som. Dantesque ! Au courage, Loïc Pietri allait chercher le troisième point aux pénalités, jusqu'à cette ouverture sur sumi-gaeshi en toute fin de partie pour yuko contre le vainqueur du Grand Chelem de Bakou 2014 et du Grand Prix de Géorgie 205, Alan Khubetsov. Place ensuite aux déçus des -90kg, Voprosov côté Russe et Iddir côté Français, pour un duel débridé où les nombreux arrachés du Marseillais faisaient mouche. Waza-ari et yuko, le jus semble revenir chez le médaillé européen 2014... En conclusion, Maret se faisait surprendre par le roublard Denisov, un -90 kg, sur makikomi dans la quatrième minute de combat. Qu'importe, la France retrouve la finale des Europe pour la première fois depuis 2011.

9h30. Féminines - Ce sera France - Allemagne en finale ! Cette fois, la lourde Chibisova n'a pu apporter le point décisif pour permettre à la Russe de passer sur le fil. Piégée au sol par Luise Malzhan, finaliste des -78kg, elle devra partir avec ses compatriotes en repêchages, tandis que l'Allemagne de la néo-championne d'Europe Martyna Trajdos, dominée d'un waza-ari par Labazina, file en finale. Une finale qui sent déjà la poudre, avec la perspective de voir Agbegnenou prendre notamment sa revanche.

9h05. Féminines - Les Françaises défendront leur titre Pour la cinquième année consécutive, l'équipe de France féminine disputera la finale des championnats d'Europe. Elle a pu compter sur sa vice-championne d'Europe des -52kg Annabelle Euranie, très réactive en contre sur Nareks. Derrière, Blot montait au plafond Bedeti, Agbegnenou ne prenait que neuf secondes pour placer un o-soto-gari rageur à Milosevic, Gahié s'offrait le scalp de Trstenjak, montée de catégorie pour l'occasion en immobilisation, tout comme Malonga pour le compte. En face d'elles en finale, elles se frotteront aux Allemandes ou aux Russes, actuellement sur le tapis à en découdre.

9h. Masculins - l'Allemagne fissurée par la Hongrie. Seidl sur o-uchi-gari, Voelk sur uchi-mata, deux ippon qui avaient placé l'Allemagne dans les meilleures dispositions contre la Hongrie. Mais Maresch ne savait conclure contre Csoknyai, qui s'imposait aux pénalités, avant que Ver ne surprenne Odenthal sur harai-goshi pour ippon. Frey le -100kg se mesurait finalement à Barna Bor, éliminé précocément en +100kg hier, pour un combat qui allait durer jusqu'au golden score ou Frey se faisait contrer son ashi-guruma par le lourd Bor.

8h45. Masculins - La France sera elle aussi en demies. Face au Portugal, les Français se sont montrés sérieux et appliqués pour ne pas trembler. David Larose et Florent Urani lançaient idéalement le bal par des victoires sur Oleinic et Fernandes acquises grâce à leur sumi-gaeshi, avant que Loïc Pietri n'ait besoin d'une pénalité infligée à son adversaire dans le golden score pour arracher le troisième point. Au tour d'Alexandre Iddir, éteint hier, de monter sur le tapis face à Dias. Un combat sans envolée que le Portugais remportait d'une pénalité, alors que la réaction du Marseillais sur sode aurait certainement mérité une meilleure appréciation de l'arbitre. Maret, sans adversaire face à lui, donnait un peu d'ampleur au score pour une entrée en matière sans fioriture mais solide.

8h35. Masculins - La Russie et la Géorgie encore invaincues ! Sans présenter de lourd, la Russie s'impose 4-0 face à l'Ukraine, avec notamment le bel ippon de Pulyaev d'un seoi à genoux sur Zantaraia, avant l'o-soto-gari précis de Voprosov pour clore la marque. Les Géorgiens, emmenés par son champion d'Europe 2015 Tchrikishvili ont marché sur la République Tchèque, Matiashvili faisant le forcing pour rattraper un yuko de retard et se voyant récompenser en toute fin de rencontre sur makikomi. 5-0 pour les triples tenants du titre.

8h15. Féminines - Velensek qualifie la Slovènie dans le cinquième duel.  Opposée à l'Italienne Galeone,  la médaillée de bronze des -78kg a assuré l'essentiel avec un succès d'une petite pénalité. Médaillée de bronze l'an passé,  la Slovénie rallie les demi-finales, où elle retrouvera l'équipe de France.

8h10. Féminines - L'Allemagne en impose. Après que la Hongroise ait ramené les deux équipes à égalité en dominant Waechter aux pénalités -comme l'avait fait au préalable Kraeh aux dépens de Maros-, les deux finalistes de vendredi, Martyna Trajdos (1re en -63kg) et Laura Vargas Koch (2e en -70kg) passaient la vitesse supérieure pour passer Szabo et Gercsak. les voilà en demies contre la Russie. 

8h. Féminines - La Russie au combat décisif ! Les Polonaises Arleta Podolak, d'un mouvement en changement de direction, et Katarzyna Klys, aux pénalités, ayant répondu à Yulia Ryzhova, dont le seoi a scotché Perenc, et à Marta Labazina, sans adversaire, tout s'est joué sur le cinquième combat, opposant Furmanek à Chibisova. Cette dernière qui profitait d'un passage en ne-waza pour immobiliser son adversaire. 

7h30. Masculins -L'Ukraine et la République Tchèque dominent la Slovénie et l'Espagne. Emmenée par Giorgii Zantaraia et Serhiy Drebot, l'Ukraine n'a fait qu'une bouchée de la Slovénie de Rok Draksic, médaillée de bronze samedi, tandis que les Tchèques, qui œuvreront sans Krpalek en lourds, suppléé par Michal Horak, ont dominé sans souci la jeune équipe d'Espagne (4-1).

7h. Dernière ligne droite pour le judo dans ces Jeux européens de Bakou ayant valeur de championnats d'Europe, avec la compétition par équipes. Sept nations du côté des féminines, dix chez les masculins, parmi lesquelles la France, qui aligne une équipe dans chaque tableau pour tenter de relever la tête après des individuels compliqués.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310