10:43 01 fév

Jeux d'Asie, le Japon juste devant

Rendez-vous important pour le continent asiatique, tous les deux ans, les Jeux d'Asie avaient lieu jusqu'à mardi 16 novembre dans la ville chinoise de Guangzhou. Ils ont réuni presque tous les meilleurs athlètes des nations fortes de la zone, qui prennent très au sérieux ces Jeux continentaux.
Verdict : le Japon (7-4-4) l'emporte au général d'une médaille d'or devant la Corée (6-3-5), grâce à la supériorité, une nouvelle fois réaffirmée, de son équipe féminine - les Japonaises étaient engagées dans six finales et en ont gagné quatre ! Mais chez les garçons, la Corée est devant, pour une médaille d'or de plus (4) dans le même nombre de finales (5). Significative, la finale perdue du nouveau champion du monde, des -100 kg, le Japonais Anai, devant l'ancien champion du monde, le combattif Hawang Hee-Tae. En -66 kg, le jeune champion du monde Morishita est écarté lui aussi par Kim Joo-Jin, le vainqueur du tournoi de Paris 2010. En revanche, l'impressionnant champion du monde 2010 en -73 kg Akimoto bat une nouvelle fois en finale, le "judoka de l'année 2009", le Coréen Wang. Décidément un duel de géants qui s'annonce jusqu'à Londres 2012 ! Le champion du monde Kim Jae-Bum reste le maître en -81kg pour la Corée, tandis que Ono met un peu de baume sur son coeur meurtri de meilleur judoka de la catégorie des -90 kg, pourtant sorti aux championnats du monde par le diable grec Iliadis. Hiraoka est dominé une nouvelle fois dans une grande finale face au brillant Sobirov, champion du monde en titre des -60 kg. En lourds, si Takahashi emporte la compétition des open, un autre battu de marque pour le Japon : le nouveau champion du monde "open" devant Teddy Riner, Daiki Kamikawa, troisième en +100 kg. C'est le mobile Coréen Kim Soo-Wan qui le domine d'un yuko.
Chez les filles, en revanche, le Japon a toujours plus de certitudes. Misato Nakamura, finaliste des championnats du monde, reprend la main en -52 kg, Kaori Matsumuto ne l'a jamais perdu en -57 kg, ni Yoshie Ueno en -63 kg. Autre parcours impressionnant d'une championne du monde celui de Mika Sugimoto, qui, après son doublé mondial, s'empare du titre en +78 kg. La Corée emporte les deux catégories -70 kg et -78 kg et la Chine, chez elle, reste sur un modeste doublé, avec la victoire en open de l'immense Liu Huanyuan et en -48 kg de Wu shugen, qui bat Tomoko Fukumi.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_regions
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code