17:35 20 avr

Jean-Claude Senaud : "Nous travaillons sur l'après confinement"

Trois questions au DTN de la FFJudo

Alors que la question du déconfinement est depuis plusieurs jours à l'agenda politique, L'Esprit du Judo a interrogé Jean-Claude Senaud, Directeur Technique National, afin de savoir sur quelles hypothèses et scénarii la FFJudo travaillait, et quelles informations il était d'ores et déjà possible d'annoncer aux licenciés. 

On imagine que comme toutes les fédérations sportives, la FFJudo travaille à "l'après" confinement et crise sanitaire. Qu'en est-il précisément ? Peut-on dire que la saison est d'ores et déjà terminée ?
Je pense qu'il est trop tôt pour l'affirmer. Si cela est acté au niveau des compétitions nationales, au niveau du club nous sommes dans l'attente, à la fois des informations scientifiques mais aussi des décisions politiques et administratives. Voilà pourquoi nous avons mis en place depuis plusieurs semaines deux commissions : la première travaille sur "le déconfinement au niveau du club". La seconde porte sur "une coordination nationale sur le déconfinement". Elles sont composées de dix à douze personnes : présidents de ligue et de comité départemental, professeurs, et un médecin. Elles vont produire des documents, sous forme de procédures, que nous enverrons au ministre chargé du déconfinement. L'idée maîtresse qui guide ces commissions est la suivante : "une pratique sans danger pour les élèves et les professeurs". 
En ce qui concerne le moment de la reprise, nous attendons de voir quelles procédures vont mettre en place les écoles à partir du 11 mai. Si les enfants reprennent l'école, pourront-ils aussi reprendre leurs activités sportives ? Nous attendons aussi de savoir si les maires et préfets vont autoriser la réouverture des enceintes municipales utilisées par les clubs et, si oui, dans quelles conditions (nombre d'enfants maximum en fonction de la surface de tatami par exemple). 
Au niveau du club, nous travaillons sur un scénario qui concerne prioritairement les cours "enfants", avec une procédure bien précise. Dans l'hypothèse d'une reprise autorisée, les préconisations de la première commission seraient les suivantes : que les enfants arrivent directement en judogi (pour ne pas avoir à se changer et donc à être potentiellement nombreux dans les vestiaires), qu'il y ait un balisage au sol dans chaque club pour éviter au maximum de réduire la distanciation sociale entre enfants ou entre enfants et parents, que le tapis soit désinfecté - un kit sanitaire sera d'ailleurs envoyé au club, que le professeur porte en permanence un masque, que les enfants travaillent par groupe de quatre maximum durant tout le cours, sur des séances plus courtes. Nous sommes en train de finaliser des affiches rappelant les gestes barrières et les mesures sanitaires spécifiques à respecter dans le dojo, mais aussi des cours "clés en main" pour les professeurs, concernant chaque tranche d'âge, par exemple des exercices à pratiquer seul, ou le Kodomo no Kata. 

Comment préparez-vous déjà la prochaine saison ?
Nous savons que la rentrée et la reprise des cours ne pourront être que progressives en septembre-octobre dans les clubs. Nous voulons anticiper en préparant une grande campagne de communication durant tout le mois de juin, fin août et en septembre via les réseaux sociaux, la radio et peut-être la presse régionale. Au niveau des clubs, ces derniers recevront le catalogue fédéral au début du mois de juin. Pour cette saison 2019/2020, nous tablons malheureusement sur une perte de 12000 licenciés. 

Avez-vous actualisé le calendrier des compétitions nationales pour le prochain début de saison ?
Oui. Nous avons arrêté un nouveau calendrier. Encore une fois, celui-ci n'est établi qu'à titre indicatif car nous ne savons pas encore si des événements réunissant plusieurs centaines, voire milliers, de personnes seront autorisés à ce moment-là. La première compétition de la saison 2020-2021 serait les championnats de France seniors par équipes 1re division les 3 et 4 octobre à Brest. Puis les championnats de France de ju-jitsu les 17 et 18 octobre organisés au sein de la ligue PACA, les championnats de France cadets 1re division le 31 octobre/1er novembre, les "World DEAF Judo" (championnats du monde sourds) du 17 au 19 novembre et les championnats de France seniors 1re division individuels les 21 et 22 novembre (finalement à Villebon cette année, NDLR). Quant aux minimes, si nous en avons l'opportunité, nous essaierons de caler la coupe de France individuelle à l'automne. 

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions