10:17 01 nov

J-C Senaud : "Une sanction éducative"

Retour sur les mondiaux juniors avec le directeur technique national

Alors que la France a fini les championnats du monde juniors avec une médaille de bronze et que huit des sélectionnés pour cette épreuve viennent de se voir sanctionner vendredi dernier d'un mois de toutes compétitions nationales et internationales, le DTN de la FFJudo nous répond, confirmant par ailleurs le remplacement de Richard Hallouin comme entraîneur national cadets.

Quel bilan faites-vous de ces championnats du monde ?
Évidemment, le résultat n'est pas satisfaisant. Mais nos combattants ont eu pour beaucoup, je pense en particulier à Justine Deleuil et Romane Dicko, un tirage compliqué. On se rend compte que la ranking list chez les juniors ne veut pas forcément dire grand-chose. Ne serait-ce que parce que les Japonais ne sortent pratiquement pas à l'international. De même, certaines têtes de série ne sont pas représentatives, qualitativement, de leur classement. C'est pourquoi je serai pour la mise en place d'un double repêchage dans cette catégorie d'âge. Car, les combats de Deleuil et Dicko contre les Japonaises sont des finales avant l'heure. 
Ensuite, je suis déçu pour Aurélien Diesse. Il a combattu avec une double fissure du ménisque. 

Comment interpréter la sanction infligée à huit juniors, vendredi dernier ?
C'est une sanction qui se veut éducative. Ces jeunes gens n'ont pas eu un comportement compatible avec les valeurs de l'équipe de France.
J'étais intervenu avant leur départ pour leur expliquer l'exemplarité qu'ils devaient avoir en tant que représentants de leur pays. Le judo est un système éducatif, avec un code moral. Dans celui-ci, il y a le respect, notamment des lieux. En soi, ce qu'ils ont fait n'est pas très grave, mais on ne fait pas la fête la veille d'une compétition par équipes à des championnats du monde. 
Une précision concernant Loris Tassier qui a combattu ce week-end à l'European Cup de Malaga. Les sanctions ont été officialisées vendredi dernier en fin d'après-midi. Or, ce dernier, à ce moment-là, était déjà en Espagne avec son club. On va donc décaler sa suspension de quelques jours, mais elle durera un mois comme les autres. Je précise que les juniors suspendus peuvent participer aux séances techniques et de PPG à l'Insep. Seuls les séances de randoris leur sont interdits.

Confirmez-vous la rumeur selon laquel Richard Hallouin ne va plus être l'un des entraîneurs nationaux cadets ?
Je vous la confirme. Nous avons lancé un appel à candidature il y a plusieurs jours et, en discussion avec Cathy Fleury (responsable nationale de l'équipe de France cadets, NDLR), nous avons retenu Lilian Barreyre pour succéder à Richard Hallouin. Lilian Barreyre est jeune, parlant très bien japonais et un bon technicien. Des qualités qui nous paraissaient intéressantes pour encadrer cette tranche d'âge.  

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310