23:13 12 oct

Grand Prix du Kazakhstan 2014 - Iddir pour finir

Duprat frappe fort, Iddir va mieux

Le chef-d'oeuvre du week-end pour Duprat, un fantastique uchi-mata sur le Mongol Hashbaatar, 3e mondial / Officiel IJF

En ce dernier jour, le -90kg français Alexandre Iddir, inexistant lors des championnats du monde, devait montrer qu'il a bien le potentiel qu'on lui prête. On peut dire que la mission est accomplie avec une très honnête troisième place. Ce n'est pas vraiment un coup d'éclat, mais c'est une médaille de bronze en Grand Prix et des points en plus pour ce garçon qui est actuellement 32e mondial. De quoi se rasséréner un peu et profiter, comme c'est l'objectif, de l'expérience accumulée pour faire mieux la prochaine fois dans des rendez-vous plus décisifs. 
À vrai dire, ce ne fut pas simple et il y a encore du boulot pour prendre la mesure des combattants de ce niveau, comme lui au delà de la 15e place mondiale.

Au coude à coude avec Ustopiryion
Après une mise en jambe réussie contre le Mongol Khutag, 50e mondial, qu'il sanctionnait plusieurs fois sur ses tentatives de pression, c'est l'Italien Facente, son premier adversaire des championnats du monde, qui l'attendait au tour suivant. En accumulant les tournois, celui-ci s'est hissé à la 17e place mondiale et il est à considérer. Il a d'ailleurs dominé la première partie du combat, marquant même deux waza-ari selon l'arbitre de tapis, le premier transformé en yuko et le second annulé, avant que le Français parvienne à changer le cours du combat en marquant ippon. Une performance en soi pour un combattant qui n'est classé, rappelons-le, que 32e mondial. Malheureusement, Iddir perdait ensuite la bataille de la demi-finale contre le Tadjik Ustopiryon, classé à la... 33e place mondiale. Dommage, ce combat était important pour la marche en avant du Français. Il a su néanmoins se reprendre en battant joliment le double champion d'Europe juniors 2011 et 2012 (et vice champion du monde junior 2011), le Russe Khusen Khalmurzaev (53e) - frangin de Khasan, deuxième en -81 kg - sur un bel uchi-mata.

Le vainqueur, c'est Duprat
Peu fréquenté, le Grand Prix du Kazakhstan n'a pas mis en valeur de dynamque collective, sinon celle des Kazakhs, qui mettent en valeur le remarquable -60 kg Yeldos Smetov, médaillé mondial juniors en 2011 et le seigneur des steppes Maxim Rakov en -100 kg, lesquels rappelent qu'ils seront dangereux en 2015 pour les championnats du monde qui auront lieu là-bas. On aura remarqué le champion du monde juniors 2013 Yuuki Hashiguchi, qui l'emporte en -66 kg. Pour le Japon, on aura pu admirer aussi l'exceptionnel technicien Yuki Nishiyama en -73 kg, dont la relative indolence lui vaut cependant deux échecs d'un shido contre deux "top 10". Mais pour nous Français, celui qui marque des points après l'échec général à Chelyabinsk de la catégorie des -73 kg, c'est Pierre Duprat, 3e des championnats d'Europe 2013, champion de France 2013, 5e du tournoi de Tokyo en décembre de cette année-là avant de se blesser au genou. Il est revenu un peu court pour les championnats du monde, le voici désormais en pleine forme. On attend avec intérêt son Grand Prix en Ouzbekistan.

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310