15:20 03 jul

Grand Prix de Montréal J-2

Riner-Harasawa en perspective, le Canada impatient

Teddy Riner comme seul Français, mais aussi une formidable équipe du Japon : Takato, Hashimoto, Nagase, Baker, Haga, Harasawa, le premier et le dernier étant sélectionnés pour les championnats du monde cet été à Tokyo. Il y aura donc potentiellement un Riner-Harasawa ce dimanche à Montréal à l’occasion de cette nouvelle étape du circuit mondial IJF World Tour. Une « top nouvelle » pour le Canada qui lance ce rendez-vous 2019 dans une logique plus large de son plan de développement (voir « Retrouver la vibration de Coubertin »).

« Tout le monde est prêt pour ce que nous voulons être une étape importante pour Judo Canada. Dans une configuration à trois Grands Prix au mois de juillet, qui est venue compliquer un peu la tâche, nous devrions avoir autour de 350 participants et soixante nations, explique Nicolas Gill, directeur de Judo Canada. La billetterie fonctionne bien, nous avons engagé de nombreux combattants canadiens pour leur donner de l’expérience et qu’ils profitent de ce moment de top niveau mondial. Nous avons cette volonté affichée de créer le lien avec les JO de Montréal, en racontant une belle histoire autour de ce Grand Prix. »

Si la venue de Teddy Riner réjouit forcément de l’autre côté de l’Atlantique et aura forcément un impact énorme en termes d’image et d’intérêt médiatique, l’ancien double médaillé olympique et triple médaillé mondial avoue sa déception de ne pas voir une sélection française faire le déplacement : « Nous jouons le jeu depuis des années en termes de présence au tournoi de Paris notamment, au stage international qui suit, alors je suis forcément un peu déçu et je ne comprends pas bien pourquoi il n’y a pas cette réciprocité, explique Nicolas Gill. J’aurais aimé que nous partagions une partie de l’histoire. » Interrogé sur cette impasse faite sur le nouveau rendez-vous nord américain, le directeur de équipes de France, Stéphane Traineau, de la même très belle génération des -100kg des années 1990 que Gill (vainqueur du Français en demi-finale des JO 2000,) était un peu embêté : « Notre planification était déjà faite quand nous avons eu connaissance des dates de Montréal et nous subissons ce nombre très important de grands tournois, en terme de calendrier comme en terme de budget. Nous ne serons d’ailleurs pas non plus à Budapest dans dix jours. Les équipes seront en stage en vue des championnats du monde de Tokyo. Je comprends ce regret évidemment et j’espère que l’on pourra être présent à l’avenir d’autant que notre relation avec le Canada et Nicolas sont excellentes, c’est quelqu’un de grande qualité. » Riner en reprise sur le tapis donc – ce qui restera déjà comme un énorme coup pour cette première édition du Grand Prix de Montréal – et des Français qui ont fait le déplacement en tant que supporters avant même d’avoir eu connaissance de la présence de Riner. « Même s’il y a un petit paradoxe à ce que les Français soient présents sans le judo français, je le retiens aussi comme un message fort » note Gill.

Les accréditations ont lieu ce mercredi, et on devrait avoir les confirmations des engagés dans quelques heures, mais des pointures sont annoncées comme nous vous en parlions il y a six semaines ici.

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310