7:06 09 fév

Grand Chelem Paris 2019 - Le direct du premier jour

Au programme du jour : -48kg, -52kg, -57kg, -63kg F / -60kg, -66kg, -73kg M

GRAND CHELEM DE PARIS 2019
ACCORHOTELS ARENA 
9-10 FÉVRIER

(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières informations)

19h05. -63kg : Cinquième victoire à Paris pour Clarisse Agbegnenou !
Epoustouflante finale entre les deux meilleures -63kg de ces dernières années. De l'intensité, de l'impact, pas de temps faible, des attaques très fortes. Du très haut niveau. La Slovène se montre très dangereuse sur un ko-uchi-makkikomi à gauche alors qu'Agbegnenou trouve presque l'ouverture sur son harai/o-soto à gauche. Rien n'est marqué et direction le golden score dans ce combat sans temps mort. La triple championne du monde française lance alors un ko-uchi-gari qu'elle suit immédiatement pour tourner la championne olympique sur le dos pour waza-ari. Quel combat ! 

18h45. -73kg : Hashimoto sort le grand jeu
Face au Mongol Tsend-Ochir (vice-champion du monde juniors 2015 en -60kg), Soichi Hashimoto a laissé ses sode au placard pour son tai-otoshi qu'il place deux fois lors de cette finale. Un pour waza-ari, l'autre pour ippon ! Le vice-champion du monde 2018 continue son duel à distance avec Shohei Ono (qui combattra à Düsseldorf) pour le leadership de la catégorie. 

18h40. La réaction de Mélodie Vaugarny, 3en -48kg ce samedi


18h30. -57kg : Deguchi fait le doublé
C'était la seconde finale entre deux judokates d'un même pays. D'un côté, Jessica Klimkait. De l'autre, Christa Deguchi. Deux Canadiennes en finale de ce Grand Chelem de Paris donc. Cherchant le coup dur grâce à son o-chi-gari ken-ken, la seconde, Japonaise de naissance, s'adjuge sa seconde victoire consécutive ici à l'Accor Hotels Arena après 2018 grâce à un tai-otoshi effectué à genou, à huit secondes de la fin dans un combat où on sentait que les combattantes se connaissaient sur le bout des doigts. 

18h05. -66kg : Vieru avec classe
Il est Moldave et 16e mondial à la ranking-list. Cette saison, il n'a à son palmarès qu'une cinquième place au GP de Hollande en novembre. 
Sans faire de bruit, ce champion d'Europe -23 ans en 2016 a tracé son sillon jusqu'en finale où il affrontait le Géorgien Margvelashvili, très costaud ce samedi. Un combat qui commençait doucement. Mais le Moldave sortait alors de son chapeau une feinte vers l'arrière pour faire reculer la jambe avancée du Géorgien puis plaçait un tai-otoshi qui faisait faire à Margvelashvili un joli soleil. Superbe ippon ! 

17h45. -52kg : Shishime, vainqueur d'une finale 100% japonaise
Duel nippon pour le dernier combat de la journée des -52kg. Et une nouvelle fois la victoire se décide aux pénalités, l'arbitre estimant, à deux shidos partout, qu'Ai Shishime s'était montrée plus active que Natsumi Tsunoda. Médaille d'or donc pour la vice-championne du monde 2018 de la catégorie. 

17h40. -52kg : Seconde médaille de bronze consécutive à Paris pour Astride Gneto
Elle faisait face à une adversaire difficile à manoeuvrer en la personne de la Mongole Munkhbat, parmi les meilleures combattantes du monde en -48kg. Sans prendre de risques inconsidérés, la Française faisait le décalage aux pénalités par son activité avant que son adversaire se fasse sanctionner par un troisième shido. Deuxième podium sur le circuit international cette saison pour la cadette des Gneto, après le bronze remporté au GP de Hollande en début de saison. 

17h30. -60kg : Takato en patron
Finale excitante entre Naohisa Takato et Yeldos Smetov, le vice-champion olympique. Un combat où le Japonais se sera montré le plus actif avec ses tentatives dangereuses de ko-uchi-gari. Mais c'est sur un contre en forme de coup du volant à dix secondes de la fin que Takato s'offre sa neuvième médaille d'or en Grand Chelem. 

17h15. -48kg : Kondo dompte Krasniqi
Méfiante vis-à-vis du bras droit de la Kosovare, la Japonaise, médaillée de bronze à Rio, plaçait un superbe ko-uchi-gari à droite qui plaquait la vainqueur du Masters 2018 sur le dos. 

17h00. -48kg :  Vaugarny remporte le duel franco-français
On la sentait très bien depuis le début de cette première journée. Très dynamique, percutante, ne se posant pas de question, Mélodie Vaugarny sera logiquement la Française médaillée du jour dans la catégorie. Face à Mélanie Clément, la combattante de SGS Judo place dans la première minute un tai-otoshi très bas, classique et diablement efficace puisqu'il marquait ippon. Première médaille en Grand Chelem pour Vaugarny. 

15h40. Les finales du jour
Masculins

-60kg : TAKATO Naohisa (JPN) / SMETOV Yeldos (KAZ)
-66kg : VIERU Denis (MDA) / MARGVELASHVILI Vazha (GEO)
-73kg : TSEND-OCHIR Tsogtbaatar (MGL) / HASHIMOTO Soichi (JPN)
Féminines
-48kg : KONDO Ami (JPN) / KRASNIQI Distria (KOS)
-52kg : TSUNODA Natsumi (JPN) / SHISHIME Ai (JPN)
-57kg : DEGUCHI Christa (CAN) / KLIMKAIT Jessica (CAN)
-63kg : AGBEGNENOU Clarisse (FRA) / TRSTENJAK Tina (SLO)

15h30. -73kg. Chaine terminera septième
Deux shidos d'avance pour Chaine dès la première minute, mais les attaques dangereuses étaient du côté italien avec le champion olympique, en -66kg, Fabio Basile. Un judoka qui semble avoir complètement digéré sa montée de catégorie. Variant entre o-uchi-gari et sumi-gaeshi, le Transalpin faisait monter les pénalités jusqu'à la troisième, en golden score.
Guillaume Chaine termine donc septième, masculin tricolore le mieux classé de la journée. 

15h10. -63kg. Agbegnenou/ Trstenjak en finale
La championne du monde en titre française marque très vite dans cette demi-finale face à la Slovène Leski (la seconde de la catégorie) sur son o-soto-otoshi. Puis les choses s'équilibrent avec une jolie tentative de sasae-tsuri-komi-ashi de la Française, contre de forts mouvements de hanche de la Slovène. Mais c'est finalement Agbegnenou qui marque sur un second o-soto-otoshi. 
En finale, elle retrouvera sa meilleure adversaire, Tina Trstenjak, venue à bout de la Japonaise Nabekura aux pénalités et au golden score. 

15h00. Horlaville et Receveaux septièmes, Gneto ira chercher un podium
La première, en -63kg, se fait rapidement piquer au sol par la Canadienne Beauchemin-Pinard et doit taper. La seconde faisait face à la Japonaise Tamaoki. Dominée, la Française prend deux waza-ari, dont le second sur un contre. Astride Gneto, en -52kg, passe quant à elle aux pénalités contre la Brésilienne Pimenta. 

14h55. -48kg. Vaugarny et Clément pour le bronze 
Sur un corps-à-corps compté waza-ari dès le début de combat, Mélodie Vaugarny mate la Chinoise Liu qu'elle gère de manière lucide en restant active. On sent la combattante de Sainte Gen' dans un très bon jour. 
Pour le bronze, elle rencontrera... Mélanie Clément, battue au golden score par la Kosovare Krasniqi. Gênée par la puissante main droite de la vainqueur du Masters fin décembre et ses o-soto-otoshi, la Française subissait et prenait deux shidos durant les quatre premières minutes avant de voir Krasniqi marquer un waza-ari. 

Demi-finales
Masculins

-60kg
TAKATO Naohisa (JPN) / NOZADZE Temur (GEO)
DASHDAVAA Amartuvshin (MGL) / SMETOV Yeldos (KAZ)

-66kg
VIERU Denis (MDA) / ZANTARAIA Georgii (UKR)
MARGVELASHVILI Vazha (GEO) / SHMAILOV Baruch (ISR)

-73kg
TSEND-OCHIR Tsogtbaatar (MGL) / GJAKOVA Akil (KOS)
HASHIMOTO Soichi (JPN) / HEYDAROV Hidayat (AZE)

Féminines
-48kg
KONDO Ami (JPN) / GANBAATAR Narantsetseg (MGL)
KRASNIQI Distria (KOS) / CLEMENT Melanie (FRA)

-52kg
TSUNODA Natsumi (JPN) / ESTEO LINNE Nina Estefania (ESP)
MUNKHBAT Urantsetseg (MGL) / SHISHIME Ai (JPN)

-57kg
KIM Jisu (KOR) / DEGUCHI Christa (CAN)
KLIMKAIT Jessica (CAN) / LKHAGVATOGOO Enkhriilen (MGL)

-63kg
AGBEGNENOU Clarisse (FRA) / LESKI Andreja (SLO)
TRSTENJAK Tina (SLO) / NABEKURA Nami (JPN)

Repêchages
Masculins

-60kg
TSJAKADOEA Tornike (NED) / PRECIADO Lenin (ECU)
BEN DAVID Daniel (ISR) / PULKRABEK David (CZE)

-66kg
LOMBARDO Manuel (ITA) / ABDELMAWGOUD Mohamed (EGY)
SEIDL Sebastian (GER) / ABDULZHALILOV Abdula (RUS)

-73kg
SHAVDATUASHVILI Lasha (GEO) / KARAPETIAN Ferdinand (ARM)
CHAINE Guillaume (FRA) / BASILE Fabio (ITA)

Féminines
-48kg
VAUGARNY Melodie (FRA) / LIU Ting (CHN)
KANG Yujeong (KOR) / GALBADRAKH Otgontsetseg (KAZ)

-52kg
GNETO Astride (FRA) / PIMENTA Larissa (BRA)
VALENTIM Eleudis (BRA) / GIUFFRIDA Odet (ITA)

-57kg
RECEVEAUX Helene (FRA) / TAMAOKI Momo(JPN)
PAVIA Automne (FRA) / SILVA Rafaela (BRA)

-63kg
BEAUCHEMIN-PINARD Catherine (CAN) / HORLAVILLE Yasmine (FRA)
RENSHALL Lucy (GBR) / NOUCHI, Aimi (JPN)

14h05. Pavia, Horlaville et Chaine en repêchages, Clément en demi-finale
Face à la très régulière Kazakhstanaise Galbadrakh (médaillée olympique et mondiale), Mélanie Clément (-48kg) passe (pour la troisième fois de la journée) aux pénalités au golden score pour atteindre la demi-finale où elle rencontrera la Kosovare Krasniqi. 
En -57kg, Automne Pavia faisait face à la Canadienne Jessica Klimkait. Bagarreuse, la Française se voyait toutefois pénaliser trois fois, Klimkait lançant systématiquement son morote-seoi-nage lorsque la Marseillaise avançait. 
En -63kg, Yasmine Horlaville est défaite par l'autre Slovène de la catégorie, Leski, au golden score. 
Énorme baston entre Hidayat Heydarov et Fabio Basile en quart de finale des -73kg. Une catégorie dans laquelle Guillaume Chaine sera aussi en repêchages après sa défaite aux pénalités, lors d'un combat très fermé contre le Japonais Hashimoto. Le combattant de l'ESBM Judo demeure le seul masculin tricolore encore en course. 

13h30. Clarisse passe le piège Beauchemin-Pinard
Il va falloir peut-être surveiller cette combattante comme une potentielle concurrente pour Clarisse Agbegnenou dans les mois à venir. Car Catherine Beauchemin-Pinard a proposé une vraie opposition physique à la triple championne du monde, dans un combat qui trouve finalement son dénouement en début de golden score sur un ko-uchi-gari alors que la Canadienne se relevait d'une tentative de mouvement d'épaule. Un beau coup de patte de la Française qui l'envoie en demi-finale. 

13h20. Pavia concentrée, ça ne passe pas pour les soeurs Gneto et Vaugarny
Grosse baston entre Mélodie Vaugarny et Ami Kondo (-48kg), la Japonaise médaillée olympique de Rio. Première action et premier waza-ari pour la Française qui surprend la Nippone. Séquence suivante : un long passage au sol où ça bastonnait fort avant un corps-à-corps qui tourne à l'avantage de Kondo, qui place un harai-goshi suivi en hon-gesa-gatame. Vaugarny aura été sans aucun complexe. Elle sera en repêchages.
En -52kg, Astride Gneto avait sa tactique bien en place contre la Japonaise Natsumi Tsunoda : jouer les bordures pour un mouvement de jambe. Deux shidos partout mais Tsunoda arrive à passer une fois la hanche. Suffisant pour placer un uchi-mata et gagner d'un waza-ari.
En -57kg, Automne Pavia, alors qu'elle était un peu malmenée, place un gros mouvement de hanche contre la Coréenne Kwon. Ippon et direction les quarts de finale contre la Canadienne Klimkait. Sur le tapis 5, Priscilla Gneto fait le combat qu'il faut contre la Mongole Lkhagvatogoo mais, sur la dernière action du temps réglementaire, cette dernière contre la Française en gaeshi ! 

13h00. Clément continue sa route
Face à la Belge Jura, Mélanie Clément s'impose une nouvelle fois aux pénalités. Plus de deux minutes de golden score et un score de trois shidos à deux pour la Tricolore. 
Sur le tapis 3, le premier quart de finale en -66kg a vu le Moldave Vieru battre l'Italien Lombardo, tombeur du Japonais Abe et de l'Azerbaïdjanais Safarov sur une action très litigieuse : l'Italien lance un yoko-guruma à gauche, le Moldave tombe sur la tranche côté ventre mais l'arbitre estime que ce dernier a repris l'initiative pour pousser l'Italien sur le côté. Waza-ari à trente secondes de la fin et combat plié sur une décision franchement absurde. 

12h45. Receveaux en quart de finale, Kang stoppe Mercadier
Grosse entame de combat entre Hélène Receveaux et l'Allemande Stoll (Amélie). Au bout d'une minute, la Française lance un uchi-mata en bordure. Ippon. L'Orléanaise rencontrera la Coréenne Kim en quarts, tombeuse de la tête de série n°1 de la journée, Nora Gjakova. 
Sur le tapis d'à côté, Mallaurie Mercadier (-48kg), très en rythme depuis ce matin, prend un gros ura-nage de la Coréenne Kang, 2e l'année dernière ici-même. 

12h15. Limare et Bouda battus
Il n'y a plus de -60kg français en course. Romaric Bouda avait beau se battre comme un beau diable contre le champion du monde en titre, le Japonais Naohisa Takato, le mettant en danger sur des mouvements de hanche. Mais le lutin malin nippon se montrait patient et plaçait, à trente secondes de la fin, un ko-uchi-gari avant de gérer jusqu'au gong final lors d'un combat où le Français lui aura posé de vrais problèmes. 
Sur le tapis d'à coté, Vincent Limare commençait tambour battant contre le Géorgien Nozadze. Deux shidos contre ce dernier qui, peu à peu, prenait la mesure du combat pour dominer la fin des quatre minutes. Des séquences spectaculaires entre les deux combattants avant que Nozadze place un uchi-mata, au golden score, pour ippon. 

11h47. Pavia ne traîne pas, Horlaville aux shidos
Première prise de garde et un énorme o-soto-gari d'Automne Pavia sur la Hong-Kongaise Peum. Gros impact donné ippon au départ, mais ramené à waza-ari. Pas grave puisque, quelques séquences plus tard, la combattante de l'OM Judo en -57kg ajoute un second waza-ari pour la gagne.
Sur le tapis 2, en -63kg, Yasmine Horlaville (eure Judo) s'impose à la Brésilienne Castilhos, dans un combat où chacune des combattantes a cherché à passer sa hanche en première. Plus la Française que la Brésilienne puisque la Tricolore gagne trois shidos à deux. 

11h40. Clarisse sereine, Gneto fait le boulot
Entrée en lice de Clarisse Agbegnenou (RSC Champigny) dans la catégorie des -63kg. Face à elle, la Cubaine Del Toro Carvajal. Très vite dominante sur la garde, la Française cherchait à destabiliser son adversaire avec des coups de patte avant de lancer des o-uchi-gari ken-ken. Si la possibilité lui était donnée, la triple championne du monde essayait de placer son retournement "Reiter", si efficace lors du Masters chinois. 
C'est finalement sur ce spécial au sol qu'elle fait taper la Cubaine. Du travail très propre.
Sur le tapis 5, l'aînée des Gneto, Priscilla (ES Blanc-Mesnil Judo) passait la Roumaine Ohai aux pénalités lors du golden score. 

11h20. -57kg. Cysique s'incline, Receveaux facile
Gros combat pour Sarah-Léonie Cysique avec en face d'elle, pour son second tour, la Nipponne Momo Tamaoki, 3au Masters et 2à Osaka. 
Mettant du rythme comme à son habitude, la Française lançait un o-soto-otoshi d'un peu loin sur lequel la Japonaise pivotait pour dérouler la championne de France sur le dos. Waza-ari. Deux shidos partout dans la dernière minute mais la Française, qui préparait sa dernière attaque, voyait l'arbitre donner un matte sans raison à quelques secondes de la fin. Un arrêt qui cassait l'action de préparation de la Tricolore, la Japonaise gérant les dernières secondes pour l'emporter. 
Sur le tapis 3, Hélène Receveaux rentre tranquillement dans sa compétition en plaçant un sankaku-jime inversé à la Roumaine Stefan. 

11h05. Mokdar avec les honneurs
Après sa belle victoire contre la Coréenne Jeong au premier tour, la judokate du PSG Judo retrouvait la vice-championne du monde japonaise Ai Shishime. Jouant crânement sa chance, la Française se faisait piquer au sol dès la première séquence mais trouvait l'énergie pour sortir. Destabilisant Ai Shishime en travaillant sur sa jambe avancée, Mokdar jouat le tout pour le tout et lançait un uchi-mata que la Nipponne surpassait pour mettre uchi-mata pour ippon à la Tricolore. Une belle expérience pour la junior 1re année. 

11h00. -52kg. Gneto renverse la vapeur, Orsini piégée
Menée rapidement deux shidos à zéro par la Roumaine Chitu, Astride Gneto (ESBM Judo) retourne la situation. Deux shido partout puis après 2'23 de golden score, la Française trouve la solution sur o-uchi-gari ! 
Sut le tapis 4, Marie Orsini (US Orléans Loiret JJJ) débutait très bien contre la Belge Van Snick. Mais cette dernière marquait la première sur un mouvement de hanche et ne lâchait pas son avantage jusqu'au bout des quatre minutes. 

10h45. Flament à la trappe, Clément aux forceps
Dernier -73kg à rentrer en lice, le vice-champion de France 2018 ne vera pas le second tour. Dans un combat où il était mis en danger par les mouvements d'épaule du Marocain El Ziati, le Français tentait un corps-à-corps à quarante secondes de la fin mais son adversaire tournait parfaitement les épaules pour plaquer le Tricolore au sol. Ippon.
Tapis 5, Mélanie Clément devait attendre le golden score pour battre l'Allemande Meinz aux pénalités. 

10h20. Chaine sur le gong ! 
Mené d'un waza-ari à trente secondes de la fin sur un joli tai-otoshi à la volée du Kazakh Smagulov, le -73kg français (ESBM Judo) profitait du recul de son adversaire pour placer un fort o-soto-gari à une seconde la fin... ippon ! 
Sur le tapis d'à côté, Vincent Limare (-60kg) poursuit sa route en battant aux pénalités le Monégasque Yann Siccardi. 

10h10. Bouda oui, Mkheidze non
Le vice-champion de France -60kg d'Eure Judo passe sereinement le judoka syrien Mohamed Akkash sur un sankaku-jime. Au prochain tour, le niveau sera tout autre puisque Romaric Bouda retrouvera Naohisa Takato, champion du monde en titre. 
Dans la même catégorie, Luke Mkheidze (Sucy Judo) rentrait bien dans son combat face au Géorgien Jaba Papinashvili, médaillé de bronze aux championnats du monde juniors 2018 avec une belle tentative de tai-otosh. Pénalisé de deux shidos, le Géorgien trouvait pourtant l'ouverture sur un pur o-uchi-gari à ving-cinq secondes de la fin. Un avantage qu'il conservait jusqu'au bout.  

10h00. C'est fini pour Axus, Azema, Boucher et Korval

Le premier avait tiré le gros lot avec le Japonais Arata Tatsukawa, 3à Osaka. Un gauche très solide sur les jambes et très dur sur le kumikata. 
Tout se joue aux pénalités dans un combat lors duquel la bataille sur les mains aura été omniprésente. Trois shidos pour le Français contre un pour le Nippon. 
En -66kg, il n'y a (déjà) plus de Français puisque Kevin Azema prenait ippon au bout de la première minute par le Géorgien Margvelashvili, Mathias Boucher (Sucy Judo) subissait l'impact des mouvements d'épaule de l'Egyptien Abdelmawgoud et que Loic Korval se faisait surprendre par un enchaînement très dynamique en osoto-gari à droite/seoi inversé du Russe Abdulzhalilov, visiblement dans un très bon jour. 

09h45. Lombardo se paye Abe ! 
Cela restera assurément comme l'un des événements du jour. Dans un des premiers choc de la journée, le double champion du monde japonais, Hifumi Abe rencontrait l'une des étoiles montantes de la catégorie, l'Italien Manuele Lombardo, champion du monde juniors 2018 et vainqueur du GP d'Israël il y a deux semaines. Après une minute d'observation, l'Italien plaçait un premier kata-guruma qui faisait tournoyer le Nippon sur la tranche. Waza-ari. Trois séquences plus tard, alors qu'Abe avançait sur son adversaire, même punition ! Waza-ari/awasete, ippon et un Abe déjà éliminé. 

09h40. Faiza Mokdar chauffe Bercy, Cysique commence idéalement
La triple championne de France -52kg (cadette, junior, senior) 2018 du PSG Judo avait fort à faire sur le papier avec la Coréenne Jeong, vice-championne olympique -48kg et montée de catégorie sur ce Grand Chelem de Paris. Après une première alerte sur un ko-uchi-gari, la Parisienne profitait parfaitement d'une opportunité pour placer un juji-gatame qui faisait taper Jeong ! Sur le tapis n°2, Sarah-Léonie Cysique (ACBB Judo), championne de France senior et vice-championne du monde juniors 2018 des -57kg ne faisait qu'une bouchée de l'Américaine Mariah Holguin avec un premier waza-ari sur un harai-goshi puis un second sur une forte poussée au sol. 

09h30. Ca passe pour Vincent Limare et Korval, pas pour Vang-Si N'Zaou
Victoire beaucoup plus ardue que prévu pour Vincent Limare (ESBM Judo) face au Jamaicain Devin Waldenburg. Plus sur l'attaque avec ses tentatives de ippon-seoi-nage à gauche, le champion de France des -60kg, ne trouvait toutefois pas l'ouverture, son adversaire esquivant bien les initiatives du Tricolore. Mais attaquant toujours le premier, Limare s'imposait finalement aux pénalités après 30 secondes au golden score. Loic Korval (-66kg, OJ Nice) passe l'Américain Alaa El Idrissi également aux shidos. 
Vang-Si N'Zaou (-66kg, RSC Montreuil), de son côté se fait piquer au sol au début du golden score par l'Allemand Manuel Scheibel sur un dégagement de jambe classique. 

09h. Et c'est parti ! 
Deux judokas français, champions de France début novembre, ouvraient les hostilités de ce premier jour du Grand Chelem de Paris : Luca Otmane, en -73kg, et Kevin Azema, en -66kg. Le premier rencontrait l'Emirati Victor Scvortov, médaillé olympique à Rio. Un combat où ce dernier se montrait légèrement plus actif que le Français sur les trois premières minutes. De quoi faire monter les pénalités jusqu'au hansokumake contre le combattant de l'OJ Nice. Sur le tapis 4, Kevin Azema (JC Maisons-Alfort) dominait le Philippin Shugen Nakano. Si le Français ne trouvait la valeur, il se montrait toujours le premiers sur l'initiative avec ses tentatives de liaison debout-sol. Il s'impose en faisant pénaliser trois fois son adversaire. 

8h. Bonjour et bienvenu sur ce direct commenté du premier jour de ce Grand Chelem de Paris 2019, à un tout petit peu moins de dix-huit mois des JO de Tokyo désormais. Toute l'équipe de L'Esprit du Judo est mobilisée pour vous faire vivre ce week-end comme si vous y étiez. Excellente journée à tous !

Suite aux tirage au sort d'hier, retrouvez notre analyse pour les catégories filles et garçons.

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros