10:48 26 oct

Grand Chelem de Russie 2016, un carton japonais

Les Japonais engrangent les points à Tyumen

On ne peut pas dire que la compétition n'était pas intéressante, puisqu'elle bénéficiait d'une belle délégation japonaise venue se frotter aux Russes disponibles et à quelques compétiteurs étrangers acharnées (dont quelques "Olympiens" qui avaient jugé que c'était "the place to be" à trois semaines des Jeux de Rio) mais on peut néanmoins s'étonner, et même se formaliser pour l'équité sportive, que ce "Grand Chelem" russe, placé à ce moment, soit si loin des standards attendus pour une compétition de ce niveau. Pour les féminines, les catégories les plus fréquentées présentaient huit inscrites ! Elles étaient six seulement en -48 kg. C'était à peine mieux pour les hommes, avec treize -73 kg, quinze -81 kg...

Sept sur sept
Venue là manifestement pour préparer l'avenir la délégation japonaise a donc fait son marché en or et en points faciles, probablement dépitée tout de même par le manque de volume dans l'opposition. Sept sur sept chez les féminines avec des n°3 ou 4 d'avenir comme la -48 kg Funa Tonaki, la -57 kg Tsukasa Yoshida (celle qui avait satellisé la Française Receveaux sur uchi-mata au Grand Chelem de Tokyo, et qui a aussi gagné Tyumen l'année dernière et le Grand Chelem de Bakou), la lourde Inamori, victorieuse à Tokyo devant Ortiz, ou la malheureuse Arai Chizuru en -70 kg, médaillée mondiale et victorieuse à Tokyo, mais non sélectionnée au Jeux. 
C'est moins bien chez les garçons avec deux titres seulement pour le Japon, dont celui du -66 kg Hifumi Abe, un combattant qui monte très fort dans l'ombre de Masashi Ebinuma et qui fait encore un numéro à Tyumen. Il ne devrait pas rester longtemps loin de la lumière.
Avec neuf médailles d'or, le Japon marque une nouvelle fois les esprits.

Treize finales pour la Russie, mais...
La Russie est seconde avec trois médailles d'or... et dix médailles d'argent, sans son équipe olympique. Suivie par la Suède, les deux Olympiens Marcus Nyman (-90 kg) et Marvin Pacek (-100 kg) ayant décidé de faire le déplacement à quelques semaines des Jeux. Une préparation qui leur vaudra au moins de la confiance car ils l'emportent contre des combattants russes dangereux. Ce ne sera pas le cas pour l'Anglaise Powell, potentielle adversaire d'Audrey Tcheumeo en quart de finale à Rio, qui a fait le déplacement pour une défaite au premier tour. 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei