8:33 11 fév

GC Paris 2017 : Le direct commenté !

Triplé japonais, quatre médailles pour les Françaises !

GRAND CHELEM DE PARIS 2017
ACCOR HÔTELS ARENA

11-12 février 2017

- Pensez à rafraîchir régulièrement cette page pour retrouver les dernières actualités -

20h : -63kg : Clarisse Agbegnenou "J'ai trouvé des solutions"

Grand Chelem de Paris 2017 - Clarisse... par lespritdujudo

19h45 : -63kg : Margaux Pinot "La récompense d'un travail quotidien"


Grand Chelem Paris 2017 - Margaux Pinot : "La... par lespritdujudo

19h35 : -57kg : Hélène Receveaux "Je commence mon petit bonhomme de chemin"

Grand Chelem Paris 2017 : Hélène Receveaux... par lespritdujudo

19h30 : -57kg : Priscilla Gneto "Une belle journée"

Grand Chelem Paris 2017 : Priscilla Gneto... par lespritdujudo

Astride Gneto, 5e et forcément déçue

19h20 : -63kg : Et à la fin c'est Trstenjak qui gagne
Dernière finale de la journée et sûrement la plus attendue entre Clarisse Agbegnenou et Tina Trstenjak. 
La Française démarre fort car sur la première action elle est à deux doigts de marquer sur un sasae. Un avertissement qui ne sera pas suivi puisque la Slovène prend les initiatives, sur son ippon seoi à gauche et parfois à la limite de la fausse attaque. Elle prend d'ailleurs la première pénalité du combat. Mais on le sait, et Clarisse Agbegnenou mieux que personne, la championne olympique est redoutable au sol. Elle va encore le démontrer sur une longue séquence en ne-waza où elle ficèle le haut du corps de la Française, se montre opiniâtre pour finalement dégager sa jambe. 
Quatrième finale de suite perdue pour Agbegnenou qui n'a plus battu Trstenjak depuis 2014.

19h00 : -73kg : Hashimoto dompte An 
C'était une finale excitante entre le Coréen An, 3e à Astana mais hors sujet à Rio et le Japonais Hashimoto, vainqueur du Masters 2015 et invaincu depuis ! Une invincibilité que le combattant japonais a conservé pour remporter, tout comme Hifumi Abe, Paris après Tokyo. Dans un combat très fermé, Hashimoto trouve la solution sur un kubi-nage avec sa hance derrière celle d'An Changrim au début du golden score. A noter la victoire dans le combat 100% azéri pour le bronze la victoire du jeune Heydarov, qui sort des juniors (et de trois titres européens), face à son aîné Orujov, sur un morote seoi nage. 

18h35 : -57kg : Kwon piège Receveaux, P. Gneto en bronze en s'offrant Silva
Une opposition droitière/gauchère pour cette finale entre la Française et la Coréenne. C'est cette dernière qui marquait en premier sur un de-ashi-barai pour ensuite poser un problème tactique face auquel l'Orléanaise ne trouvait pas la solution : latéralisée avec sa hanche gauche systématiquement devant, la Coréenne attendait la moindre avancée de la Française pour tourner en tai-otoshi au ras du sol. À tel moins que Kwong marquait un second waza-ari à trente secondes de la fin. C'est donc une médaille d'argent pour Receveaux et une médaille de bronze pour Priscilla Gneto qui marque deux fois la championne olympique Rafaela Silva lors d'un combat où elle aura su habilement éviter de subir le juji-gatame à la volée de la Brésilienne. 

18h15 : L'insolence d'Hifumi Abe, plus jeune vainqueur du Grand Chelem de Paris
Il donne l'impression de faire nage-komi tant quand il décide de lancer un mouvement à fond la marque est certaine, ippon le plus souvent. Contre le Russe Ardanov, s'il est gêné par le kumikata de son adversaire une bonne partie du combat, il ne s'affole pas et attend patiemment le moment idéal pour se glisser sous adversaire. Chose faite à quelques secondes de la fin pour un sode-tsuri-komi-goshi imparable et très pur. À croire qu'Abe ne voulait pas aller en golden score. Avec cette victoire, le Japonais devient le plus jeune vainqueur du Grand Chelem de Paris (depuis 2009 donc) et son second Grand Chelem de la saison après Tokyo. Abe ? On vous en parlait en déjà en 2014. Le voilà devenu l'une des terreurs du circuit. Il donne déjà rendez-vous à ses adversaires à Budapest. 

17h55 : -52kg : Kelmendi au métier
Pour sa compétition de reprise, la championne olympique kosovare l'a joué sans risque. 
Face à Natsumi Tsunoda, gauchère comme elle, elle profite d'une attaque en ko-uchi-gari sans doute un peu statique pour la contrer. L'arbitre géorgien annonce un waza-ari pour un impact qui n'aurait pas valu yuko il y quelques années...Suffisant pour la Kosovare qui gérait sur les mains la fin de combat. Sur le podium, une autre Kosovare puisque Distria Krasniqi plaçait un koshi-jime parfait à Astride Gneto. 

17h40 :-60kg : Takato, pour un triplé
C'était une belle finale qui s'annonçait entre le virevoltant Ouzbek Lutfillaev et le Japonais Takato. Un combat que le Japonais a dominé dans les initiatives et les attaques. Logiquement il marquait sur son ko-uchi-gari en sortie d'uchi-mata puis après une séquence au sol clouait son adversaire en immobilisation. 
Revenu semble-t-il à un judo plus classique avec son ko-uchi-gari qui aura mal très mal toute la journée, Takato marque des points aujourd'hui dans son duel à distance avec son cadet Ryuju Nagayama. 

17h30 : Loic Korval "Je me blesse tout seul"
"Je me blesse à la cheville droite sur une de mes techniques, c’est énervant. Je ne peux pas dire ce que j’ai réellement, je ne suis pas médecin. Tout ce que je sais, c’est que à froid j’ai encore plus mal. Des examens révèleront la précision de ma blessure. Cette fois, c’est l’autre cheville qui est touchée, comme une sorte de compensation. C’est vraiment dommage car ce n’était pas le combat le plus compliqué de ma carrière. Je suis surtout déçu de la résistance de mon corps. Ma montée de catégorie n’y est pas pour rien. Je suis encore trop léger et je dois prendre de la masse musculaire. Ce matin, j’étais encore à 72,8kg alors que certains étaient à 78kg… Je me sens capable de réussir dans cette catégorie. Je suis Loïc Korval et Loïc Korval n’a qu’une seule option dans sa tête : gagner ! L’objectif est d’être sélectionné pour les championnats d’Europe puis du monde. J’ai quand même réussi à sortir le géorgien Shavdatuashvili, qui n’est pas n’importe qui."

17h25 : -48kg : Jeong au bout de l'ennui, Mosdier 5e
C'est  une finale indigeste et franchement très ennuyeuse qu'ont offert la Coréenne et la Mongole.
Au golden score, la Mongole prend une troisième pénalité pas forcément méritée vu le déroulé du combat. Mais le résultat est là. Jeong, vice-championne olympique, remporte ce Grand Chelem 2017. 
Face à la championne du monde 2013 et médaillée olympique, la junior 2e année, vice-championne de France à Montbéliard n'a pas déméritée. Plud en rythme, la Japonaise prenait les initiatives. Et c'est paradoxalement sur une attaque de Mosdier en morote-seoi-nage que Kondo la contrait pour marquer un waza-ari décisif.
Une cinquième place et le meilleur résultat français du jour pour sa première participation ici à Paris. Et certainement pas la dernière. Mosdier peut être contente de sa journée, pleine de promesses. 
La Serbe Nikolic prend l'autre médaille de bronze. 2e à Abou Dhabi, double championne d'Europe des -23 ans, cette Serbe s'impose peu à peu comme une cliente à suivre de la catégorie. 

 

Les finales du jour

Féminines
-48kg :
MUNKHBAT Urantsetseg (MGL) - JEONG Bokyeong (KOR)
-52kg : KELMENDI Majlinda (KOS) – TSUNODA Natsumi (JPN)
-57kg : RECEVEAUX Hélène (FRA – US Orléans Loiret) - KWON Youjeong (KOR)
-63kg : TRSTENJAK Tina (SLO) – AGBEGNENOU Clarisse (FRA – RSC Champigny)
Masculins
-60kg :
LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB) - TAKATO Naohisa (JPN)
-66kg : ABE Hifumi (JPN) – ARDANOV Anzaur (RUS)
-73kg : AN Changrim (KOR) - HASHIMOTO Soichi (JPN)

Combats pour le bronze

Féminines
-48kg : MOSDIER Anaïs (FRA – ADST Judo)
- KONDO Ami (JPN)
-48kg : NIKOLIC Milica (SRB) - FIGUEROA Julia (ESP)
-52kg : GNETO Astride (FRA – ES Blanc-Mesnil) - KRASNIQI Distria (KOS)
-52kg : KUZIUTINA Natalia (RUS) - DELGADO Angelica (USA)
-57kg : GJAKOVA Nora (KOS) - YOSHIDA Tsukasa (JPN)
-57kg : SILVA Rafaela (BRA) – GNETO Priscilla (FRA – ES Blanc-Mesnil)
-63kg : RENSHALL Lucy (GBR) - WATANABE Kiyomi (PHI)
-63kg : NOUCHI Aimi (JPN) – PINOT Margaux (FRA – ES Blanc-Mesnil)
Masculins
-60kg : TAKABATAKE Eric (BRA) - SAFAROV Orkhan (AZE)
-60kg : PAPINASHVILI Amiran (GEO) - KIM Channyeong (KOR)
-66kg : MARGVELASHVILI Vazha (GEO) - GANBOLD Kherlen (MGL)
-66kg : SHIKHALIZADA Nijat (AZE) - BOUCHARD Antoine (CAN)
-73kg : BOBOEV Giyosjon (UZB) - BUTBUL Tohar (ISR)
-73kg : HEYDAROV Hidayat (AZE) - ORUJOV Rustam (AZE)

15h45 : Hashimoto/Changrim en finale, Korval blessé
Il est sorti en boîtant de son 1/4 de finale. Et ne s'est finalement pas présenté en repêchage. Dommage pour Loïc Korval. Il n'y aura donc pas de médaille masculine française aujourd'hui.
Finale 100% asiatique entre Soichi Hashimoto, très facile depuis ce matin, et An Changrim qui battait pour leur première confrontation le vice-champion olympique Rustam Orujov sur un eri-seoi nage à droite (lui le gaucher). 

15h35 : -66kg : Hifumi Abe ébouriffant
Il pourrait devenir le plus jeune vainqueur du Grand Chelem de Paris avec ses 19 ans depuis le mois d'août.
Et vu la facilité insolente avec lequel il plaque ses adversaires sur le dos grâce à son morote très profond qui passe sous le centre de gravité afin d'achever son mouvement par un barrage. Le judo pratiqué comme ça, c'est beau. 
 

15h30 : -60kg : Pas de médaille pour Limare
Face au Géorgien Papinashvili, le Français ne trouvait pas de solution. Pire il se faisait sanctionner une, deux puis trois fois. Hansokumake. 
La finale opposera Takato à Lutfillaev. Le Japonais donne l'impression d'êtree très fort et tranchant aujourd'hui. La preuve ? Il s'arrache pour mettre un o-soto-gari à l'Azéri Orkhan Safarov compté ippon. 

15h25 : -63kg : Agbegnenou et Trstenjak pour une nouvelle finale
Elles sont les deux meilleures combattantes de la catégorie depuis plusieurs années. Elles l'ont encore prouvé chacune lors de leur demi-finale en dominant avec autorité et lucidité leurs adversaires respectives : la Philippine Kiyomi Watanabe pour Agbegnenou et la Française Margaux Pinot pour Trstenjak.
Pinot ira chercher le bronze. 
 

15h10 : -57kg :Recevaux en finale contre la Coréenne Kwon
C'était une demi-finale franco-française entre Hélène Receveaux et Priscilla Gneto. Après une minute d'observation, Hélène Receveaux se déplaçait vers sa gauche et lançait un uchi-mata qui envoyait Gneto à la verticale ! 
Ippon. Elle affrontera la Coréenne Kwon qui bat au golden score la Japonaise Yoshida. 

15h00 : -52kg : Astride Gneto en place de trois, Kelmendi/Tsunoda pour la finale
C'est aux pénalités qu'Astride Gneto bat Sarah Menezes dans ce combat de repêchages où il ne se sera pas passé grand chose. 

14h55 : -48kg : Mosdier pour le bronze, Clément 7e, Jeong satellise Kondo
C'est une superbe journée qu'est en train de fairela Varoise de l'ADST Anaïs Mosdier ! En repêchage, elle marque un premier waza-ari sur morote suivi en immobilisation. Mais intelligemment la Chinoise Li bascule pour renverser l'immobilisation ! Mosdier sort in extremis. Au golden score, la championne de France juniors replace un morote très bien placé pour ippon ! Première participation et Mosdier combattra pour le bronze. 
Mélanie Clément, elle, n'a pas passé l'obstacle Nikolic.
En finale ça sera Jeong-Munkhbat. On retiendra la très brau kata-guruma de la Coréenne sur Kondo qui n'a rien vu venir ! 

14h45 : Masculins - Ce qu'il vous reste à vivre :
Demi-finales : 
-60kg

KIM Channyeong (KOR) - LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB)
SAFAROV Orkhan (AZE) - TAKATO Naohisa (JPN)

-66kg
ABE Hifumi (JPN) – BOUCHARD Antoine (CAN)
ARDANOV Anzaur (RUS) – GANBOLD Kherlen (MGL)

-73kg
ORUJOV Rustam (AZE) - AN Changrim (KOR)
HASHIMOTO Soichi (JPN) – BUTBUL Tohar (ISR)

Repêchages
-60kg
PLAFKY Moritz (GER) – TAKABATAKE Eric (BRA)
LIMARE Vincent (FRA – JC Maisons-Alfort) – PAPINASHVILI Amiran (GEO)

-66kg
MARGVELASHVILI Vazha (GEO) - OLEINIC Sergiu (POR)
SHIKHALIZADA Nijat (AZE) – FLICKER Tal (ISR)

-73kg
SAIYINJIRIGALA (CHN) – BOBOEV Giyosjon (UZB)
HEYDAROV Hidayat (AZE) - KORVAL Loïc (FRA – FLAM 91)

14h30 : Pinot est en demi, Korval en repêchages
Revanche de Tokyo où elles s'étaient affrontées en 1/4 de finale, le combat Margaux Pinot/Miho Minei a tourné cette fois-ci à l'avantage de la Française qui surprend la jeune Japonaise  sur un magnifiquer subame-gaeshi ! 
L'un des mouvements de ce samedi.
Autre scénario pour Loïc Korval qui se faisait pénaliser trois fois contre l'Israélien Butbul. Souffrant visiblement de la cheville droite, le Français reculait trop sur une action et prenait un dernier un shido pour sortie de tapis. 
En -73kg, le dernier demi-finaliste sera le très technique An Changrim, passé à côté de ses JO. 

14h25 : Féminines, ce qu'il vous reste à vivre ce samedi :
Demi-finales :
-48kg

MUNKHBAT Urantsetseg (MGL) - FIGUEROA Julia (ESP)
JEONG Bokyeong (KOR) - KONDO Ami (JPN)

-52kg
KELMENDI Majlinda (KOS)– DELGADO Angelica (USA)
TSUNODA Natsumi (JPN) - KRASNIQI Distria (KOS)

-57kg
RECEVEAUX Hélène (FRA – US Orléans Loiret) - GNETO Priscilla (FRA – ES Blanc-Mesnil)

KWON Youjeong (KOR) - YOSHIDA Tsukasa (JPN)

-63kg
TRSTENJAK Tina (SLO) - PINOT Margaux (FRA – ES Blanc-Mesnil)
AGBEGNENOU Clarisse (FRA – RSC Champigny) - WATANABE Kiyomi (PHI)

Repêchages
-48kg
CLEMENT Mélanie (FRA - Sporting Marnaval)
– NIKOLIC Milica (SRB)
MOSDIER Anaïs (FRA - ADST Judo) – LI Yanan (CHN)

-52kg
GNETO Astride (FRA – ES Blanc-Mesnil)
- MENEZES Sarah (BRA)
MIRANDA Erika (BRA) – KUZIUTINA Natalia (RUS)

-57kg
OJEDA Aliuska (CUB) – GJAKOVA Nora (KOS)
SILVA Rafaela (BRA) – BEAUCHEMIN-PINARD Catherine (CAN)

-63kg
RENSHALL Lucy (GBR) - MINEI Miho (JPN)
NOUCHI Aimi (JPN) – DAVYDOVA Daria (RUS)


14h15 : Les Japonais bien présents 
Il y a d'abord Hifumi Abe, le petit génie des -66kg qui a enthousiasmé le public plutôt calme depuis ce matin avec son morote-seoi-nage qui se transforme en tai-otoshi. Un mouvement aérien et pur qui placarde le Géorgien Margvelashvili ! En -57kg, Tsukasa Yoshida file tranquillement en demi-finale avec son uchi-mata à gauche toujours aussi facile. En -48kg, Ami Kondo bat la Serbe Nikolic avec son makkikomi. Enfin, Naohisa Takato prend sa revanche des JO et inflige un ippon d'école à Papinashvili sur un ko-uchi-gari qu'il a ressorti à bon escient de sa hotte. Bien dans leur journée, les combattants nippons seront présents en force dans le tableau final. 

14h00 : Agbegnenou, Receveaux  et Priscilla Gneto en demi-finale ! 
Clarisse Agbegnenou avec son style agressif et envahissant, a fait monté tranquillement les pénalités contre Aimi Nouchi. En -57kg, Hélène Receveaux plaçait un superbe o-uchi-gari contre la Cubaine Ojeda en vingt et une secondes ! Elle est rejoint par Priscilla Gneto qui trouve la faille au golden score contre la Kosovare Gjakova. Deux Françaises en demi-finale, on prend ! 

13h55 : Vincent Limare, Mélanie Clément et Anaïs Mosdier en repêchages, Changrim trop fort pour Axus
En -48kg, Mélanie Clément et Anïs Mosdier subissaient la loi de deux des meilleures combattantes du circuit. La Coréenne Jeong, vice-championne olympique à Rio, pour Clément sur un waza-ari et la Mongole Munkhbat pour Mosdier sur le reournement dont Mark Huizinga s'était fait une spécialité . 
En -60kg, Vincent Limare subit la loi d'Orkhan Safarov tout comme Benjamin Axus face au redoutable coréen An Changrim. Premier combat entre eux depuis le 1er tour des championnats du monde juniors de 2014 et victoire nette du médaillé mondiale 2015 avec notamment son très classique morote-seoi-nage à gauche. 

13h45 : Masculins - Le programme des quarts de finale :
-60kg

PLAFKY Moritz (GER) – KIM Channyeong (KOR)
LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB) – TAKABATAKE Eric (BRA)
SAFAROV Orkhan (AZE) – LIMARE Vincent (FRA – JC Maisons-Alfort)
TAKATO Naohisa (JPN) – PAPINASHVILI Amiran (GEO)

-66kg
ABE Hifumi (JPN) – MARGVELASHVILI Vazha (GEO)
OLEINIC Sergiu (POR) – BOUCHARD Antoine (CAN)
SHIKHALIZADA Nijat (AZE) – ARDANOV Anzaur (RUS)
FLICKER Tal (ISR) – GANBOLD Kherlen (MGL)

-73kg
ORUJOV Rustam (AZE) – SAIYINJIRIGALA (CHN)
AN Changrim (KOR) – BOBOEV Giyosjon (UZB)
HASHIMOTO Soichi (JPN) – HEYDAROV Hidayat (AZE)
KORVAL Loïc (FRA – FLAM 91) – BUTBUL Tohar (ISR)

13h35 : Korval poursuit sa route péniblement
Face au Géorgien Lasha Shavdatuashvili, champion olympique 2012 des -66kg et médaillé à Rio en -73kg, Loïc Korval a livré un gros combat qui, comme beaucoup d'autres ce samedi, allait se décider au golden score. Le Français se permettait même une fausse attaque gratuite -il débutait en effet le temps additionnel avec une pénalité de moins que le Géorgien- avant de voir finalement l'arbitre décider de l'issue du duel après plus de sept minutes en sanctionnant la passivité de Shavdatuashvili.

13h25 : La tuile pour Khyar, Limare en quarts
Le titulaire des derniers Jeux aura fait le métier tout au long des quatre minutes, tentant en vain sa chance sur ses mouvements d'épaule et même sur uchi-mata, faisant pénaliser son adversaire coréen, mais devant toutefois s'en remettre au golden score faute de valeur au tableau d'affichage. Et sur une tentative d'ura-nage, Kim avait le mérite de tenter le fauchage intérieur, certes pas décisif sur la chute du Français, mais suffisamment pour que les arbitres n'accordent l'initiative au Coréen qui récoltait waza-ari. Ne reste désormais plus que Limare dans cette catégorie, qui a mis le turbo au golden score pour faire pénaliser son opposant rapidement. Efficace avec ce nouveau règlement...

Vidéo / 400 compétiteurs, 4 continents, 61 nations…On vous emmène en salle d'échauffement

13h20 : Féminines - le programme des quarts de finale :
-48kg

MUNKHBAT Urantsetseg (MGL) – MOSDIER Anaïs (FRA - ADST Judo)
FIGUEROA Julia (ESP) – LI Yanan (CHN)
JEONG Bokyeong (KOR) – CLEMENT Mélanie (FRA - Sporting Marnaval)
KONDO Ami (JPN) – NIKOLIC Milica (SRB)

-52kg
KELMENDI Majlinda (KOS) – GNETO Astride (FRA – ES Blanc-Mesnil)
MENEZES Sarah (BRA) – DELGADO Angelica (USA)
MIRANDA Erika (BRA) – TSUNODA Natsumi (JPN)
KUZIUTINA Natalia (RUS) – KRASNIQI Distria (KOS)

-57kg
RECEVEAUX Hélène (FRA – US Orléans Loiret)
– OJED Aliuska (CUB)
GNETO Priscilla (FRA – ES Blanc-Mesnil) – GJAKOVA Nora (KOS)
SILVA Rafaela (BRA) – KWON Youjeong (KOR)
YOSHIDA Tsukasa (JPN) – BEAUCHEMIN-PINARD Catherine (CAN)

-63kg
TRSTENJAK Tina (SLO) – RENSHALL Lucy (GBR)
MINEI Miho (JPN) – PINOT Margaux (FRA – ES Blanc-Mesnil)
AGBEGNENOU Clarisse (FRA – RSC Champigny) – NOUCHI Aimi (JPN)
WATANABE Kiyomi (PHI) – DAVYDOVA Daria (RUS)

13h : Trstenjak a dû s'y reprendre à quatre fois...
Si la championne olympique 2016 n'a jamais été inquiétée par la Mongole Bold, il lui a fallu toutefois attendre la fin des quatre minutes règlementaires, ne réussissant qu'à marquer waza-ari, et ce à quatre reprises...

12h50 : Agbegnenou et Receveaux démarrent en trombe, P. Gneto s'offre Malloy
La Tunisienne Bjaoui s'est vite retrouvée sans solution face à la vice championne olympique, qui la clouait au sol en immobilisation. Sur les tapis voisins, Hélène Receveaux (-57kg) plaçait habilement une clé de bras à la Chinoise Tian alors que Priscilla Gneto (-57kg) signait le gros coup de la matinée en passant l'obstacle américain Marti Malloy, médaillée de bronze à Londres en 2012 (tout comme la Française qui évoluait alors en -52kg), pénalisée pour la troisième fois à deux secondes du terme.

12h35 : Terminé pour Payet, ça passe pour A. Gneto
La titulaire des derniers Jeux en -48kg, désormais passée dans la catégorie supérieure, n'a su contenir la Kosovare Distria Krasniqi, championne du monde juniors en 2015. Trois pénalités récoltées en 3'30 et la voilà éliminée. Ne reste donc plus qu'Astride Gneto en course en -52kg, qui vient de se défaire de la Roumaine Florian, là aussi aux pénalités.

12h10 : Clément continue sa route, pas Vaugarny
C'est au bout de trois minutes d'un golden score qu'Irina Dolgova aura essayé de conclure en ne-waza que Mélanie Clément s'impose sur une fausse attaque de la -48kg russe. Ouf.
En revanche, Mélanie Vaugarny subit la loi d'Ami Kondo. La championne du monde 2013 et médaillée olympique place un harai makkikomi à mi-combat avant d'harceler la Française en ne-waza jusqu'au gong final. 

12h00 : Korval aux forceps, Axus sérieux, Mariac décevant
En -73kg, Loïc Korval et Benjamin Axus s'imposent chacun dans leur style. Fougueux et usant pour le premier, qui fait pénaliser une seconde fois l'Ouzbek Farmonov. Le champion de France 2016 marquait lui sur un mouvement de jambe contre le Ghanéen Nartey. En revanche, c'est déjà fini pour Alexandre Mariac en -66kg, qui abusait des yoko-sutemi-waza. Sur l'une de ses attaques, le Khirgize Rysmambetov mettait la jambe au milieu et marquait un waza-ari pour gérer tranquillement une fin de combat que le Français pourra regretter. 

11h45 : Khyar se sort du piège McKenzie, Avaliani impuissant
Défait dès le 1er tour au Portugal, on attendait avec impatience de voir dans quelles dispositions, physiques et mentales, allait être Walide Khyar, ici, à Paris. Mené d'un waza-ari rapidement par l'Anglais qui attaquait toujours le premier, Walide Khyar, piqué par cet avantage mettait une grosse pression physique face à un adversaire qui fuyait et arrivait à bluffer l'arbitre avec des attaques qui n'en étaient pas vraiment. Finalement, l'arbitre s'en rendait compte et infligeait une troisième pénalité à McKenzie. Hansokumake.
En -73kg, Tristan Avaliani se montrait totalement impuissant face à Soichi Hashimoto, l'un des favoris de la caté. Deux waza-ari subis dont un superbe sode-tsuri-komi-goshi à une main du combattant nippon. 

11h30 : Cédric Revol, David Larose, Flament : ça coince
Mauvaise série en cette fin de matinée. On l'attendait après sa deuxième place la semaine dernière au Portugal. Très constant sur le circuit international, Cédric Revol, en -60kg, avait une belle carte à jouer aujoud'hui. Menant d'un waza-ari après une belle prise d'opportunité au sol, il se faisait surprendre par un gros o-goshi à gauche du Géorgien Chkhvimiani.
David Larose, en -66kg, faisait lui un excellent début de combat contre l'Israélien Flicker mais n'arrivait pas à marquer le waza-ari fatidique contre celui l'avait battu samedi dernier à Odivelas en 1/4 de finale. Direction le golden score où l'Israélien plaçait un kata-guruma très délié. Fin de la journée pour le double vainqueur de ce tournoi.
Sacha Flament, 3e à Montbéliard en novembre, n'a rien pu faire contre le Russe Anzaur Ardanov, trop fort pour le Niçois. 

11h10 : Vincent Limare au 2e tour, Cloé Yvin pénalisée une fois de trop
Vincent Limare, doit attendre le golden score pour se défaire de l'Espagnol Joaquin Gomis. Au prochain tour, le Normand rencontrera le Mongol Bayaraa. 
Cloé Yvin, en -63kg, se fait éliminer par l'Espagnole Padilla Guerrero. Vaillante, la Française se montre selon l'arbitre trop passive lors du golden score. Un second shido qui tombe et c'est l'élimination. 

11h00 : Takato trop fort pour Manquest
Lors de ce deuxième tour des -60kg, le champion de France défiait le champion du monde 2013 et médaillé olympique nippon. À l'aise sur son début de combat, le Français mettait même un joli koka (bon ok, ça compte pas !) au lutin malin de l'université de Tokai. Le Japonais semblait vexé de cette alerte et prenait les choses en main : ippon-seoi-nage debout à gauche suivi par un retournement à la "Akimoto". Manquest tapait.

10h40 : Priscilla Gneto facile, Guihur et Marcus-Tabellion éliminées
En -57kg, l'aînée des soeurs Gneto dispose facilement de l'Ivoirienne Dabonne. Moins de réussite en -52kg, pour Coraline Marcus-Tabellion (dont vous pouvez retrouver l'interview ici) contrée au golden score sur un gaeshi et Amélie Guihur qui prend un joli juji-gatame de la Japonaise Natsumi Tsunoda, vainqueur à Tokyo. 

10h35 : Mosdier, Vaugarny Clément ok, Corcher out
Entrée en lice des micro-machines avec les -48kg. La junior Anaïs Mosdier attend le golden score pour placer son diaboliquement efficace ko-uchi-makkikomi à gauche à la Brésilienne Larissa Farias.
Mélanie Clément, la double championne de France, elle, fait pénaliser par trois fois la Roumainr Pop, synonyme de hansokumake. Mélanie Vaugarny expédie la Chinoise Xiong. En revanche, c'est déjà fini pour Séphora Corcher qui se fait enrouler sur un joli harai makkikomi de la Chinoise Li. 

10h00 : Boucher sorti, Avaliani expéditif
Mathias Boucher, champion de France 2015, ne verra pas le second tour puisque battu au golden score par le Mongol Battogtokh.
Tristan Avaliani, 3e aux CF 2016 en -73kg, n'a besoin que de quelques secondes pour ipponiser Hamad.
Au prochain tour c'est Soichi Hashimoto, vainqueur à Tokyo en décembre et invaincu depuis plusieurs mois ! Excitant.

9h30 : -60kg / Manquest lance la journée
C'est au bout d'un golden score de quatre minutes que le champion de France 2016 l'emporte contre le Hollandais Tsjakadoea, champion d'Europe juniors 2016, faisant pénaliser deux fois son adversaire pour non-combativité.
Au prochain tour c'est Naohisa Takato ! 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310