8:19 06 fév

GC Paris 2016 - Le premier jour en direct

Agbegnenou en or, Euranie, Gneto, Khyar et Le Blouch 3es, Pavia 5e

Grand Chelem de Paris 2016
6 et 7 février
AccorHôtels Arena - Paris

Au programme ce samedi :
-48kg, -52kg, -57kg, -63kg F / -60kg, -66kg, -73kg M

(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières brèves)

© AF - L'Esprit du Judo / Premiers combats à l'AccorHôtels Arena.

19h10. -63kg - Agbegnenou boucle la journée en beauté.
Face à la Japonaise Miku Tashiro, comme elle sur le podium d'Astana l'été dernier, la Française n'a pas fait dans le détail. Une première alerte pour ameuter un public sur le départ, puis un o-uchi-gari parti de loin qu'elle accompagnait en plongeant sur la nippone pour la clouer au sol. Troisième victoire de suite à Paris pour la triple médaillée planétaire, qui n'avait pas pris part à l'édition 2015. 

19h05. -63kg - Van Emden puissance 13, Trajdos sur la boîte
En surpassant la tentative de seoi de la championne du monde slovène Trstenjak pour waza-ari, la Néerlandaise a décroché sa treizième médaille en Grand Chelem, égalant ainsi la Japonaise Megumi Tachimoto. À ses côtés sur le podium, la championne d'Europe 2015, l'Allemande Martyna Trajdos, qui a dominé la médaillée mondiale 2015 mongole Tsedevsuren d'un waza-ari sur o-soto-gari.

18h55. -73kg - Un coup d'éclat signé An Changrim.
Si la finale entre le Coréen et le vainqueur du Masters 2015, le Russe Denis Iartcev, était des plus soporifiques, le médaillé mondial 2015 s'énervait d'un coup, changeait sa garde pour placer un seoi inversé, véritable marque de fabrique locale. Un waza-ari qui vaut de l'or.

18h40. -73kg - Muki le déracineur, Akimoto le stratège
L'Israélien a de nouveau fait parler la poudre contre Riki Nakaya, qu'il mettait sur un orbite sur sode. Le malheureux Japonais avait beau éviter l'impact sur le dos, son épaule et ses cervicales ne s'en remettaient pas et il ne pouvait reprendre le combat. De l'autre côté des panneaux publicitaires, son compatriote Akimoto, en or en octobre dernier, la jouait fine contre le Géorgien Tatalashvili pour boucler les cinq minutes avec une pénalité de moins et empocher le bronze.

18h30. -57kg - Kim Jan-Di plante Dorjsuren
Beau duel entre deux des animatrices 2015 de la catégorie, la Coréenne Kim Jan-Di, 6e mondiale victorieuse à Taipei, Tashkent, Abou Dhabi et Jeju, et la tornade mongole Sumiya Dorjsuren, première à la ranking liste et médaillée mondiale à Astana. En patronne, c'est la Coréenne qui menait les débats, d'abord en contrant la molle tentative à genoux de son adversaire pour waza-ari, puis en surpassant la tentative de contre pour ippon.

18h25. -57kg - Le duel des médaillées olympiques pour Malloy!
Toutes deux en bronze à Londres, l'Américaine Marti Malloy et la Française Automne Pavia se sont rendues coup pour coup dans cette petite finale. Mais c'était l'Américaine qui trouvait l'ouverture sur un seoi en cercle qui faisait décoller la Française. Yuko. Un avantage que conservait jusqu'au bout Malloy, seulement pénalisée à trois reprises malgré les plaintes de Pavia. Pour cette dernière, si la médaille lui échappe, elle appréciera d'être allée au bout de la journée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis Astana. La Brésilienne Silva complète le podium en contrant la Polonaise Podolak pour yuko en fin de rencontre.

18h10. -66kg - Trop facile pour Ebinuma!
Que dire? un premier uchi-mata qui ne faisait pas décoller le tenant du titre à Paris Davaadorj, une reprsie d'appuis et une relance qui scotchait le Mongol! Royal.

18h. -66kg - Le Blouch ne l'a pas volé!
Moins pourvu techniquement que son jeune compatriote le champion du monde 2015 An Baul, qui s'emparait du bronze sur le tapis voisin d'une pénalité contre le Slovène Jereb, Kim Limhwan allait subir la loi du besogneux Kilian Le Blouch, inspiré sur un fauchage intérieur qui lui offrait un yuko et le mettait à l'abri pour la fin du combat. Un podium au mérite pour celui qui venait de voir  son élève du FLAM 91 Walide Khyar s'offrir du le même métal auparavant.

17h55. -52kg - Kelmendi indéboulonnable!
Il s'agissait de la quatrième finale disputée entre la Kosovare et la Roumaine Chitu en trois ans et, comme lors des trois précédentes (dont la finale des mondiaux 2014), c'est Kelmendi qui s'imposait, cette fois sur un contre qu'elle echaînait d'un juji-gatame foudroyant.

17h50. -52kg - Euranie ne pouvait pas céder.
Dans la foulée de sa cadette, la combattante de Blanc-Mesnil s'appuyait sur ses avant-arrières pour aller elle aussi chercher la breloque contre la Coréenne Kim Mi-Ri. Le duel continue! 

17h45. -52kg - Gneto, comme en 2015!
Nouvelle médaille de bronze à Bercy pour la Levalloisienne, particulièrement offensive contre l'Allemande Kraeh, trosième des Europe 2015. Un enroulé bien suivi au sol suffisait à son bonheur.

17h35. -60kg - Shishime, première!
Troisième à Tokyo en décembre, le Japonais, qui s'était sur le podium mondial à Astana l'an dernier, a disposé tranquillement de l'Azerbaïdjanais Mushkiyev. Un premier yuko après dix secondes de combat sur un o-uchi-gari/uchi-mata, trois minutes de gestion solide, et un dernier yuko sur une nouvelle tentative d'uchi-mata à ras du sol. 

17h25. -60kg - Vraiment séduisant ce Khyar!
Contre l'Ouzbèk Lutfillaev, vainqueur des Grands Prix de de Tbilissi et Samsun en 2015, le jeune tricolore a une fois de plus montré son potentiel, gaillard au kumikata et parfait dans sa gestion de la pénalité d'avance. Un podium qui confirme celui de Qingdao et qui le rapproche encore un peu plus du binôme Limare-Milous. Ces derniers qui pourraient voir l'enthousiasme de Khyar les priver de Rio si la tendance se confirme sur les prochaines sorties...
À ses côtés sur le podium, le Coréen Kim Won Jin, troisième des derniers mondiaux.

17h20. -48kg - Galbadrakh joue un mauvais tour à son ancienne compatriote Munkhbat.
Naturalisée Kazakhstanaise l'an passé, Otgontsetseg Galbadrakh s'offre son premier titre en Grand Chelem en dominant la tenante du titre Urantsetseg Munkhbat, championne du monde 2013, d'un tomoe-nage comptabilisé yuko.

17h10. -48kg - Menezes et Csernoviczki en bronze.
La Brésilienne a maté la Japonaise Asami, vice championne du monde en titre, d'un yuko, tandis que l'Hongroise éjectait la Belge Van Snick du podium d'un sode pour waza-ari.

16h30. Ce qu'il vous reste à vivre (à partir de 17 heures) :
Féminines
-48kg
Finale:
 
MUNKHBAT, Urantsetseg (MGL) – GALDABRAKH Otgontsetseg (KAZ)
Combats pour le bronze : 
CSERNOVICZKI Eva (HUN) – VAN SNICK Charline (BEL)
MENEZES Sarah (BRA) - ASAMI Haruna (JPN)

-52kg
Finale: 

CHITU Andreea (ROU) – KELMENDI Majlinda (KOS)
Combats pour le bronze : 
KIM Mi-Ri (KOR) - EURANIE Annabelle (FRA)
GNETO Priscilla (FRA) – KRAEH Mareen (GER)

-57kg
Finale:

DORJSUREN Sumiya (MGL) – KIM Jan-Di (KOR)
Combats pour le bronze : 
PAVIA Automne (FRA)
- MALLOY Marti (USA)
PODOLAK Arleta (POL) - SILVA Rafaela (BRA)

-63kg
Finale:

TASHIRO Miku (JPN) - AGBEGNENOU Clarisse (FRA) 
Combats pour le bronze : 

TSEDEVSUREN Munkhzaya (MGL) - TRAJDOS MArtyna (GER)
VAN EMDEN Anicka (NED) - TRSTENJAK Tina (SLO)
 

Masculins
-60kg
Finale:

MUSHKIYEV Ilgar (AZE) – SHISHIME Toru (JPN)
Combats pour le bronze : 
KIM Won Jin (KOR) - DAVTYAN Hovhannes (ARM)
KHYAR Walide (FRA) - LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB)

-66kg
Finale:

DAVAADORJ Tumurkhuleg (MGL) – EBINUMA Masashi (JPN) 
Combats pour le bronze : 
KIM Limhwan (KOR) - LE BLOUCH Kilian (FRA) 
AN Baul (KOR) - JEREB Andraz (SLO)

-73kg
Finale:

AN Changrim (KOR) – IARTCEV Denis (RUS)
Combats pour le bronze : 
TATALASHVILI Nuzgari (GEO) - AKIMOTO Hiroyuki (JPN)
NAKAYA Riki (JPN) - MUKI Sagi (ISR)

16h20. -63kg - Agbegnenou trop puissante pour Trajdos.
Le souvenir de la demie des championnats d'Europe de Bakou a suffi pour que la Française arrive vraiment remontée contre l'Allemande. Son o-soto faisait le reste en moins d'une minute. En finale, la Française retrouvera la Japonaise Miku Tashiro, intraitable contre la Slovène Trstenjak, mais qu'elle a battue lors de leurs quatre précédentes confrontations.

16h20. -73kg - Duprat prend tout le tableau.
Il n'aura pas existé en repêchages contre le Japonais Riki Nakaya, qui parachevait son oeuvre d'un mouvement d'épaule en bordure. Fin de parcours en septième position pour le Levalloisien.

16h15. -66kg - An Changrim, roi des épaules!
Contre le champion du monde 2010 Akimoto, le jeune Coréen a d'abord cru s'être imposé sur son seoi inversé, mais la table centrale en a décidé autrement. Pas grave, il remettait ça dans la dernière minute sur morote. En finale face à lui, le Russe Iartcev, qui a contré par deux fois l'Israélien Muki (yuko et waza-ari).

16h10. -66kg - Ebinuma plie mais ne rompt pas...
Acceptant volontiers le bras gauche de Le Blouch loin dans son dos, le triple champion du monde japonais s'est contenté d'une pénalité d'avance pour s'inviter en finale. Pour Le Blouch, si sa présence physique demeure toujours aussi impressionnante, son manque de solutions techniques l'empêche de franchir ce cap des demies contre ce qui se fait de mieux ces dernières années dans la catégorie.

16h00. -60kg - Du très bon Khyar!
Reversé en repêchages contre l'Allemand Englmaier, le médaillé mondial juniors 2015 a assuré le spectacle en collant son adversaire sur le dos grâce à son uchi-mata. Entre lui et le podium, se présente désormais l'Ouzbèk Lutfillaev.

15h55. -57kg - Pavia repart de l'avant.
Impuissante face à la Mongole Dorjsuren, la Française s'est remobilisée en repêchages, dominant la Canadienne Beauchemin-Pinard par deux yuko, dont un sur son o-soto. Du solide. Pour se parer de bronze, il lui faudra prendre le meilleur sur l'Américaine Marti Malloy, battue par la Coréenne Kim Jan-Di en demi-finale.

15h50. -52kg - Euranie sans solution contre Kelmendi
Dès la première attaque de la Kosovare, on a su que ce serait très dur pour la tricolore, qui s'envolait sur l'uchi-mata compact adverse. À elle de reprendre ses esprits après être sortie sonnée du tapis pour aller chercher le bronze contre la Coréenne Kim Mi-Ri. Un métal que peut toujours lorgner Priscilla Gneto, qui retrouvera l'Allemande Kraeh en place de trois après avoir dominé d'un waza-ari la Polonaise Perenc.

15h45. -48kg - Munkhbat éteint Asami, Galdabrakh se paie Van Snick
D'un morote inversé, la championne du monde 2013 s'offre une victoire de prestige contre la championne du monde 2010 et 2011, finaliste en 2013 et 2015. Dans l'autre demie, la Kazakhe passe aux pénalités contre la Belge, toutes les deux créditées d'un yuko.

15h40. Masculins - Le programme des demi-finales :

-60kg
MUSHKIYEV Ilgar (AZE) – LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB)
ENGLEMAIER Tobias (GER) – SHISHIME Toru (JPN)

-66kg
DAVAADORJ Tumurkhuleg (MGL) –JEREB Andraz (SLO)
EBINUMA Masashi (JPN) - LE BLOUCH Kilian (FRA)

-73kg
AN Changrim (KOR) – AKIMOTO Hiroyuki (JPN)
MUKI Sagi (ISR) – IARTCEV Denis (RUS)

15h35 - Féminines - Le programme des demi-finales: 
-48kg

MUNKHBAT, Urantsetseg (MGL) – ASAMI Haruna (JPN)
GALDABRAKH Otgontsetseg (KAZ) – VAN SNICK Charline (BEL)

-52kg
CHITU Andreea (ROU) – KRAEH Mareen (GER)
KELMENDI Majlinda (KOS) - EURANIE Annabelle (FRA)

-57kg
DORJSUREN Sumiya (MGL) – SILVA Rafaela (BRA)
MALLOY Marti (USA) - KIM Jan-Di (KOR)

-63kg
TRSTENJAK Tina (SLO) – TASHIRO Miku (JPN)
AGBEGNENOU Clarisse (FRA) – TRAJDOS Martyna (GER) 

15h25. -66kg - Le Blouch dans le dernier carré
Il y aura donc trois tricolores en demi-finales cet après-midi. Après Agbegnenou et Euranie, on retrouve Le Blouch, infatigable combattant qui dispose de l'Italien Basile aux pénalités. Prochain obstacle : le triple champion du monde japonais Masashi Ebinuma.

15h25. -52kg - Euranie prend à nouveau le meilleur sur Gneto.
Comme lors de leurs trois dernières confrontations, c'est la longiligne de Blanc-Mesnil qui s'impose, d'un uchi-mata bien revenu en tani-otoshi. Une victoire décisive pour le billet de Rio? Rien n'est impossible, pour peu qu'Euranie trouve la faille sur la Kosovare Kelmendi en demies.

15h20. -63kg - Trstenjak rallie les demies.
Comme au premier tour, c'est aux pénalités que la Slovène championne du monde en titre passe sa route en quarts contre la Chinoise Yang. La voilà en demies contre Miku Tashiro.

15h15. -73kg - Duprat n'a pas pesé lourd...
Quarante petites secondes de combat et le Coréen Changrim An, 3e à Astana l'été dernier, coiffait le cou du Français avec le revers pour le contraindre à l'abandon. Limpide.

15h15. -60kg - Shishime trop fort pour Khyar!
Médaillé lors des derniers mondiaux, le Japonais a montré au Français le chemin qu'il lui restait à parcourir pour atteindre les sommets en seniors. Deux yuko, avant un ippon marqué sur un très aérien seoi.

15h15. -66kg - Le programme des quarts de finale :
DAVAADORJ Tumurkhuleg (MGL) – KIM Limhwan (KOR)
JEREB Andraz (SLO) – VAN GANSBEKE Kenneth (BEL)
AN Baul (KOR) – EBINUMA Masashi (JPN)
LE BLOUCH Kilian (FRA) – BASILE Fabio (ITA)

15h10. -73kg - L'arbitrage abrège le duel Nakaya-Akimoto...
Après une minute trente de combat, l'arbitre française annonçait hansokumake à l'encontre de Nakaya, coupable selon elle d'avoir saisi la jambe d'Akimoto alors qu'il partait visiblement dans l'optique d'enchaîner au sol après une approximation du tenant du titre. Très dur...

15h05. -60kg - Le programme des quarts de finale :
KIM Won Jin (KOR) MUSHKIYEV Ilgar (AZE)
PAISCHER Ludwig (AUT) – LUTFILLAEV Sharafuddin (UZB)
ENGLEMAIER Tobias (GER) – DAVTYAN Hovhannes (ARM)
KHYAR Walide (FRA) – SHISHIME Toru (JPN)

15h. -57kg - Dorjsuren dompte Pavia.
Sortie de piste en quarts pour la Française, surpassée par le moroté de la Mongole qui enchaînait derrière en immobilisation. Deux dynamiques totalement inversées entre les deux femmes.

15h. -63kg - Agbegnenou d'un shido.
Contrairement aux deux tours précédent, la vice championne du monde 2015 a cette fois dû aller au bout des quatre minutes pour éliminer la Néerlandaise Van Emden, d'un petit shido. 

14h55. -73kg - Muki l'incorruptible, Duprat en quarts
On ne lui offre que waza-ari sur un premier mouvement d'épaule contre le Mongol Sainjargal? Pas un souci pour le champion d'Europe israélien, qui remet aussitôt ça pour ippon! Visiblement dans un bon jour. Dans un autre registre, le Français Duprat passe d'un yuko l'autre Mongol, Odbayar Ganbaatar, et affrontera le Coréen Changrim An, en bronze à Astana.
 

14h50. -63kg -  Le programme des quarts de finale :
TRSTENJAK Tina (SLO) – Yang Junxia (CHN)
TASHIRO Miku (JPN) – TSEDEVSUREN Munkhzaya (MGL)
AGBEGNENOU Clarisse (FRA) – VAN EMDEN Anicka (NED)
TRAJDOS Martyna (GER) – GWEND Edwige (ITA)

14h45. -66kg Ebinuma est bien le patron !
À eux deux, rien de moins que les quatre derniers titres mondiaux de la catégorie! et le triple champion a prouvé à son rival Coréen An Baul qu'il était bien le seul maître à bord, sur un o-uchi-gari parfaitement "réaménagé" en uchi-mata, pour un pion magnifique.

14h40. -57kg - Le programme des quarts de finale :
DORJSUREN Sumiya (MGL) – PAVIA Automne (FRA)
SILVA Rafaela (BRA) – BEAUCHEMIN-PINARD Catherine (CAN)
MALLOY Marti (USA) – OHAI Loredana (ROU)
KIM Jan-Di (KOR) – PODOLAK Arleta (POL)

14h40. -52kg - Le programme des quarts de finale :
CHITU Andreea (ROU) – RAMOS Joana (POR)
KIM Mi-Ri (KOR) – KRAEH Mareen (GER)
KELMENDI Majlinda (KOS) – PERENC Agata (POL)
EURANIE Annabelle (FRA) – GNETO Priscilla (FRA)

 14h35. -48kg - Le programme des quarts de finale :
MUNKHBAT, Urantsetseg (MGL) – NIKOLIC Milica (SRB)
CSERNOVICZKI Eva (HUN) – ASAMI Haruna (JPN)
GALDABRAKH Otgontsetseg (KAZ) -  MESTRE ALVAREZ Dayaris (CUB)
VAN SNICK Charline (BEL) – MENEZES Sarah (BRA)

14h30. -66kg - Le Blouch sur le fil
Duel de rugueux entre le Français et le Slovène Gomboc, qui partait pour continuer au golden score (les deux avaient été pénalisés deux fois) jusqu'à ce que Le Blouch ne trouve la faille dans la dernière minute, pour yuko. 

14h25. -73kg - Akimoto et Nakaya au rendez-vous
Hioryuki Akimoto, sur le toit du monde en 2010 et tenant du titre à Paris, a disposé d'un shido du Géorgien Shavdatuashvili, champion olympique en -66kg à Londres, pour affronter son compatriote Riki Nakaya, justement battu par le Géorgien en finale des Jeux , qui s'est imposé en ne-waza, en quarts de finale. Gros duel en perspective.

14h20. -66kg – Azema sorti sans démériter
Face au tenant du titre mongol, le combattant du JC Maisons-Alfort a eu beau tenir l’échange en première partie de combat, il flanchait face au kumi-kata envahissant de Davaadorj, qui l’amenait au sol sur o-uchi-gari. Un waza-ari que nesaura remonter le Français.

14h15. -63kg - Agbegnenou sans sourciller.
Un petit yuko pour lancer la machine contre l'Amércaine Martin, avant un beau travail au sol qui se concluait en immobilisation. Propre et efficace.

14h10. -60kg - Qui arrêtera Khyar?
Pas l'Equatorien Preciado en tout cas, qui n'a rien pu fiare pour parer l'uchi-mata du jeune guerrier du FLAM 91, après un corps-à-corps vraiment plaisant entre deux purs attaquants. Le voilà en quarts de finale, stade que n'atteindra fianlement pas Vincent Limare, battu d'un waza-ari par l'Azerbaïdjanais Mushkyiev. 

14h05. -57kg - Receveaux désarçonnée par Podolak.
Quel coup de volant au sol de la Polonaise pour retourner la Française et l'immobiliser pour d'abrod remonter son waza-ari de retard et finir par s'imposer. Une occasion de se rapprocher de la leader Automne Pavia qui s'envole pour la Dijonnaise.

14h. -57kg - Pavia vient à bout de Yoshida.
Contre la médaillée d'or des Grands Chelems de Tyumen et Tokyo en 2015, qui l'avait dominée en octobre dernier, Pavia s'est montrée combative, parvenant à la mettre hors course après presque deux minutes de golden score sur un contre engagé.

13h55. -66kg - Un alléchant Baul - Ebinuma au programme !
Après la facile victoire du Coréen par deux yuko, dont un sur morote, contre le Portugais Oleinic, le triple champion du monde japonais a dû s'employer contre le surprenant Arménien Karapetian, vice champion de ... Russie en 2014 qui avait battu l'Israléien Flicker et le Géorgien Margvelashvili jusque-là, qu'il domine deux pénalités à une après avoir pourtant concédé la première.

13h55. -52kg - Comme on se retrouve...
La bataille des Jeux a peut-être sonné en -52kg. Annabelle Euranie ayant dompté la Coréenne Park d'un shido et Priscilla Gneto ayant expédié Heylen sur sode et uchi-mata, les deux athlètes se retrouveront donc bien en quart de finale.

13h45. -48kg - Clément bute sur Menezes...
Bien en place au kumikata, la Française se faisait envoyer au sol sans encaisser de valeur, mais voyait fondre sur elle la championne olympique brésilienne qui lui passait koshi-jime.

13h40. -52kg - Ça coince pour Bonna...
Une moulinette après 38 secondes de golden score et la route s'arrête également pour la combattante de FLAM 91, face à la Portugaise Ramos.

13h30. -60kg - Englmaier stoppe Milous.
Le finaliste des Grands Prix de Tbilissi et Zagreb, a coupé court au probant début de journée de Sofiane Milous, qui s'était payé le champion du monde 2014 Ganbat au tour précédent. Un affrontement sans calcul que l'Allemand remportait par un deuxième waza-ari sur seoi, alors que le Français, malgré une belle débauche d'énergie et des coups de patte au cordeau, était contraint d'avancer.

13h20. -48kg - Munkhbat met Payet sur orbite.
Trois minutes de grosse baston, avant l'ura-nage de la Mongole qui faisait décoller Payet avant de l'expédier au sol sur les deux épaules.

13h10. -48kg - Kondo sonnée et étranglée...
C'est allé très vite mais c'est bien la Kazakhstanaise Galbadrakh qui s'impose à la petite Japonaise, championne du monde 2014. Un koshi-jime de mort de faim suite à un petit coup de tête involontaire sur la reprise de garde. Fin de parcours dans le tableau principal également pour Aurore Climence, piégée au sol par l'autre nippone Haruna Asami.

13h05. -73kg - Chaîne lessivé par Iartcev.
Un, puis deux, puis trois yuko pour le Russe, vainqueur du Masters 2015, dont les contres et le tai-otoshi ont constamment devancé Guillaume Chaîne, trop inoffensif avec ses sutemi.

13h. -63kg - Wichers sort Louchez.
Une petite pénalité et la combattante du JC Maisons-Alfort manque son retour à Bercy...

12h55. -73kg - Duprat persévère.
C'est en trois temps que le Français empoche son waza-ari en contre face au Qatari Zemouri. On le retrouvera plus tard en huitièmes contre le Mongol Odbayar Ganbaatar.

12h50. -63kg - Tashiro sans souci contre Loko. 
Plus entreprenante et un bon ton au dessus, la médaillée de bronze des deux derniers mondiaux a nettement dominé la néo-Belge, concluant l'affrontement sur o-uchi-gari en bordure.

12h45. -63kg - Agbegnenou sort la hanche.
La représentante d'Andorre Laura Salles Lopez n'aura eu le droit qu'à une petite séquence face à la triple finaliste mondiale, qui l'éjectait sur une technique à mi-chemin entre harai-goshi et kubi-nage.

12h40. -73kg - Les Jap' sont dans la place.
Le tenant du titre Akimoto passe l'Italien Regis par deux yuko et un ippon sur un joli retournement, avant que Nakaya ne place un étranglement imparable pour le Brésilien Pombo da Silva.

12h35. -66kg - Sobirov sorti sans gloire, Le Blouch tient le choc.
L'Ouzbèk s'est fait surprendre par le Slovène Gomboc qui l'élimine aux pénalités, tandis que le tricolore l'emporte de la même manière face au Belge Lefevere.

12h30. -73kg - An Changrim déménage.
Le Coréen, l'une des révélations des championnats du monde d'Astana où il avait terminé en bronze, a exécuté le Russe Mogushkov d'un tai-otoshi supersonique. Joli !

12h20. -73kg - RECTIFICATIF - Arthur Clerget déclaré vainqueur... mais perdant !
Si le sociétaire du Sporting Marnaval était désigné vainqueur par l'arbitre à l'issue de son duel contre Van Tichelt, c'est bien le Belge qui avance dans le tableau, après réclamation de son clan auprès de la table. À raison sur le fond puisque son yuko en contre était passé du côté du Français au tableau d'affichage. En revanche, sur la forme, ce n'est guère lisible pour le public...

12h10. -73kg - Muki au dessus d'Urani.
Un premier yuko, puis un petit uchi-mata alors que le Français venait de tomber à genoux pour l'emporter, et c'est l'Israélien qui se qualifie pour les huitièmes.

12h05. -66kg - Les cadors répondent présent, sauf Korval...
Le Coréen An Baul d'un seoi, le Japonais Ebiunma au sol, mais pas le Français qui s'incline un peu tout seul contre le Slovène Jereb. Une fausse attaque et une prise pistolet et le voilà qui prend la porte...

12h. -60kg - Khyar se paie Kitadai !
Plus mobile, plus envahissant à la garde, le jeune tricolore a mis sous l'éteignoir le Brésilien, médaillé olympique à Londres, qu'il a bien fait décoller sur uchi-mata, sans toutefois marquer de valeur. Qu'importe, il s'impose d'une pénalité. 

11h50. -60kg - Limare poursuit sa route. 
Sans faire d'étincelle, le Français place son seoi sur le Saoudien Majrashi, champion du monde police en 2008 (!), pour waza-ari. Le voila en 1/8es, contre l'Azerbaïdjanais Mushkiyev, qui a plaqué le Péruvien Postigos sur le dos.

11h45. -57kg - Receveaux en patronne.
Un premier uchi-mata pour waza-ari, puis un maître juji-gatame pour conclure l'affaire face à l'Allemande Mueller. Du solide avant d'affronter la Polonaise Podolak.

11h40. -60kg - Manquest retourné par Paischer.
Le conflit de générations entre l'Autrichien, finaliste olympique à Pékin, et le Français, champion du monde juniors 2013, de 13 ans son cadet, a tourné à l'avantage de l'aîné, qui a su laisser passer l'oarge dans la première partie de combat pour coincer son adversaire au sol sur un superbe retournement.

11h30. -52kg - Priscilla Gneto répond présent.
D'un yuko, la médaillée olympique écarte de son chemin l'Allemande Ertl, et affrontera la recordwoman de médailles sur le circuit mondial IJF Ilse Heylen.

11h25. -57kg - Pavia retrouve Yoshida.
Appliquée pour son entrée en lice contre l'Espagnole Equisoain, la médaillée mondiale 2015 retrouvera la Japonaise Tsukasa Yoshida, en or aux Grands Chelems de Tyumen et Tokyo en 2015, qui a immobilisé l'Allemande Roper qui lui avait pourtant marquée waza-ari en début de combat suite à un balayage manqué de la Japonaise.

11h20. -60kg - Milous monte en régime.
Il a bel et bien répondu présent face au champion du monde 2014 Ganbat, qu'il plaquait au sol sur ko-soto-gake, un temps valorisé d'un waza-ari avant d'être annulé par la table. Derrière, le Mongol se retroussait les manches pour reprendre l'ascendant. En vain puisqu'il concédait le shido de plus que son adversaire dans le golden score. 

11h15. -52kg - Euranie se lance tranquillement, Bonna en opportuniste
Si la Britannique Edwards l'embêtait dans sa posture défensive, c'est bien Euranie qui s'imposait, au décalage de pénalités. Ça passe aussi pour la combattante du FLAM 91, prompte à contrer le seoi de son adversaire pour waza-ari.

11h10. -57kg - Harachi impuissante, Guihur frustrée
Pour son premier Tournoi de Paris, la jeune du FLAM 91 n'a jamais trouvé la clé contre la Serbe Rogic, qui l'élimine d'un waza-ari. En ce qui concerne Amélie Guihur, elle a démontré qu'elle avait bien sa place dans le collectif national en poussant la Hongroise Karakas, 7e mondiale et finaliste à La Havane il y a quinze jours, dans ses derniers retranchements, ne cédant qu'après plus de sept minutes de féroce bagarre, d'un shido pour défense excessive.

11h05. -48kg - Menezes par la petite porte, Clément en forme
Un petit shido a suffi au bonheur de la championne olympique brésilienne, qui retrouvera la Française Mélanie Clément, expéditive contre une athlète de Hong-Kong. Moins de vingt secondes et un joli ashi-guruma en bordure pour ippon.

10h50. -52kg et -63kg- Cruel pour Astride Gneto et Caroline Peschaud. 
À la hauteur face à la Chinoise Ma Yingnan, véritable terreur du circuit en début d'année dernière (victoires consécutives à Oberwart, Düsseldorf, Prague et aux championnats d'Asie), Astride Gneto doit s'incliner d'un shido. Même sanction pour Caroline Peschaud, qui n'a rien démontré face à la Coréenne Kim Seulgi, 88e à la ranking list. 

10h45. -48kg - Payet prendra Munkhbat.
Sérieuse contre la Roumaine Ungureanu au premier tour, qu'elle domine sur une immobilisation obtenue après son makikomi fétiche, la Française se mesurera à la Mongole Munkhbat, championne du monde 2013, pour atteindre le troisième tour. Avec la perspective de faire le trou avec Amandine Buchard, qui n'est pas parvenue à descendre au poids hier. 

10h40. -48kg – Asami se paie Jeong, et se présente face à Climence.
Un seul yuko pour ce duel entre la finaliste et la médaillée de bronze des derniers mondiaux, qui voit la Japonaise l’emporter. Elle affrontera Aurore Climence, qui s’est débarrassée au bout des quatre minutes d’un yuko de la Macédonienne Budescu.

10h35. -73kg - On en veut Ancor, de ce Duprat!
Dix-sept secondes ont suffi au Français pour passer son juji-gatame à la volée au Canadien David Ancor...

10h30. -73kg - Un Chaîne probant.
Le modeste Portoricain Miranda n'a pas vu le jour face au tricolore, plus prompt à dégoupiller ses o-uchi-gari à genoux (yuko après deux minutes de combat) et ses sutemi compacts (waza-ari peu arpès la mi-combat). À réitérer contre le Russe Iartcev, vainqueur du Masters 2015, d'un tout autre calibre.

10h20. -73kg - Arthur Clerget s'est montré solide.
Prendre le trentenaire belge Dirk Van Tichekt, doublé médaillé mondial (2009 et 2013) et continental (2008 et 2015), n'était pas forcément un cadeau pour le champion de France 2015 du Sporting Marnaval. Un gros défi au kumikata que le Belge gérait le mieux en marquant yuko sur un contre avant que la table n'annule la marque. Derrière, le Français se rebiffait et parvenait à débloquer son compteur d'un hiza-guruma pour yuko. Place à l'Ouzbèk Boboyev désormais.

10h. -73kg - Dex Elmont s'en sort bien.
Malmené par le Polonais Damian Szwarnowiecki, champion d'Europe juniors et -23 ans en 2012, qui le secouait au point de le faire sanctionner à trois reprises, le Néerlandais Dex Elmont, champion d'Europe 2014, n'a dû son salut qu'à un bel enchaînement o-uchi-gari à gauche / ko-soto à droite pour ippon. 

9h50. -73kg - Urani péniblement...
Face au vétéran espagnol Uematsu, le Génovéfain a fait durer le plaisir par ses sumi-gaeshi trop approximatifs pour scorer. En bordure, il était tout de même proche de place juji-gatame mais l'arbitre interrompait rapidement sa tentative. Il s'en remettait donc à sa pénalité d'avance pour se dresser face au champion d'Europe 2015 Sagi Muki au prochain tour.

9h30. -66kg - Boucher surpris par Dovdon.
Bien en jambes, le champion de France 2015 donnait bien le change au Mongol, médaillé ici-même en octobre dernier, mais se voyait surpassé sur son uchi-mata et ficelé en immobilisation sans pouvoir en sortir.

9h. -60kg - Les supers-légers pour réveiller Bercy.
Dans une salle qui sonne encore bien creux en ce samedi matin, Sofiane Milous s'est défait aux pénalités du Canadien Pessoa, tandis que Walide Khyar est apparu concentré lors de son duel contre le champion du monde juniors 2014 Francisco Garrigos, le dominant lui aussi d'un shido alors que son o-uchi-gari à l'entame de la dernière minute méritait sans doute le yuko d'abord accordé par l'arbitre central.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310