14:59 01 déc

G. Chelem de Tokyo 2013 (3e jour) : les réactions depuis Tokyo

Au micro : Maret et Bonvoisin, mais aussi Reyes et Baiker

Cyrille Maret, une belle troisième place à Tokyo, c'est beau ? Que ressentez-vous ?
Je ne vais pas dire « ça reste un Grand Chelem » mais ça représente énormément la Coupe Kano. Ce n'est pas n'importe quoi. On sait que Larbi est le dernier français à avoir gagné en 1999. On s'était réuni avec les collègues. On avait à cœur de le détrôner mais ça ne sera pas pour cette année. Je suis vraiment satisfait de cette médaille de bronze. Il y a un petit goût amer sur ce quart de finale où je fais une grosse erreur. Le Canadien est très jeune, très judo, mais quand tu mènes waza-ari sur un combat comme ça , tu n'as pas le droit de perdre. C'est satisfaisant d'avoir pu aller chercher le bronze, d'avoir su se remobiliser. Il y a cette déception aussi car j'étais venu pour aller chercher au moins cette finale. Et l'or pourquoi pas.

Qu'est ce qui vous a plu dans votre prestation ?
J'ai marqué deux fois sur le corps-à-corps, le ko soto. Je sais que les Asiatiques n'aiment pas trop ça. Ils n'ont pas l'habitude quand on leur rentre dans la gueule. C'est quelque chose dont nous avons l'habitude avec les Russes et le sambo. Il y a surtout la satisfaction de ramener la médaille avec le clan français qui est derrière nous.

Voilà une belle façon de lancer la saison 2013-2014 ?
Je compte cette médaille comme la fin de saison 2013. Il y a eu les vacances et peu de préparation à cause des championnats de France. On va partir dans une nouvelle préparation et essayer d'aller chercher une nouvelle médaille à Paris (3e l'an passé ndlr).

 

La réaction de Jean-Sébastien Bonvoisin (5e en plus de 100 kilos)
« Je perds sur une connerie sur Kim Sung-Min alors que j'avais le combat en mains. Sur Momose, c'est compliqué. Sur les mains, il ne m'a pas laissé de solution. A chaque fois, que j'ai cru poser une main, je me suis retrouvé dans son attaque. Je suis content car je me suis senti à l'aise face à Kim. Je sais que j'ai passé des caps. Il n'y a pas la médaille mais les combats sont là, le travail technique mis en place commence à porter ses fruits. Ca fait plaisir. Mais c'est décevant de ne pas avoir concrétisé par la médaille le travail de l'entraînement.»

Du côté des étrangers…

La réaction de Masyu Beiker (Japon), vainqueur en moins de 90 kilos
« Aujourd'hui, c'est un conte de fées. C'est inattendu de gagner cette compétition. Tout au long de la journée, j'ai cherché à avoir la bonne mentalité. Face aux Européens, c'était très physique pour moi. J'acceptais la situation dans les moments où j'étais dominé physiquement. Mais il va fallait toujours que je garde ma tactique de partir sur des actions-réactions pour faire tomber. »

La réaction de Kyle Reyes (Canada), deuxième en moins de 100 kilos
« C'est super de terminer deuxième. J'avais confiance en moi. Mon judo est japonais. C'est ici que je l'ai appris, que je me suis entraîné mais j'amène une médaille pour le Canada. Cette médaille c'est grâce au Japon et au Canada. Ca me fait très plaisir. »

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_veterans
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310