18:12 30 nov

G. Chelem de Tokyo 2013 (2e jour) : la réaction des Français

Duprat ne comprend pas, Pietri répond à nos questions

La réaction de Pierre Duprat 5e en moins de 73 kilos
"
Après le deuxième tour, j'ai vomi. Les commissaires m'ont tiré pour revenir sur le tapis affronter Nakaya. Je n'avais ni mangé ni bu. Après Nakaya, j'étais en hypoglycémie. Je ne pouvais plus marcher. On m'a porté jusqu'à la salle d'échauffement. Contre Draksic en place de trois, j'ai trouvé que le match était très mal arbitré. Je ne comprends pas. Notre objectif est de gagner. Quel est l'objectif des arbitres quand ils font ça ? Je suis actif sur les deux premières reprises, il lance un seoi à la troisième, je prends shido. Derrière, je monte le bras deux fois, shido pour bras en haut. Ca change le combat. Je suis obligé d'ouvrir et je prends waza-ari. Derrière, il fuit. Je suis très énervé de cette place de trois. Ce n'est pas normal. Sur la journée, je suis allé chercher les combats. Ca prouve que j'ai envie. Même si je ne suis pas en forme, j'arrive à tenir les combats."


La Réaction de Loïc Piétri 2e en moins de 81 kilos
Loïc Piétri, une belle médaille d'argent mais quand on voit la finale on peut être déçu, non ?

Ce qui a fait la force de ma journée me fait un peu pêcher en finale. J'étais relâché, je me suis un peu amusé. L'objectif de cette reprise était d'être là mais de ne pas tout bloquer. Je fais cette erreur technique. Je me prends une pénalité inattendue. Je me dis « vite, il faut remonter » alors que j'avais largement le temps de rester sur mon schéma, prendre la garde et mettre du rythme, même si je n'en ai pas mis assez à mon goût. Je veux me coller derrière et il met un magnifique ashi-guruma. C'est le judo. L'objectif c'était de se faire plaisir et je me suis fait plaisir. On sentait que c'était la reprise et que tout le monde n'était pas très bien entraîné.

Vous avez fait une très belle journée. Racontez-nous.
Avec le Coréen en quart, on se connaissait. Il est envahissant. A droite, j'ai tendance à lancer ura-nage. Mais là je ne l'ai pas fait. A un moment je me suis dit « lâche-toi » et je lui ai collé ura-nage. Je l'ai enfoncé dans le tapis, il a été un peu assommé. Derrière, il y a un beau ippon sur Stevens, un beau seoi debout. Je l'ai bien fait réagir. Un ippon comme j'aime les mettre. J'ai vraiment pris mon pied. J'aurais bien aimé battre ce Japonais en finale. Ca m'apprendra. J'ai encore une marge de progression. Je vais bien m'entraîner au stage et j'essayerai d'être en forme à Paris.

Il y a ce quart de finale épique avec trois interventions du médecin et vous faites le docteur.
Ça aurait été bête de perdre comme ça. Je me suis remis un bandage. Ca a fait rire les Japonais. Le médecin ne m'avait mis qu'une bande et je savais que ça allait craquer. Si ça craquait, je me retrouvais disqualifié, comme un idiot. Je fais deux tours avec le bandage et derrière je mets le ippon. Ca a un peu mis l'ambiance dans la salle mais c'est anecdotique par rapport à la journée.

Pourquoi être venu à Tokyo faire la compétition et le stage ?
J'ai recommencé car je ne me remettais pas vraiment dans l'état guerrier. Je faisais des interviews...Je n'étais pas obligé de faire la compétition et le stage. Je voulais voir où j'en étais. Je pensais que j'aurais été un peu plus nul que ça. Cette performance m'a motivé. Ca a donné quelque chose de correct même si je dois être plus rugueux et en rythme. L'important c'est d'être en forme sur les Europe et les Monde. C'est quand même ma première médaille en Grand Chelem et j'apprécie le moment.

Avez-vous senti un regard différent en arrivant dans le costume du champion du monde.
Il ne faut pas trop prendre la confiance. Je sens que ça compte d'être champion du monde quand je rentre sur le tapis. J'essaye de ne pas me focaliser sur ça. Quand je monte, je dois seulement me concentrer sur le kimono de l'adversaire, la garde. Aujourd'hui, j'étais plus tranquille, je faisais des blagues avec le coach. Il ne faut pas se mettre trop vite de la pression pour ne pas s'user. 

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-pav%c3%a9_pp_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-abonnement_sensei_10_ans_60_numeros