8:46 07 mar

France par équipes D1 2015 - Masculins - Le direct

Sucy champion de France, Nice Judo finaliste, Levallois et Sainte-Gen' en bronze

Championnats de France par équipes première division
7 et 8 mars 2015 - Palais des Sports de Toulouse
Samedi : Masculins

Retrouvez les résultats et tableaux complets en cliquant ici.

18h40 - Sucy champion de France ! Disputée en même temps que les places de trois, cette finale aura tenu toutes ses promesses. Maxime Flament par waza-ari et Pape Doudou NDiaye d'un yuko sur harai-makikomi avaient pourtant mis Nice sur orbite face à Jean-Christophe Lamy et Mehdi Tobrouki. Qu'importe, c'est imperturbable qu'Axel Clerget allait chercher, en moins de trente secondes, son point sur un enchaînement sumi-gaeshi sankakujime imparable pour Paata Doliashvili. Adrien Pin et Emre Sanal entamaient ensuite un corps à corps qui faisait lever tout le Palais des Sports. Ura-nage du Niçois contre o-uchi-gari du Sucycien ... et énorme tampon final en faveur de Pin qui donnait l'occasion à Adrien Raymond de conclure face à Sacha Flament. Magistral toute la journée, le vice champion de France 2014 prenait le combat par le bon bout, toujours premier dans l'attaque, gérant parfaitement l'excellent et prometteur jeune technicien niçois. Un premier yuko sur makikomi, quelques fauchages pour empêcher l'Azuréen d'approcher, avant de placer seoi pour un nouveau yuko. La dernière tentative sur uchi-mata de Flament ne changera rien, Sucy est champion. Et de quelle manière ! La salle ne s'y trompait d'ailleurs pas, réservant une chaude ovation aux partenaires de Raymond, porté en triomphe par ses partenaires.

18h20 - Le bronze pour Sainte-Geneviève Sports et Levallois SC. Les deux finalistes des quatre dernières éditions ont su se reprendre après leurs défaites en demi-finales. Les Génovéfains ont dominé le CO Sartrouville (3/1), grâce aux ippon marqués par Bonvoisin sur o-uchi-gari, Larose sur uchi-mata et Kermarrec en immobilisation. Dans la rencontre Levallois SC - OJ Nice, ce sont les pénalités qui ont pesé lourd dans la balance, envoyant les Levalloisiens sur le podium.

18h - Ce qui vous reste à vivre :

Finale : Sucy Judo - Nice Judo
Combats pour le bronze : CO Sartrouville - Sainte-Geneviève Sports et OJ Nice - Levallois SC

17h45 - Et les deux derniers clubs maintenus sont ... FLAM 91 et Franche-Comté Judo Besançon. Les Essonniens auront fait voler en éclats les espoirs du JC Grand Rouen et de l'US Orléans Loiret avant d'étouffer les Ars Martiaux d'Asnières, à chaque fois sur le score de 5/0. De leur côté, les Bisontins ont pris le meilleur sur le JC Juniville (4/1), le JCO 59 Roubaix (4/0) et les Arts Martiaux Saint-Gratien (3/2), avant de l'emporter tout au bout du suspense contre le JJJ Poissy, sur une quatrième pénalité concédée sur le gong au cinquième combat opposant Benjamin Nguyen pour Poissy à Franck Party pour la Franche-Comté. 

17h30 - Repêchages - Sartrouville et l'OJ Nice en lice pour le bronze. En dominant respectivement l'ACBB (3/2) et le JC Maisons-Alfort (3/1), le CO Sartrouville et l'OJ Nice poursuivent leur route en repêchages. 

17h11 - Levallois renversé ! Après le tremblement de terre niçois, le Palais des Sports de Toulouse était fin prêt pour une seconde onde de choc lors du duel Sucy Judo - Levallois SC. Et tout commençait sur un coup de poker décidé par Stéphane Auduc, préférant Hervé Fichot à Adrien Pin pour débuter contre Cyrille Maret. Deux compères de la glorieuse moisson mondiale juniors de Saint-Domingue de 2006, à laquelle avait également pris part Axel Clerget, également présent dans les rangs de Sucy aujourd'hui. Un choix payant puisque Fichot surprenait Maret sur seoi dès la fin de la première minute. Le regard hagard, l'actuel numéro 2 mondial de la catégorie cédait sa place à Dimitri Dragin, pour la première fois de la journée dans sa catégorie des -66kg. Face à lui, Adrien Raymond, finaliste national à Villebon. Grosse débauche d'énergie de la part du titulaire des Jeux de Pékin dans la première partie de combat, sans pour autant faire le trou avec seulement deux yuko au compteur. Raymond ne s'affolait pas et, sur un limpide étranglement en bordure, il contraignait Dragin à l'abandon. Sucy 2 - Levallois 0. Tiens, tiens, comme un air de déjà vu... Alexandre Mariac scotchait alors Jean-Christophe Lamy, tandis qu'Alain Schmitt devait puiser dans ses réserves pour faire tomber une pénalité de plus du côté de Mehdi Tobrouki et permettre au LSC de survivre dans cette demi-finale. Tiens, tiens, comme un air de déjà vu... La décision allait se jouer entre Alexandre Iddir et Axel Clerget. Un combat que prenait Iddir par le bon bout, faisant pénaliser son adversaire en premier. Les débats s'équilibraient jusqu'à la mi-combat, moment choisi par Clerget pour sortir sumi-gaeshi de sa palette, crédité d'un waza-ari à l'issue de la chandelle interminable du Levalloisien. Interminable comme les 2'13 qu'il restait au Sucycien pour assurer la qualification des siens. Deux pénalités encaissées dans les vingt secondes suivantes, mais quelques séquences de ne-waza pour faire défiler le chronomètre. Le gong pouvait retentir, 2015 restera pour toujours comme l'année de fin de règne du Levallois SC, giflé par la volonté des protégés de Stéphane Auduc.

16h30 - Nice Judo en finale ! Allait-on une nouvelle fois assister pour la cinquième fois de rang à une finale Levallois SC - Sainte-Geneviève Sports ? Nice Judo n'était pas de cette avis sur cette première demi-finale contre les Essonniens. Aux prises avec Jean-Sébastien Bonvoisin, Emre Sanal montrait la voie en esquivant la tentative d'arraché de son adversaire pour mieux le plaquer sur les épaules. Le ton était donné. Sacha Flament s'avançait alors face à David Larose, pas récompensé en début de combat suite à un bon travail autour de juji-gatame. Le vice champion d'Europe 2014 s'enferrait alors dans une tentative d'ura-nage dont profitait subtilement Sacha Flament en ko-uchi-gari ! Joli coup pour un junior deuxième année. Nice 2 - SGS 0. Florent Urani réduisait alors la marque sur juji-gatame, avant que Quentin Joubert n'immobilise Paata Doliashvili pour remettre les compteurs à zéro pour un cinquième duel explosif. Ludovic Gobert le champion de France 2014 d'un côté, Pape Doudou NDiaye le médaillé mondial juniors de l'autre. L'expérience contre la fougue dans un "à toi, à moi" dont sortira vainqueur NDiaye d'un yuko marqué en corps à corps. Nice est en finale !

15h45 - Vidéo - Dans l'attente des demi-finales ...


Championnats de France par équipes D1 - Dans l... par lespritdujudo

14h40 - Le programme des demi-finales : 
Sainte-Geneviève Sports - Nice Judo
Sucy Judo - Levallois SC

14h35 - Et le quatrième demi-finaliste est ... Levallois.  Sans surprise, les coéquipiers de Cyrille Maret, autoritaire au sol contre Nabil Zalagh, rallient eux aussi les demi-finales. Mariac et Schmitt ont fait monter les pénalités du côté de Czukiewycz et Avaliani jusqu'à hansokumake, tandis que Laurent Meseguer sauvait l'honneur du CO Sartrouville en s'imposant au golden score devant Dimitri Dragin.

14h15 - Nice Judo sans faire de bruit. Les hommes de Michel Carrière sont en train de réaliser un très joli coup dans la Ville Rose. Après avoir sorti Judo Rodez Aveyron, le Dojo Nantais et Blanc-Mesnil SJ, ils ont battu le JC Maisons-Alfort trois victoires à une pour atterrir dans le dernier carré, où les attend Sainte-Geneviève Sports.

13h50 - Sucy impressionne. Après avoir disposé du JCO 59 ROubaix et de l'ACBB, Sucy retrouvait le JC Chilly-Mazarin Morangis pour s'inviter en quarts. Pin lançait idéalement les débats , avant que Raymond, sur o-goshi, ne dispose de Matthias Boucher. Pour conclure, Yuki Rateau, ancien de l'AJ Dordogne Périgord, travaillait son sankaku-jime jusqu'à l'étranglement de Samuel Nzingo.

13h20 - Sainte-Gen' Sports premier demi-finaliste ! Le rouleau compresseur génovéfain est en marche. Bonvoisin, Larose (sur hiza-guruma) et Urani ont assuré le travail en remportant leurs trois face à face, laissant Loïc Pietri au bord du tapis, impuissant.

12h40 - On connaît les seize premiers clubs qui se maintiennent en D1 la saison prochaine : AJA Paris XX (Paris), OJ Nice (Alpes Maritimes), Sainte-Geneviève Sports (Essonne), JC Escales Argenteuil (Val d'Oise), Olympique Judo Avenir 62 (Pas-de-Calais), JC Maisons-Alfort (Val-de-Marne), Nice Judo (Alpes-Maritimes), Blanc-Mesnil Sport Judo (Seine-Saint-Denis), Alliance Judo 61 (Orne), JC Chilly-Mazarin Morangis (Essonne), Sucy Judo (Val-de-Marne), AC Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Levallois Sporting Club (Hauts-de-Seine), RSC Montreuil (Seine-Saint-Denis), CO Sartrouville (Yvelines) et Alliance Dijon Judo 21 (Côte d'Or).

12h30 - L'OJ Nice mate l'AJA Paris. Le remake de la finale des France D2 a vite tourné court cette fois . Un seoi fulgurant de Yohan Benjamin contre Christ Gengoul, un arraché de Pietri sur Dupont, une victoire aux pénalités de Dion contre Medeuf, et voilà Nice en quarts de finale contre Sainte-Geneviève Sports, qui a infligé la même sentence au JCE Argenteuil.

12h10 - Sartrouville et Montreuil OK. Malgré la défaite de Vincent Massimino face au Bisontin Pierre-Louis Guérin, Sartrouville passe le FCJB, qui avait pourtant cru être revenu à deux victoires partout après le ko-uchi-makikomi de Franck Party sur Clément Czukiewycz, annoncé ippon avant d'être annulé par la table. Rageant pour les hommes de Thierry Deval et Christophe Barata. Le RSC Montreuil a de son côté fait fi des encouragements nourris pour ses adversaires de Balma Saint-Exupéry (2 victoires partout, 20 pts à 17)  et défiera Levallois pour une place en quarts.

11h45 - L'US Orléans sortie direct ! Privée d'Ugo Legrand en convalescence et d'Adrien Bourguignon, l'US Orléans n'a pas passé l'obstacle JC Maisons-Alfort. Défaite 3/2 (30 pts à 17) pour les hommes de Daniel Fernandes, qui devront passer par l'épreuve de maintien pour assurer sa place en D1 l'an prochain.

11h20 - L'ACBB et Levallois foncent ! 5/0 contre le Dojo Provençal et les Arts Martiaux d'Asnières et voilà les deux écuries des Hauts-de-Seine en huitièmes.

10h55 - Le sans-faute pour SGS. Opposés aux combattants du JC Grand Rouen, les Génovéfains n'ont pas traîné, Julian Kermarrec, Ludovic Gobert, Jean-Sébastien Bonvoisin, David Larose et Julien La Rocca remportant chacun leur rencontre. Place au JCE Argenteuil désormais, qui a assuré contre l'Entente Chevry-Grisy-Pontault (4/1, 40 pts à 10).

10h40 - Et ça passe pour l'AJ 61 ... Repêchés par la FFJDA du fait de l'absence de leur atout n°1 Joseph Terhec lors des France 2e division, les Normands prouvent qu'ils ont bien mérité leur ticket pour l'élite en sortant l'UJ Brive Corrèze Limousin. Avec un succès au mental pour le double champion de France 2014 aux dépens du trentenaire Matthieu Thorel, septuple médaillé national seniors chez les lourds. Prochain tour contre les Essonniens du JC Chilly-Mazarin Morangis, vainqueurs 3/2 de l'équipe ardennaise du JC Juniville.

10h20 - L'AJA sort FLAM 91 ! Duel de costauds entre les Essonniens du FLAM 91, cinquièmes l'an passé du côté de Mouilleron-le-Captif, et les Parisiens de l'AJA, champions de France D2 il y a quelques semaines, conclu au cinquième duel avec le succès de Benjamin Axus, champion d'Europe juniors, qui a su surpasser la tentative d'ura-nage du champion de France seniors Guillaume Chaîne pour emporter la décision. Au prochain tour, c'est l'OJ Nice qui leur fera face, intraitables face aux Savoyards de La Motte Servolex.

9h30 - Ça passe pour l'OJ Nice, l'OJA 62 et l'AJ 61. Premiers pas réussis dans la compétition pour les Niçois, emmenés par Loïc Pietri et coachés par Ludovic Delacotte, face aux Arts Martiaux d'Asnières (3/2, 21 pts contre 20), de même que l'OJA 62 face au Pays Montbéliard Judo (3/2, 25 pts contre 15). Le JJJ Poissy est en revanche éliminé dès son entrée en lice, battue par l'AJ 61 dans le cinquième combat, Thiam encaissant quatre pénalités en 3 minutes 30 face au champion de France juniors et seniors 2014 Joseph Terhec.

9h - C'est parti au Palais des Sports de Toulouse, avec l'entrée en lice immédiate des septuples tenants du titre du Levallois SC, opposés aux Varois de Toulon. La composition de l'équipe levalloisienne : Alexandre Mariac (-66kg), Dimitri Dragin (-73kg), Alain Schmitt (-81kg), Alexandre Iddir (-90kg) et Cyrille Maret (+90kg). Pierre Duprat, un temps autorisé par la FFJDA à prendre part à la compétition, devra finalement suivre ses copains des tribunes.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_cjuniors
Original-pub_3
Original-original-310_cadets
Original-original-310_militaires
Original-carre%cc%81_ff
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_regions