7:45 08 jun

France 1re division par équipes 2019 - J1 - Le direct

Le doublé pour l'ES Blanc-Mesnil Judo

CHAMPIONNATS DE FRANCE PREMIÈRE DIVISION PAR ÉQUIPES
ARENA LOIRE (TRÉLAZÉ)
8-9 JUIN 2019

(Pensez à rafraîchir régulièrement pour lire les dernières informations)

LE PALMARÈS COMPLET DE CETTE ÉDITION 2019
1. ES Blanc-Mesnil Judo
2. Sainte-Geneviève Sports
3. US Orléans Loiret JJ
3. JC Pontault-Combault
5. Sporting Marnaval
5. Blanc-Mesnil SJ
7. Nice Judo
7. JC Maisons-Alfort

16h30. Le doublé pour l'ES Blanc-Mesnil !
Remake de la finale de 2018 cet après midi à l'Arena Loire de Trélazé. 
Les +70kg ouvraient le bal avec la victoire, sans combattre, de Léa Fontaine, la prometteuse junior de Sainte-Geneviève Sports (vainqueur le week-end dernier de la coupe européenne juniors d'Autriche). En effet, Madeleine Malonga, qui avait subi une clé de bras de la part d'Audrey Tcheuméo en demi-finale, ne se présentait pas sur le tapis. 1-0 pour SGS, qui n'avait toujours pas perdu un combat de la journée à ce moment-là. Puis 1-1 avec la victoire d'Astride Gneto face à Mélodie Vaugarny (qui évolue d'habitude en -48kg) sur un koshi-guruma alors que la Génofévaine tentait d'aller chercher un tani-otoshi à gauche. Un mouvement aérien compté ippon pour la -52kg titulaire aux prochains Jeux européens. L'ESBM prenait l'avantage à l'issue du combat suivant lorsque Priscilla Gneto sentait bien le coup, en faisant un passement de garde au sol pour immobiliser Julia Rosso en yoko-shiho-gatame suite à une tentative de tomoe-nage.
C'est finalement Manon Deketer qui amène le point de la victoire pour l'équipe d'Alain Schmitt sur un kata-guruma qu'elle poussait jusqu'au bout. Premier waza-ari. Puis un second sur un contre, plaquant Cloé Yvin sur le dos. Margaux Pinot et Kaila Issoufi ne montaient pas sur le tatami pour la dernière catégorie de la journée.
Une victoire logique et attendue pour une équipe composée exclusivement d'internationales dont quatre sélectionnées pour les championnat continental dans quinze jours en Biélorussie. En 2020, du côté de Brest, elles se présenteront avec le triplé en ligne de mire.

15h55. Le JC Pontault-Combault sur la boîte! Sur la lancée de sa belle journée, Océane Zatchi Bi apporte le premier point au JC Pontault-Combault en immobilisant son adversaire à l'extérieur après avoir subi le o-uchi-gari d'Ashley Tokunboh, cadette elle aussi. Deux briscardes les succédaient ensuite : Pénéloppe Bonna pour le JCPC, Laetitia Payet pour le Blanc-Mesnil SJ. La première marquait waza-ari en contrant la tentative de makikomi de la seconde, avant de conclure par ippon sur o-uchi-gari ken ken. Gaétane Deberdt concluait dès la première séquence d'un sankaku-jime inversé. Belle récompense pour le club de Franck Bellard, en restructuration cette saison, qui retrouve le podium pour la première fois depuis son titre de 2016.

15h40. À l'US Orléans LJJ la première médaille de bronze. Pas de suspense dans ce premier combat pour le bronze, voyant s'affronter l'US Orléans et le Sporting Marnaval, puisque Julia Tolofua exécutait rapidement Mathilde Gil sur son de-ashi-barai, imitée par Lucile Duport d'un étranglement et Hélène Receveaux d'une clé de bras. Agathe Devitry apportait derrière un nouveau point avant qu'Audrey Fels prive pour l'honneur les Orléanaises d'un 5-0 en dominant Mélissa Héleine. Grosse démonstration de l'USO au sol sur cette journée.

15h15. Ce qu'il vous reste à vivre ce samedi à l'Arena Loire : 

Combats pour le bronze

Sporting Marnaval - US Orléans LJJ
JC Pontault-Combault - Blanc-Mesnil SJ
Finale
Sainte-Geneviève Sports - ES Blanc-Mesnil

15h10. Gil et Zatchi Bi envoient Marnaval et Pontault-Combault en place de trois. Les deux finales de repêchages se sont jouées au cinquième combat, laissant la décision aux +70kg. Et à ce petit jeu-là, c'est Océane Zatchi Bi, médaillée de bronze des championnats de France cadets en 2018, qui imposait son sankaku-jime à Hélène Buck du JC Maisons-Alfort, imitée par Mathilde Gil qui matait Lauryne Lage de Nice Judo en la plaquant sur le dos.

14h45. Malgré Tcheuméo, l'ES Blanc-Mesnil file en finale. Issue plutôt logique dans cette demi-finale opposant les tenantes du titre de l'ESBM et les Orléanaises de l'USOLJJ. Pourtant, le duel démarrait par une grosse bagarre au kumikata entre Manon Deketer et Agathe Devitry, que la première remportait sur le gong d'un contre. Derrière, Margaux Pinot, pas très en rythme, offrait un deuxième point à l'ESBM en battant Mélissa Heleine sur koshi-jime. Se profilait alors le duel attendu entre la double médaillé olympique Audrey Tcheuméo et la championne d'Europe 2018 Madeleine Malonga, clairement dans une meilleure dynamique ces derniers mois et sélectionnée pour les prochains Jeux européens au détriment de la première. Tcheuméo se focalisait sur le bras droit de Malonga et gardait la distance avant de fondre sur le bras de son adversaire tombée à genoux. Clé de bras imparable et réduction de l'écart à 2-1. Astride Gneto scellait sereinement l'issue de la rencontre derrière, juste au kumikata pour bloquer Marie Orsini qui encaissait une troisième pénalité après avoir réchappé de justesse d'un gros makikomi en bordure. Comme l'an passé à Bourges, la finale opposera donc Sainte-Geneviève Sports à l'ES Blanc-Mesnil.

14h30. Sainte-Geneviève premier finaliste ! Parfaitement lancé par Cloé Yvin, le club essonnien n'allait faire qu'une bouchée du Blanc-Mesnil SJ, grâce à Gwenaelle Viard qui remontait au sol son waza-ari de retard avant que Léa Fontaine, championne d'Europe cadettes l'an passé ne coince au sol Tahina Durand dans un remake de la finale des derniers championnats de France juniors.

14h20. Les repêchages touchent à leur fin. Il ne reste plus que quatre clubs à pouvoir espérer le bronze en fin de journée : le Sporting Marnaval de Mélanie Clément, qui a pris au sol sa revanche des France individuels contre Shirine Boukli du FLAM 91, le JC Pontault-Combault de Pénélope Bonna et Anne-Laure Bellard, Nice Judo qui s'impose grâce au troisième point conquis par Noémie Brochot, et le JC Maisons-Alfort qui passe au cinquième combat - victoire de Morgane Arthuis - contre l'AC Boulogne-Billancourt, malgré une Sarah-Léonie Cysique impeccable en -63kg.

Les finales de repêchages :
Sporting Marnaval – Nice Judo
JC Maisons-Alfort – JC Pontault-Combault

12h15. Le dernier carré est connu. Premières à composter leur ticket pour les demies, les filles de l'ES Blanc-Mesnil n'ont eu besoin que d'un combat - ippon sur un nouveau combo sode/o-soto de Priscilla Gneto - pour éliminer le JC Pontault-Combault qui ne se présentait qu'avec trois athlètes sur le tapis. Sainte-Geneviève Sports suivait peu de temps après sans connaître non plus la défaite, alors que le Blanc-Mesnil SJ devait attendre le cinquième duel, et le sode/makikomi libérateur de Laetitia Payet sur Mélanie Clément, pourtant l'atout n°1 du club haut-marnais, pour composter lui aussi son billet. L'US Orléans complétait ce quatuor, avec notamment deux waza-ari de Julia Tolofua sur uchi-mata, et deux victoires par waza-ari d'Hélène Receveaux et de Mélissa Heleine, sur harai-goshi. Ce qui nous donne trois des quatre têtes de série toujours en course.

Le programme des demi-finales : 
Blanc-Mesnil SJ – Sainte-Geneviève Sports 
US Orléans LJJ – ES Blanc-Mesnil

11h40. Nice Judo dernier qualifié. Une victoire 3-1 contre l'AJ 54 et les Sudistes rallient les quarts, où elles affronteront Sainte-Geneviève Sports, l'une des cinq formations franciliennes encore en lice.

Le programme complet des quarts de finale :
Sporting Marnaval – Blanc-Mesnil SJ
Sainte-Geneviève Sports – Nice Judo
US Orléans LJJ – JC Maisons-Alfort
ES Blanc-Mesnil – JC Pontault-Combault

11h15. Le Sainte-Gen' express est en route ! Ura-nage pour Mélodie Vaugarny, juji-gatame pour Mathilde Briant et sankaku-jime pour Cloé Yvin, du rondement mené pour les Génovéfaines qui matent Asnières sans sourciller. Leurs nombreux supporters auront une nouvelle opportunité pour réveiller le public jusque-là discret de l'Arena Loire.

10h50. Blanc-Mesnil puissance 2. Mené 2-0 par les succès de Corlaine Marcus-Tabellion et Sarah Harachi, le BMSJ refaisait son retard par Inès Grante et Augustina Ejiofor, avant que sa vice championne de France juniors 2019 Tahina Durand renversait par deux fois Marie Grandin pour inviter son club en quarts face au Sporting Marnaval, qui avait plus tôt pris le dessus sur l'AJ Limoges. L'ES Blanc-Mesnil poursuit aussi sa route, après un 4-0 solide contre l'AM Saint-Gratien. Sélectionnées pour les prochains Jeux européens, les soeurs Gneto ont parfaitement lancé l'affaire, Astride étranglant son adversaire avant que Priscilla ne décolle pour la deuxième fois de sa journée son opposante sur sode. Deketer restait sur la même dynamique avec un enchaînement kata-guruma/juji-gatame avant qu'Inès Prévot ne supplée Margaux Pinot pour le compte.

10h35. L'US Orléans au rendez-vous des quarts. Le sankaku-jime de Mélissa Héleine aura finalement eu raison de l'AC Boulogne-Billancourt, momentanément remis en selle par Sarah-Léonie Cysique (montée en -63kg) après deux premières défaites face à Lucile Duport et Hélène Receveaux.

10h15. Pontault-Combault et La Couronne par la plus petite des marges. C'est sur le score de 3-2, grâce au uchi-mata de Gaétane Deberdt, que les filles du JCPC, coachées par Franck Bellard, passent l'obstacle ASBTP Nice. Même score pour les combattantes d'Angoulême face aux Ornaises de l'AJ61, qui passent en huitièmes après le joli travail au sol de la jeune Lou-Ann Masson, double vice championne de France cadettes (2017 et 2018) derrière Faiza Mokdar.

10h. Le premier huitième opposera l'AJ Limoges au Sporting Marnaval. Pas de souci pour les Limougeaudes, médaillées de bronze l'an passé, face au JC Sassenage (5-0), qui retrouveront les Haut-Marnaises du Sporting Marnaval, déclarées victorieuses de leur premier tour en l'absence du RSC Champigny.

9h. La journée se lance à l'Arena Loire. Trente-quatre clubs briguent ce samedi la succession de l'ES Blanc-Mesnil Judo, impériale l'an passé à Bourges. Les protégées d'Alain Schmitt, parmi lesquelles les internationales Priscilla Gneto, Margaux Pinot, Madeleine Malonga et Romane Dicko qui débutent par un 5-0 contre le JC Sainghin-en-Mélantois.

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310