18:29 23 mai

Exclusif : l'équipe russe pour le Master

Une équipe mixte de bon niveau pour la Russie à Tyumen

Kirill Denisov, le leader de l'équipe russe au Master de judo 2013 / Emmanuel Charlot - EDJ

Tandis que l'Equipe de France annonce avec régularité les forfaits de ses leaders : Riner (+100 kg), Emane (-63 kg), Legrand (-73 kg) et désormais Agebegnenou (-63 kg), voici l'équipe russe de judo qui sera finalement alignée pour le Master 2013. Lequel aura lieu, il faut le rappeler, à Tyumen en Russie. Une liste intéressante car contrairement à la plupart des pays, dont la France, l'encadrement russe avait l'embarras du choix. Si on retrouve quelques leaders "olympiens", la plupart ne seront pas là et restent encore bien cachés, malgré la pression du résultat. Pour le reste, l'entraîneur Ezio Gamba emmêne tout le monde... et il va falloir un gros bus. On peut mesurer, rien que sur le nombre des sélectionnés classés dans les meilleurs mondiaux, la différence de puissance de feu entre la Russie et la France désormais.

-60 kg : Beslan Mudranov / champion d'Europe 2012, 8e mondial. Sa dernière compétition : le tournoi de Paris, 3e (en battant Milous), battu par le Japonais Takato.
-60 kg : Robert Mshvidobadze / 18e mondial. À 23 ans, il est sorti régulièrement en ce début d'année 2013 sans avoir pourtant marqué son territoire.
Le tenant du titre, le champion olympique Galstyan, 4e mondial, sera donc absent. On sait déjà qu'il ne sera pas aligné non plus au championnat du monde. Une année quasi sabbatique s'annonce pour lui manifestement, même si, depuis Londres, il a gagné... l'Open d'Argentine en avril.

-66 kg : Alim Gadanov / champion d'Europe 2012, 9e mondial. Sa dernière compétition : l'Open d'Argentine. À 29 ans, l'un des plus anciens du groupe d'Ezio Gamba refait surface depuis la montée au poids de Musa Mogushkov. Il est là pour gagner le maximum de médailles possible.
-66 kg : Kamal Khan Magomedov / vice-champion d'Europe 2013, 7e mondial. Même si il a été battu par le Géorgien Shavdatuashvili en finale, le nouveau n°1 russe a manifesté une vraie montée en puissance à Budapest. Dans cette catégorie "faible" pour les Russes, il est l'homme du moment.

-73 kg : Murat Kodzokov /  vice-champion d'Europe 2011, 16e mondial. Présent à Tokyo, Paris et aux championnats d'Europe, ce grand amateur de la garde croisée n'a pas trop fait parler de lui ces derniers temps. Le champion olympique Mansur Isaev, 4e mondial, reste au chaud.
-73 kg : Musa Mogushkov / médaillé mondial 2011, 29e mondial (mais la Russie, pays hôte, peut engager le combattant qu'elle veut). L'homme fort de l'équipe russe en -66 kg en 2012... et LE gros échec des Jeux pour l'équipe n°1 de Londres. Passé en -73 kg, il a gagné le Grand Prix de Turquie, mais s'est montré moyen à Budapest.


-81 kg : Murat Khabachirov / vice-champion d'Europe 2012, 10e mondial. Cinquième du tournoi de Paris, Murat Kabachirov n'a pas encore marqué les esprits, mais occupe le terrain en attendant.
-81 kg : Ivan Vorobev / 14 mondial. Titulaire sur le dernier championnat d'Europe et battu par le Français Pietri pour le bronze, sa meilleure perf' récente est une finale à Tokyo perdu face au Coréen Kim Jea-Bum.
-81 kg : Ivan Nifontov / 3e des Jeux de Londres 2012, 16e mondial. Ce sera le seul médaillé olympique russe présent. À 25 ans, longtemps blessé, le champion du monde 2009 Ivan Nifontov a des fourmis dans les jambes et besoin de points pour rester haut dans le classement.
-81 kg : Shirazudin Magomedov / double champion d'Europe 2010 et 2012, 21e mondial. Un classement modeste car il sort peu, mais déjà un sacré palmarès ! Il était aussi 2e du Master 2010 et 3e en 2011. Puet-être pas le moindre des combattants de cette incroyable force de frappe en -81 kg.

-90 kg : Kirill Denisov / champion d'Europe 2013, 5e mondial. Comme prévu, l'excellent Kirill Denisov, si impressionnant à Budapest, est partout, en pivot central de ces équipes russes variées. Déçu à Londres (5e), il aspire à gagner les médailles qui lui manque et à montrer sa force.
-90 kg : Kirill Voprosov / 3e des champion d'Europe 2013, 9e mondial. L'année dernière, Voprosov s'était incliné en finale du Master face au Japonais Masashi Nishiyama.
-90 kg : Grigorii Suleimin / vice champion d'Europe 2012, 17e mondial. Finaliste du Grand Chelem de Moscou. Comme les autres un bon judoka au fort potentiel.

-100 kg : Sergei Samoylovich / 9e mondial. Pas de trace du champion Tagir Khaybulaev, mais son rival Sergei Samoylovich est brillant aussi et a été vainqueur du Master 2011 et 3e du Master 2012. Le jeune Adlan Bisultanov, 23 ans, 27e mondial, aligné aux championnats d'Europe de Budapest n'est pas là.

+100 kg : Renat Saidov / 14e mondial. Opéré d'une épaule, Alexander Mikhaylin ne sera ni au Master, ni aux championnats du monde. Renat Saidov aura du mal à faire oublier son absence, mais ce grand combattant (par la taille) a affiché de gros progrès à Budapest. Il est cependant sans doute trop tendre pour prétendre à un podium au Master.
+100 kg : Magomed Nazhmudinov / 20e mondial. 23 ans, un petit gabarit très solide, vainqueur au Grand Prix de Turquie, mais en difficulté quand le niveau monte vraiment.
+100 kg : Andrey Volkov / 28e mondial. Le quatrième lourd russe entre par la petite porte dans ce Master grâce aux nombreux désistements. A-priori il devrait sortir par la même, même si ce petit gabarit (de 23 ans lui aussi) a gagné le Grand Chelem de Baku.

Pour les féminines, la Russe proposera une sélection plus modeste, dans laquelle on retrouve deux des médaillées européennes, Irina Zabludina troisième en -57 kg et Marta Labazina, finaliste en -63 kg. En revanche, la championne d'Europe des -52 kg, Natalia Kyuzutina est laissée au repos.

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei