16:32 14 jan

Eurométropole Masters Print S.A. 2016 - Les élus au soutien

Damien Castelain et Eric Durand fiers de l'évènement vétérans du Nord

L'un est président de la métropole européenne de Lille (MEL), l'autre est maire de Mouvaux, commune qui accueille l'Eurométropole Masters Print S.A. depuis 2014. Ensemble, Damien Castelain et Eric Durand sont d'ardents partisans de cet évènement convivial et solidaire, en adéquation avec les valeurs du Nord qu'ils défendent au quotidien dans leurs missions d'élus.

© Pascaline Chombard - MEL Damien Castelain, un président convaincu de l'apport de l'Eurométropole Masters Print S.A. pour sa métropole.

La métropole accueille régulièrement de gros évènements sur votre territoire (Coupe Davis, Euro de basket, Euro de foot prochainement), quelle place pour ce rendez-vous annuel, dans un sport moins médiatisé et dans une catégorie d’âge particulière, dans votre politique sportive ?
Damien Castelain : Il s’agit du plus important rendez-vous de judo sur la métropole, toujours à la hauteur des ambitions de notre politique sportive, à savoir l’animation sportive du territoire, le développement du sport-santé mais également la promotion et le rayonnement de notre métropole. Je tiens d’ailleurs à féliciter le comité du Nord pour l’excellence de cette organisation. Sa particularité tient au fait qu’il rassemble chaque année plus de 600 judokas vétérans venus de nombreux pays européens. Ce qui s’avère toujours bénéfique pour l’hôtellerie et les acteurs touristiques en général. Présents plusieurs jours sur le territoire, je sais que les athlètes de l’Eurométropole Masters Print S.A. apprécient également ce tournoi car il leur permet de visiter les lieux emblématiques de notre métropole et d’associer, le temps d’un week-end, leur passion à de nombreuses activités touristiques.

 

Qu'en est-il à l’échelle de Mouvaux ?
Eric Durand : Métropolitain convaincu, je peux vous assurer que l’événement dépasse largement notre seule commune et s’avère profitable à toute la métropole lilloise, qui possède une belle carte sportive. À titre d’exemple, nous n’avons pas d’hôtel à Mouvaux. Après, au-delà du plaisir des yeux, c’est une animation qui constitue tout de même un plus économique pour nos commerces, grâce à chaque judoka qui va y dépenser de l’argent. Il y a deux ans, j’avais été étonné de la présence d’un Corse de mon âge, qui avait pris l’avion et loué une voiture pour venir jusqu’ici. Vous voyez les coûts pour assouvir sa passion ? On peut aussi dire que Mouvaux est aujourd’hui plus facilement situé sur une carte grâce à l’Eurométropole Masters Print S.A.. Et il est extraordinaire de voir les Mouvallois s’approprier les lieux chaque année, intrigués par la compétition.

 

Quelle est le rôle de la métropole sur ce rendez-vous ?
Damien Castelain : Dans le cadre de sa politique sportive, la MEL participe à l’animation locale et accompagne près de 70 événements sportifs par an. C’est à ce titre que nous apportons un soutien financier permettant à l’organisation d’accueillir les participants dans les meilleures conditions. Au-delà de ce soutien financier,  de l’ordre de 4000 euros depuis la création du tournoi, la MEL apporte également un soutien en termes de communication grâce à nos différents relais d’information tels que notre site internet ou nos réseaux d’affichages permettant une large couverture médiatique de l’événement.

© André Sterpin / L'an passé, Eric Durand avait eu l'occasion d'échanger avec Cécile Nowak, marraine de l'édition 2015.

Déjà trois ans que l’Eurométropole Masters Print S.A. a posé ses valises dans la commune de Mouvaux. Vous rappelez-vous comment?
Eric Durand : Trois ans déjà, j’ai l’impression que c’était hier… Je me souviens qu’ils étaient venus nous voir car ils étaient à l’étroit du côté de Wasquehal. Étant passionné de judo malgré des pieds brûlés et des ongles arrachés, mes oreilles avaient été attentives, d’autant plus que nous venions de faire sortir de terre l’Espace Jean-Richmond, équipement structurant en plein cœur de ville. Le parvis n’était pas fini comme aujourd’hui, et les judokas avaient dû mettre leurs bottes au lieu de leurs tongs pour venir à la salle… (rires) Notre partenariat a commencé ainsi, en étant clair dès le début : Pas de subvention de la part de Mouvaux mais une aide pour aller en chercher auprès des différentes institutions et un support en termes de communication.

 

À Mouvaux, comment avez-vous capitalisé sur cet événement?
Eric Durand :
L’organisation de l’Eurométropole Masters Print S.A. sur Mouvaux a entraîné une multiplication des rendez-vous de sports de combats sur notre commune. Nous avons dernièrement accueilli une coupe régionale de karaté et l’Open international de jujitsu du Nord. Par ailleurs, il y a trois ans, nous avons accueilli la coupe du Nord de roller-skating. Tout s’est bien déroulé et, l’été dernier, nous avons organisé les championnats de France avec près de 800 participants. Avant pourquoi pas une coupe d’Europe ? Les différents responsables ont vu les potentialités de notre équipement, qui vont encore être améliorées dans un an avec l’ouverture d’un espace culturel juste en face, avec une véritable salle de spectacle de 500 places et de nombreux espaces modulables, parfait pour une rationalisation et une mutualisation de l’espace.

 

Seriez-vous partant pour l’organisation d'un championnat d’Europe ou du monde vétérans ?
Damien Castelain :
Le judo fait aujourd’hui partie des grandes disciplines olympiques que la MEL se doit d’accompagner. Nous disposons sur le territoire d’équipements sportifs structurants capables d’accueillir tout type de compétition et travaillons régulièrement avec les communes et les fédérations sportives nationales pour accueillir de nouveaux événements dans la métropole. Nous étudierons chaque opportunité qui nous permettra de faire rayonner notre belle métropole.

 

Que faut-il souhaiter à l'Eurométropole Masters Print S.A. pour l'avenir?
Eric Durand :
Avant toute chose, je souhaite que l’Eurométropole Masters Print S.A. reste sur Lille. C’est le plus important car il s’agit d’une initiative du Nord. Ensuite, si le tournoi, qui est devenu une date attendue dans le calendrier vétérans, est encore amené à grandir et a besoin de partir ailleurs, je ne le retiendrais pas. Le nouveau président de région Xavier Bertrand a évoqué la construction d’une Arena dans la métropole, qui pourrait voir le jour à proximité de Mouvaux. Si l’EM veut continuer de se développer là-bas dans le futur, je serais le premier à l’accompagner. Avec l’espoir qu’il conserve sa belle ambiance, la convivialité authentique et la sincérité de ce sport que je peux retrouver chaque année. 

Les autres actualités similaires

Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-pav%c3%a9_310
Original-fly-abo_sensei