18:23 05 nov

Dimitri Dragin : « C’est à l’envie que se jouent les France »

Le Levalloisien veut confirmer sa médaille continentale de Budapest cette saison

© Emmanuel Charlot - L'Esprit du Judo / Dimitri Dragin lors des derniers championnats d'Europe de Budapest, où il a goûté au podium continental pour la première fois.

Co-titulaire des moins de 66kg en équipe de France lors des derniers championnats d’Europe et du monde avec David Larose, Dimitri Dragin connaît l’importance d’un bon début de saison pour relancer la mécanique. Une rigueur à laquelle il compte bien s’astreindre cette année encore, dans l’espoir de (re)goûter au plus vite aux podiums internationaux.

Dans quel état d’esprit te trouves-tu pour cette nouvelle saison ?

« Ce fut un peu difficile de revenir après avoir coupé complètement pendant trois semaines suite aux mondiaux. La page de Rio (élimination en huitièmes de finale par l’Azéri Shikhalizada, NDLR) est en tout cas bien tournée. Comme toujours, je me suis remis en question, et c’est avec encore plus d’appétit que j’attaque cette nouvelle saison.

Quels seront tes objectifs ?

Tout d’abord, il faut que je continue mes efforts. Depuis l’an passé, j’ai une autre vision de l’entraînement, beaucoup plus axée sur la qualité. Je dois toujours faire bien, à chaque uchikomi, à chaque randori, avec le maximum de rigueur et de concentration. Pour que ça se ressente en compétition, il faut que je m’oblige à tout faire fort, que ce soit véritablement gravé dans ma tête et sur mon corps. Ensuite, pour ce qui est des résultats, on va monter crescendo. Je vais aller aux France pour relancer la machine. Sachant que tout le monde se connaît par cœur, ça va vraiment se jouer à l’envie là-bas.

D’autres évènements se profilent ensuite en France, avec le Tournoi de Paris et les championnats d’Europe de Montpellier. Cela change quoi dans la préparation ?

À Bercy, quand tu as goûté une fois à la victoire (Dimitri l’a emporté en 2009, NDLR), tu n’as qu’une seule envie : revivre ça à nouveau !  Cette année, je finis cinquième alors que je souffrais d’une déchirure. J’espère au moins m’inviter en finale cette fois. En ce qui concerne les Europe, on est forcément heureux que ça se passe à la maison. Mais ça ne change pas grand-chose pour le moment, il faudra attendre que les sélections tombent. Ceux qui y participeront devront être au top, pour que chacun puisse y aller de sa médaille. Pour l’heure, il faudra déjà se refaire à Marseille, chaque chose en son temps ! »

Les autres actualités similaires

Original-mizuno
Original-judocanada_gp_ad_310x310
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-pav%c3%a9_310__code
Original-original-310_cjuniors
Original-pav%c3%a9_skilbill
Original-original-310_cadets
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_regions
Original-pave_310
Original-stage_judo_1-4_page
Original-fly-abo_sensei
Original-pav%c3%a9_310