10:44 01 fév

Décès de Ryosaku Hirano

Reparti au Japon il y a une vingtaine d’année après être resté seize ans en France, dont une bonne part à Marseille, Ryosaku Hirano est mort lundi 26 mars, à 66 ans, d’une leucémie. Il devait être chef de la délégation japonaise pour les championnats du monde en France, belle reconnaissance pour le parcours d’entraîneur à l’université d’Osaka de cet ancien de Tenri, avant que la maladie ne l’en empêche.
Guy Magnana, 77 ans et 7e dan, était au Japon pour ses dernières heures.
« Je crois qu’il regrettait la France et la France le regrettait. C’est l’un des plus extraordinaires judokas que nous ayons eu sur notre sol. Un artiste du randori qui faisait simplement du judo, ne tombait pas et faisait tomber tout le monde. Un homme de la vieille école japonaise, mais qui avait la particularité d’être gentil sur le tapis. Quand je lui demandais pourquoi il ne mettait jamais de kime quand il projetait, il me répondait, « ce n’est pas la peine… ». » Un portrait de lui avait été tracé dans le dossier sur les Japonais en France dans l’EDJ n°36.
La rédaction s’associe à la peine de tous ceux qui l’ont connu et apprécié.

Les autres actualités similaires

Original-original-310_militaires
Original-original-310_veterans
Original-original-310_para_judo
Original-original-310_cjuniors
Original-original-310_cadets
Original-original-310_regions
Original-page_81
Original-pav%c3%a9_boutique_edj
Original-pav%c3%a9_310__code